Revenir à la rubrique : Communiqué | Non classé | Politique

Loi sur l’immigration : vive la censure !

Génération Écologie salue la décision Conseil constitutionnel concernant la loi sur l'immigration.

Ecrit par N.P. – le vendredi 26 janvier 2024 à 16H13

Le communiqué :

Génération Écologie salue la décision Conseil constitutionnel concernant la funeste loi sur l’immigration.

Le pire est évité : les articles instaurant la préférence nationale dans les droits sociaux, remettant en cause le droit du sol pour l’accès à la nationalité française, ou encore s’attaquant aux étudiantes et étudiants étrangers, sont censurés. C’est bien sûr un camouflet pour le gouvernement et les parlementaires qui ont adopté ce texte. Mais c’est surtout un grand soulagement pour tous les humanistes dont nous sommes, tant les conséquences concrètes de ces dispositions dans la vie quotidienne d’un nombre considérable de personnes s’annonçaient dramatiques.

Reste que bien du mal a été fait à la République :

Sur le plan du droit, la censure est partielle. Ce qu’il reste de cette loi n’est en aucun cas satisfaisant pour les droits de celles et ceux qui aspirent à vivre dignement en France. De plus, la censure de 32 articles comme « cavaliers législatifs » est fondée sur des raisons de forme. Le Conseil constitutionnel n’a donc pas eu l’occasion de se prononcer sur la constitutionnalité de dispositions qui sont à nos yeux contraires aux valeurs républicaines et humanistes fondamentales.

Comme le souligne Cécile Faure, membre du Conseil Exécutif de Génération Écologie, sur le plan politique, n’avoir comme seul recours que le Conseil constitutionnel en dit long sur l’état de notre démocratie. La loi sur l’immigration laisse la trace indélébile des digues qui ont sauté, avec une majorité allant du gouvernement à l’extrême droite en passant par Les Républicains, mais aussi une défaillance de l’opposition de gauche estampillée NUPES pour la combattre.
Génération Écologie milite pour un sursaut citoyen et démocratique autour de la défense de la République contre les marchands de haine.

Vincent Defaud, Responsable Outre-Mer pour le Conseil National de Génération Ecologie

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Après avoir écarté Huguette Bello, le PS pousse pour Laurence Tubiana

Après le retrait contraint d’Huguette Bello en raison du refus du PS de soutenir sa candidature, c’est désormais au tour des socialistes, soutenus par les écologistes et les communistes, de proposer Laurence Tubiana, patronne de la décriée Fondation européenne pour le climat, pour le poste de première ministre du gouvernement du Nouveau Front populaire.

LFI suspend les discussions avec les autres partis de gauche

La France Insoumise (LFI) a annoncé ce lundi 15 juillet la suspension des discussions avec les autres partis de gauche pour la formation d’un gouvernement, en réaction au refus des socialistes de soutenir Huguette Bello au poste de Premier ministre. Ce refus a été perçu par LFI comme une volonté du PS « de mettre un veto à toute candidature issue du Nouveau Front populaire, dans le seul but d’imposer la sienne », conduisant la gauche dans une « impasse ». En conséquence, le parti de Jean-Luc Mélenchon annonce suspendre les négociations, dans l’attente de la désignation d’une candidature unique à la présidence de l’Assemblée nationale.