Revenir à la rubrique : Mayotte

Mayotte : Le prix du gazole et du gaz baisse fortement dès aujourd’hui

Grâce à l’aide exceptionnelle de l’État de 15 centimes d’euros par litre des carburants, l'essence super est à 1.89 euro le litre et le gazole à 1.62.

Ecrit par Nicolas Payet – le lundi 01 août 2022 à 06H02

Grâce au prolongement de l’aide exceptionnelle de l’État de 15 centimes d’euros par litre des carburants, l’île aux parfums connait, ce 1er août, une forte baisse du gazole et de l’essence,.
 

Pour rappel, les prix maximum des produits pétroliers et du gaz à Mayotte sont fixés par l’État par arrêté préfectoral. Les éléments d’évolution des prix des carburants et du gaz tiennent compte des conditions réelles du marché. Sont pris en compte, notamment la parité euro/dollar et la cotation des produits à l’importation.

Les tarifs applicables à partir du 1er août 2022, sont les suivants :

Supercarburants sans plomb : 1,89€ / litre
Gazole : 1,62€ / litre
Pétrole lampant : 1,29€ / litre
Mélange détaxé : 1,37€ / litre
GO Marine : 1,24€ / litre
Bouteille de gaz de 12kg : 27,00 euros l’unité.

Comme pour les mois précédents, les prix indiqués ci-dessus prennent en compte, s’agissant du Supercarburant sans plomb, du gazole, du mélange détaxé et du GO Marine, des dispositions du décret n°2022-423 du 25 mars 2022, prolongé par le décret n°2022-1042 du 23 juillet 2022, relatif à l’aide exceptionnelle à l’acquisition de carburants.

L’aide exceptionnelle prolongée d’un mois

Les cours mondiaux du pétrole connaissent une première baisse depuis le début de l’année 2022 malgré le contexte mondial (crise en Ukraine et déséquilibre entre l’offre et la demande du pétrole au niveau mondial). Par rapport au mois dernier, la cotation moyenne mondiale de l’essence diminue de -15,6 % et celle du gazole diminue de -17,4%. Toutefois, la baisse de la parité euro/dollars, historiquement basse, de -3,9% sur ce dernier mois, atténue partiellement l’effet de la baisse des cours des hydrocarbures.

Par conséquent, ces évolutions se répercutent directement sur les prix à la pompe des produits pétroliers à Mayotte (- 12 cts€/L pour l’essence et – 15 cts€/L pour le gazole).

Le dispositif d’aide exceptionnelle de l’Etat de 15 centimes d’euros par litre a été prolongé pour un mois supplémentaire.

Le prix du gaz à Mayotte reste stable, la baisse de la parité euro / dollars compensant la baisse de la cotation mensuelle du butane. Le prix s’établit ainsi à 27 euros pour le mois d’août 2022.

La préfecture de Mayotte rappelle que les prix fixés par arrêté sont les prix de vente maximum pour les opérateurs.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Contamination des végétaux à Mayotte : risque sanitaire élevé dû aux pesticides, les consommateurs appelés à la vigilance

La préfecture de Mayotte met en garde ses habitants quant à la contamination de végétaux aux pesticides. Les autorités mettent en garde les consommateurs qui sont invités à ne pas réaliser leurs achats de fruits et légumes auprès des vendeurs sur le bord des routes en raison du danger qu’est susceptible de représenter la consommation de ces produits. Parmi les substances présentes dans les produits analysés se trouve le Diméthoate, un insecticide prohibé depuis février 2016, mais aussi du chlorpyriphos-éthyl ou de l’hexaconazole surdosés.

Mayotte : L’épidémie de choléra s’étend à un nouveau quartier

L’épidémie de choléra qui sévit actuellement à Mayotte continue de susciter l’inquiétude, notamment après la confirmation hier d’un cas dans un nouveau quartier de l’île, portant le total à 67 personnes infectées.
Parmi les victimes figure une fillette de trois ans décédée la semaine dernière.

Choléra à Mayotte : L’ancienne directrice de l’ARS accuse les élus d’être responsables

Dominique Voynet, qui fut ministre de l’Environnement dans le gouvernement de Lionel Jospin et directrice de l’Agence régionale de santé de Mayotte de 2019 à 2021, appelle l’État à accélérer les travaux d’assainissement des eaux usées sur l’île pour freiner le risque de propagation du choléra. Et elle n’hésite pas à pointer du doigt la responsabilité des élus locaux, accusés d’immobilisme.

Un enfant meurt du choléra à Mayotte

Il s’agit du premier décès recensé par l’Agence régionale de santé. L’enfant habitait dans le quartier de Koungou dans lequel plusieurs cas de choléra ont été identifiés ces dernières semaines.