Revenir à la rubrique : Faits divers

Les gendarmes de Saint-Benoit détectent et saisissent 1800 articles contrefaits chez une habitante

C'est un très joli coup de filet qu'ont réalisé les gendarmes de la compagnie de Saint-Benoit juste avant les fêtes de Noël. Par le fruit d'une enquête précise et minutieuse, ils ont mis la main sur une énorme quantité de produits contrefaits.

Ecrit par – le jeudi 16 décembre 2021 à 22H08

Tout commence au début du mois de février lorsqu’une veille internet est mise en place en rapport avec le phénomène de la contrefaçon sur l’Île de La Réunion. Au fil des recherches, les enquêteurs découvrent un profil en « Open Source » sur Facebook.

Sur ce profil, ils y trouvent à la vente des articles de nombreuses marques de luxe telles que Vuitton, Armani, Lacoste ou encore Nike. Fatalement, les marques confirment aux enquêteurs qu’il s’agit bien de produits contrefaits. Ces investigations, diligentées par la Brigade des Recherches de Saint-Benoit et ensuite par l’intervention du PSIG, permettent le lundi 13 décembre, au petit matin, l’interpellation de la personne qui se cache derrière le profil Facebook incriminé.

Alors que les fêtes de Noël approchent à grands pas, la perquisition de l’appartement permet aux militaires la découverte de 1800 articles contrefaits et 27000€ en espèces. La mise en cause revendait notamment des chaussures, des vêtements et de la maroquinerie de luxe.

Elle a été aussitôt placée en garde à vue afin de s’expliquer sur ses agissements. Elle devra répondre de ces actes délictuels devant la justice. 

 

Les gendarmes de Saint-Benoit détectent et saisissent 1800 articles contrefaits chez une habitanteLes gendarmes de Saint-Benoit détectent et saisissent 1800 articles contrefaits chez une habitanteLes gendarmes de Saint-Benoit détectent et saisissent 1800 articles contrefaits chez une habitante

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.