Revenir à la rubrique : Mayotte

Mayotte : « Quand vous tuez un jeune homme, que vous le découpez, c’est du terrorisme »

Ambdilwahédou Soumaïla, le maire de Mamoudzou, a qualifié de "terroristes" les auteurs de violences qui secouent Mayotte depuis une dizaine de jours, ce matin sur France Info.

Ecrit par 1654 – le mercredi 23 novembre 2022 à 17H35

« On est en train de réduire » les violences à Mayotte à des attaques entre bandes rivales mais on se trompe depuis 15 ans, soutient le maire de Mamoudzou, chef-lieu du département. « C’est du terrorisme. Ils sont organisés et ils ne se déplacent pas par hasard« .

Selon Ambdilwahédou Soumaïla, on n’est pas face à des émeutiers classiques. Le maire de Mamoudzou prend comme exemple le meurtre d’un jeune :
 

« Quand vous tuez un jeune homme, que vous prenez son corps, vous le découpez, vous l’entreposez devant la route nationale et vous en faites un trophée, ça ne peut pas être de la violence urbaine, c’est du terrorisme ».

A la question du journaliste de France Info demandant si ce ne sont donc pas de simples violences entre bandes rivales, Ambdilwahédou Soumaïla répond :
 

« Ce sont des voyous. Ce sont des terroristes qui se déplacent en groupes de 30, de 50 personnes et qui s’attaquent à des honnêtes gens. Cagoulés, armés de machettes, matin, midi et soir, ils s’attaquent à la République. Parce que quand on brûle une mairie, quand on brûle une intercommunalité, quand on s’attaque à la PJJ (Protection judiciaire pour la jeunesse), on veut déstabiliser Mayotte. Je pense qu’on fait une grosse erreur. On l’a toujours faite depuis quinze ans. On est en train de réduire ça à des violences urbaines, à des attaques entre bandes. Ce sont des terroristes, c’est du terrorisme. Ils sont organisés et ils ne se déplacent pas par hasard ».

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La ministre chargée des Outre-mer se rendra à Mayotte prochainement

Marie Guévenoux, nouvelle ministre chargée des Outre-mer, a rencontré les élus mahorais et a annoncé l’opération d’évacuation du stade Cavani et la préparation de l’opération Wuambushu 2. Par ailleurs, elle indique qu’elle sera à Mayotte dans « le prolongement de l’installation du nouveau préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville.

Mayotte : Les barrages se reforment ce samedi

Des responsables de barrages à Mayotte ont décidé de reprendre les blocages en réponse à la condamnation de deux des leurs à quatre ans de prison, suite à l’attaque d’une gendarmerie fin janvier dernier.

Fin du droit du sol : Une remise en cause de l’appartenance de Mayotte à la France selon Moroni

La fin du droit du sol à Mayotte annoncé dimanche dernier par Gérald Darmanin pour contrer l’immigration illégale en provenance majoritairement de l’archipel des Comores a réveillé les ardeurs des autorités comoriennes. Pour ces dernières, la mesure proposée par le ministre de l’Intérieur français serait « le début d’une remise en cause de la soi-disant appartenance de l’Ile Mayotte à la France ».

Les Forces vives de Mayotte réagissent aux annonces de Gérald Darmanin

Le collectif « Les Forces vives de Mayotte » déplorent le choix du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer de s’attaquer à la suppression du droit du sol alors que les manifestants réclamaient en priorité la fin du « séjour territorialisé » et craignent « un détournement » de leur revendication majeure.

Thierry Robert ouvre un restaurant à Mayotte

L’insécurité permanente que subissent les habitants de Mayotte est peu propice aux affaires des commerçants. C’est dans ce contexte anxiogène que l’ex-élu réunionnais Thierry Robert lance un appel aux politiques péi afin qu’ils se saisissent sérieusement de la situation mahoraise. Une île où Thierry Robert fait justement des affaires.