Revenir à la rubrique : Mayotte

« Mayotte face à la terreur »

Le collectif Ré-MaA appelle "à une véritable prise de conscience des autorités et de la population" sur la situation à La Réunion.

Ecrit par N.P – le mercredi 23 novembre 2022 à 17H08

Le communiqué :

Face à la flambée de l’insécurité, du terreur qui sévissent à Mayotte et au recul de la République à Mayotte, nous, collectif ré-maA, association de loi 1901, appelons les Maho-réunionnais à une mobilisation inédite ce samedi 26 novembre 2022 à 9 heures devant la Préfecture de Saint-Denis afin de protester contre le climat et l’abandon que nos compatriotes vivent.

Mayotte fait face à une situation alarmante sans précédent (agressions, meurtres, système judiciaire défaillante, les enfants de l’école de la république en danger, homicide volontaire et terrorisme), une immigration non maîtrissé qui accentue les crises, Mayotte est au bord de la guerre civile. Malgré nos cris d’alarmes, le Gouvernement semble vouloir punir les Mahorais en continuant à nous mépriser.

Si l’Etat ne prend pas ses responsabilités, les réunionnais risque aussi de payer le même prix de l’abandon de Mayotte car ces délinquants sont placés en famille d’accueil faute d’un centre éducatif fermé et à l’absence d’une prison pour mineurs. Ce combat n’est donc pas uniquement celui des mahorais mais doit tous nous concerner pour sauvegarder aussi le vivre-ensemble réunionnais

Nous appelons à une véritable prise de conscience des autorités et de la population. Nous vous invitons à rejoindre ce mouvement citoyen pacifique pour une action publique forte sans quoi notre île va basculer dans la guerre civile.

COLLECTIF RE-MAA

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La ministre chargée des Outre-mer se rendra à Mayotte prochainement

Marie Guévenoux, nouvelle ministre chargée des Outre-mer, a rencontré les élus mahorais et a annoncé l’opération d’évacuation du stade Cavani et la préparation de l’opération Wuambushu 2. Par ailleurs, elle indique qu’elle sera à Mayotte dans « le prolongement de l’installation du nouveau préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville.

Mayotte : Les barrages se reforment ce samedi

Des responsables de barrages à Mayotte ont décidé de reprendre les blocages en réponse à la condamnation de deux des leurs à quatre ans de prison, suite à l’attaque d’une gendarmerie fin janvier dernier.

Fin du droit du sol : Une remise en cause de l’appartenance de Mayotte à la France selon Moroni

La fin du droit du sol à Mayotte annoncé dimanche dernier par Gérald Darmanin pour contrer l’immigration illégale en provenance majoritairement de l’archipel des Comores a réveillé les ardeurs des autorités comoriennes. Pour ces dernières, la mesure proposée par le ministre de l’Intérieur français serait « le début d’une remise en cause de la soi-disant appartenance de l’Ile Mayotte à la France ».

Les Forces vives de Mayotte réagissent aux annonces de Gérald Darmanin

Le collectif « Les Forces vives de Mayotte » déplorent le choix du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer de s’attaquer à la suppression du droit du sol alors que les manifestants réclamaient en priorité la fin du « séjour territorialisé » et craignent « un détournement » de leur revendication majeure.

Thierry Robert ouvre un restaurant à Mayotte

L’insécurité permanente que subissent les habitants de Mayotte est peu propice aux affaires des commerçants. C’est dans ce contexte anxiogène que l’ex-élu réunionnais Thierry Robert lance un appel aux politiques péi afin qu’ils se saisissent sérieusement de la situation mahoraise. Une île où Thierry Robert fait justement des affaires.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial