Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Lorsque Macron « récupère » les otages…

Dés lors que j’intitule mon billet « Emmanuel Macron récupère les otages », il faut l’entendre dans le sens politique du terme. Pour mieux comprendre cet imbroglio sémantique, je suis allé consulter le site du Quai d’Orsay, siège des Affaires Etrangères. J’y lis dans la rubrique « Conseils par pays », les recommandations concernant la zone où nos Tartarins ont […]

Ecrit par Alain Nivet – le dimanche 12 mai 2019 à 11H28

Dés lors que j’intitule mon billet « Emmanuel Macron récupère les otages », il faut l’entendre dans le sens politique du terme. Pour mieux comprendre cet imbroglio sémantique, je suis allé consulter le site du Quai d’Orsay, siège des Affaires Etrangères.

J’y lis dans la rubrique « Conseils par pays », les recommandations concernant la zone où nos Tartarins ont séjourné pour photographier des animaux sauvages évoluant en toute liberté, dans leur environnement naturel. Sur le site des Affaires Etrangères, il est bien précisé que le parc, situé en zone frontalière, le parc national Pendjari est fortement déconseillé ainsi que la zone sud du Bénin, classée zone rouge.

Zone incompatible avec les activités touristiques……Fermez le ban! Il advint alors ce que vous savez. Alors pour deux imbéciles inconscients ou irresponsables, le branle-bas de combat fut déclenché: « La France n’abandonne jamais ses otages », ce qui est tout à son honneur.

Le plan « Alerte maximale a été déclenché »: engagement de troupes d’élite, coopération avec les américains pour les renseignements, moyens matériels colossaux mis à disposition, chaine de commandement du chef de l’Etat, chef suprême des Armées, aux troupes engagées sur le terrain, sous l’autorité du chef des Armées, le général Lecointre.

Le déroulé de l’action, le lecteur le connait. Mais où j’en veux à Macron, c’est l’exploitation de la situation au moment où sa liste aux européennes bat de l’aile pour cause de tête de liste incapable.

Sous le prétexte que le Président est le Président de tous les français, « y compris ceux qui ont commis des actes inconsidérés » (sic), il n’a pas le droit de faire fi de l’historique de l’affaire. Nous sommes en présence de deux imbéciles qui ont bravé la raison, la prudence, en connaissance de cause.

Bilan de leur c……..erie: deux officiers mariniers du commando d’élite Hubert morts au combat, des veuves et des orphelins, ainsi qu’une famille endeuillée.

Bien sûr, devant les journalistes, leurs premiers mots vont aux soldats morts dans l’exercice de leur mission. Mais ces gens là, du moins je l’espère, auront leur nuit hantée par ce souvenir de jeunes soldats sacrifiés sur l’autel de leur bêtise.

Quant à Macron, il n’aurait jamais dû accueillir officiellement, sur une base militaire, des inconscients ou imbéciles qui ont entraîné la morts de deux héros , sans oublier les vingt hommes du commando.

Macron, en perte de crédibilité, a saisi l’occasion pour se placer en chef des Armées, responsable, alors que l’on connait la valse des généraux. Macron essaye de « récupérer » le bon peuple en vue du vote sanction aux élections européennes. C’est indécent car basé sur la mort de deux commandos!

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires