Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Polémique autour des propos de Brigitte Bardot : Droit de réponse de REVEZ, une association de protection animale réunionnaise

La lettre adressée par Brigitte Bardot au préfet de La Réunion a provoqué à juste titre la colère et l’indignation du peuple réunionnais. Bien sûr, le territoire réunionnais souffre d’un réel et criant problème d’errance animale, dont les conséquences sont multiples et bien réelles. L’euthanasie massive (85% des animaux capturés en fourrière) et la maltraitance […]

Ecrit par REVEZ – le mercredi 20 mars 2019 à 10H59

La lettre adressée par Brigitte Bardot au préfet de La Réunion a provoqué à juste titre la colère et l’indignation du peuple réunionnais. Bien sûr, le territoire réunionnais souffre d’un réel et criant problème d’errance animale, dont les conséquences sont multiples et bien réelles.

L’euthanasie massive (85% des animaux capturés en fourrière) et la maltraitance en font partie. Mais aussi les attaques de personnes, d’élevages, et les questions sanitaires et écologiques.

Ce qui nous choque dans ce courrier ce sont les propos discriminatoires, racistes et de généralisation envers les Réunionnais. En effet, le problème de l’errance animale à La Réunion a des causes diverses, et beaucoup de Réunionnais agissent sur le terrain chaque jour, y compris au sein des associations de protection animale qui en effet, sont débordées.

Il est très grave de stigmatiser ainsi l’ensemble d’une population au regard d’un problème dont elle est elle-même la première victime.

Nous ne commenterons pas les amalgames grossiers concernant les pratiques religieuses diversifiées dans l’île, l’utilisation supposée des chiens appâts et la problématique des attaques de requins.

Notre association REVEZ (Rényon Viv Ensamb ek Zanimo) a pour intention primordiale de rassembler les Réunionnais autour de la problématique de l’errance animale et des maltraitances sur le territoire de la Réunion, avec tous les Réunionnais et auprès d’eux. Permettre à chacun de prendre sa part, notamment en stérilisant ses animaux, en évitant d’acheter ces derniers, alimentant ainsi les trafics et en ne laissant plus son chien divaguer.

Enfin, rappelons que l’île présente des difficultés sociales qui sont à mettre en corrélation avec la condition animale. Notre territoire a besoin d’être aidé pour mener à bien la mise en action de solutions collectives, et non d’être attaqué de manière violente et injuste.

Beaucoup d’associations œuvrent déjà à changer les choses en profondeur dans l’île. En ce qui concerne l’association REVEZ, au-delà de la Diagonale des Sans Voix, qui accompagne la course de renommée internationale du Grand Raid chaque année dans le but de sensibiliser la population, plusieurs projets sont en cours de réalisation.

Un jeu de sept familles sur la bientraitance animale va être distribué, un spot TV est en cours de tournage, une séquence pédagogique à destination des établissements scolaires sera prochainement proposée, ainsi qu’un travail de sensibilisation directement auprès des familles grâce à des partenariats avec les personnels soignants intervenant à domicile.

Autant d’actions qui changent les représentations et les habitudes dans le respect de tous, et porteront très bientôt leurs fruits de manière visible, nous en sommes convaincus.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nous, peuple de la France Métisse

Nous, les réunionnais attachés au Dialogue Interculturel et au Vivre Ensemble, peuple de La France Métisse, et, habitants de l’île de La Réunion : yabs, kafs, malbars, zoreys, zoréols, créoles métissés, chinois, zarabes, malgaches, comoriens, mahorais, mauriciens, maghrébins, avec tous les autres citoyens de toutes origines, nous sommes éveillés et conscients face à la concrétisation du danger d’un Mouvement politique xénophobe qui utilise, sans vergogne, la démocratie pour prendre le pouvoir et conduire notre Nation vers le repli sur soi, vers la stigmatisation d’une partie du peuple de France, vers le chaos socio-économique, vers l’anéantissement culturel, vers l’hystérie collective tendant à réduire drastiquement le champ d’expression des libertés et des opinions alternatives à sa propre doxa.