Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Peut-on avoir été condamné pour diffamation et comportement anti-déontologique et être président d’une instance paritaire ?

Vu un contexte hélas de méfiance et de peu d’estime d’une majorité de Français pour la plupart des élus sensés les représenter dans une pléthore d’instances dont ils ignorent souvent l’existence, le Syndicat des Médecins Libéraux de la Réunion (SML Réunion) s’est interrogé. En effet peut-on avoir été condamné pour diffamation et comportement anti-déontologique par […]

Ecrit par . – le vendredi 22 mars 2019 à 18H44

Vu un contexte hélas de méfiance et de peu d’estime d’une majorité de Français pour la plupart des élus sensés les représenter dans une pléthore d’instances dont ils ignorent souvent l’existence, le Syndicat des Médecins Libéraux de la Réunion (SML Réunion) s’est interrogé.

En effet peut-on avoir été condamné pour diffamation et comportement anti-déontologique par une instance ordinale, puis en toute légalité se retrouver Président d’une instance paritaire, la Commission Paritaire Régionale ( CPR) chargée de contrôler localement à la Réunion la déclinaison de la convention médicale? Et en cette qualité ou fonction, comment peut-on alors dignement représenter la population réunionnaise, les médecins libéraux réunionnais et tous leurs patients?

Malgré l’inacceptable, une exigence du SML Réunion d’élection d’un nouveau président se voit rejetée ce 22 mars 2019 en réunion de la Commission Paritaire Régionale ( CPR).

Le SML Réunion dénonce en conséquence un soutien amoral, incompréhensible, irresponsable à l’actuel président porté par la CSMF Réunion, MG Réunion, la FMF Réunion et le BLOC Réunion, autres syndicats présents à la CPR et qui assurent ainsi son maintien à la présidence de la CPR.

Pour information le SML Réunion demeure toujours en attente d’une réponse de l’Ordre Départemental des Médecins de la Réunion et de l’Ordre Interrégional des Médecins, interrogés depuis le 17 décembre 2018 sur ce problème d’éthique.

Le SML Réunion dénonce encore, par sa présence à cette CPR et à la Réunion, un soutien surprenant circonstanciel du Président de la Commission Paritaire Nationale (CPN), également Président national de la Fédération des Médecins de France (FMF), à l’actuel Président non démissionné de la CPR, à remarquer également Président de la FMF Réunion.

Le SML Réunion revendique pour la CPR un respect de l’éthique.

Le bureau du SML Réunion

Dr Humbert GOJON
Président SML Réunion

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La paix dans les cœurs et le courage de l’esprit pour une extinction des foyers de tension.

Nous vivons dans un monde où les conflits et les tensions sont malheureusement monnaie courante. Des foyers de tension persistent dans de nombreuses régions, causant souffrances et désespoir aux populations concernées. Face à cette situation, il est plus que jamais nécessaire de faire appel à la paix dans les cœurs et au courage de l’esprit pour que nous puissions obtenir des actes tangibles dans la cessation de ces foyers de tension.