Revenir à la rubrique : Mayotte

Mayotte : Le député Kamardine interpelle la première ministre avant son déplacement dans l’océan Indien

En amont du déplacement d'Elisabeth Borne à La Réunion, Mansour Kamardine souhaite sa visite à Mayotte au coeur de l'opération Wuambushu. Il publie une lettre ouverte.

Ecrit par Nicolas-Payet – le lundi 08 mai 2023 à 15H51

Lettre ouverte à Elisabeth Borne

Vous avez programmé un déplacement à La Réunion du 11 au 13 mai prochain. Alors que l’opération « Wuambushu » vient d’être lancée par le gouvernement à Mayotte, que celle-ci rencontre les écueils du harcèlement judiciaire opéré par des associations d’aides aux migrants clandestins et du dédit des autorités comoriennes à accepter le retour de leurs ressortissants en infraction au regard du droit de séjour, il serait incompréhensible, qu’à l’occasion de ce déplacement, vous ne veniez pas à Mayotte. En effet, les habitants de 101b » département demandent que la détermination du gouvernement soit réaffirmée face aux tentatives de mise en échec de l’opération « Wuambushu ». 

De plus, les services de l’Etat, qui s’investissent sous votre responsabilité, dans une tentative historique de restauration de l’Etat de droit à Mayotte, méritent que vous apportiez, in situ, votre soutien et vos encouragements. C’est le cas, notamment, des forces de l’ordre, qui comptent de nombreux blessés, suite à leurs actions contre les bandes criminelles organisées. 

Enfin, les déclarations publiques de nombreux responsables nationaux de Moroni, prétendant que les Comoriens « sont chez eux à Mayotte » et que le territoire du 101′ département leur appartient, se sont multipliées ces derniers jours. Elles nécessitent la réaffirmation, par votre présence sur le territoire, de la souveraineté française. C’est pourquoi, je vous saurais gré de bien vouloir aménager votre agenda pour effectuer une visite à Mayotte à l’occasion de votre déplacement dans l’Océan indien.

Dans l’espoir d’une réponse favorable, je vous prie d’accepter, Madame la Première Ministre, l’expression de ma très fidèle et sincère considération distinguée. 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mayotte : L’épidémie de choléra s’étend à un nouveau quartier

L’épidémie de choléra qui sévit actuellement à Mayotte continue de susciter l’inquiétude, notamment après la confirmation hier d’un cas dans un nouveau quartier de l’île, portant le total à 67 personnes infectées.
Parmi les victimes figure une fillette de trois ans décédée la semaine dernière.

Choléra à Mayotte : L’ancienne directrice de l’ARS accuse les élus d’être responsables

Dominique Voynet, qui fut ministre de l’Environnement dans le gouvernement de Lionel Jospin et directrice de l’Agence régionale de santé de Mayotte de 2019 à 2021, appelle l’État à accélérer les travaux d’assainissement des eaux usées sur l’île pour freiner le risque de propagation du choléra. Et elle n’hésite pas à pointer du doigt la responsabilité des élus locaux, accusés d’immobilisme.

Un enfant meurt du choléra à Mayotte

Il s’agit du premier décès recensé par l’Agence régionale de santé. L’enfant habitait dans le quartier de Koungou dans lequel plusieurs cas de choléra ont été identifiés ces dernières semaines.