Revenir à la rubrique : Mayotte

Les femmes à Mayotte restent cantonnées à des activités domestiques

A Mayotte, la vie de couple démarre tôt pour les femmes mais les séparations interviennent assez rapidement, selon les conclusions d’une nouvelle étude de l’Institut national de la Statistique et des études économiques. Souvent en charge de plusieurs enfants, ces familles monoparentales vivent dans une précarité importante.

Ecrit par Lola Sautron – le lundi 11 juillet 2022 à 16H48

L’accès généralisé à la scolarisation est relativement récent à Mayotte et est arrivé plus tardivement pour les femmes, note l’Insee.
 
Le niveau de formation des jeunes femmes nées à Mayotte est aujourd’hui plus élevé que celui de leurs aînées. 70% d’entre elles, âgées de plus de 50 ans, n’ont pas été scolarisées 

À l’école, les filles ont de meilleurs résultats que les garçons. Elles sont également plus nombreuses au centre universitaire de Mayotte et ont pu bénéficier du Passeport mobilité-études qui leur permet d’aller étudier ailleurs en France.

Néanmoins, malgré l’accroissement du niveau de diplôme, les jeunes rencontrent des difficultés face à l’écrit et à la lecture de la langue française. Plus de 7 jeunes sur 10 sont concernés, selon cette étude de l’INSEE. 

6 femmes sur 10 inactives sur le marché du travail

À Mayotte, l’emploi des femmes est encore rare. Leur faible insertion sur le marché du travail s’explique notamment par leur faible niveau de formation et par le peu d’offres d’emplois non qualifiés au niveau local. La garde d’enfants peut aussi être un des facteurs de faible insertion dans le milieu du travail. En 2019, 27% des femmes vivant à Mayotte disposaient d’un emploi. 

Comme dans tous les territoires français, le diplôme permet une insertion professionnelle plus simple. À Mayotte, il est plus difficile pour les femmes d’accéder à un emploi car pour la majorité d’entre elles, elles n’ont pas été scolarisées ou ne possèdent pas de diplôme qualifiant. Ainsi, 6 femmes sur 10 sont inactives sur le marché du travail.

Une femme sur deux à Mayotte. exerce dans la fonction publique du fait de la faiblesse du secteur privé. La fonction publique offre cependant les meilleurs débouchés d’emplois de cadre pour les femmes : elles représentent 39% des professions scientifiques et des professeurs, 37% des cadres dans le reste de la fonction publique et ne représentent que 29% des cadres dans le secteur privé. 

Toutefois, à Mayotte, une entreprise sur deux est créée par une femme, ce qui atteste de leur forte participation aux activités non salariées. Elles sont majoritaires dans la création d’entreprises liées à la santé, à l’action sociale, au commerce ou encore aux services aux particuliers. 

Plus d’un tiers souffrent d’obésité

L’espérance de vie des femmes reste tout de même plus élevée que celle des hommes mais est néanmoins inférieure à l’espérance de vie des femmes de l’Hexagone.

Les habitantes de Mayotte ont une mortalité plus élevée et se déclarent souvent comme étant en mauvaise santé. Plus d’un tiers de ces femmes souffrent d’obésité, ce qui les prédispose aux limitations physiques et à d’autres maladies chroniques, relève l’étude de l’INSEE. Enfin, pour des raisons financières ou par manque d’offre médicale, la moitié d’entre elles renoncent aux soins. 

Les femmes souvent victimes de violences

En 2020 à Mayotte, près de 9% des femmes adultes déclarent avoir subi des violences physiques ou sexuelles au cours de ces deux dernières années. 5% des femmes déclarent avoir subi des violences sexuelles par des hommes extérieurs au ménage et 5% déclarent avoir subi des violences physiques dans le cercle familial. 

Les femmes vivant à Mayotte sont également victimes de vols à la personne. Certaines d‘entre elles déclarent rester chez elles pour des raisons de sécurité.

Deux tiers des habitantes de Mayotte affirment ne pas se sentir en sécurité, que ce soit dans leur village ou à leur domicile. Cette impression est due à la fréquence des actes de délinquances et de violences dans le 101ème département français.

L’essentiel de leurs activités de loisirs ou de culture se font à domicile

À Mayotte, les femmes pratiquent davantage des activités pouvant être effectuées à leur domicile. 

97% d’entre elles déclarent avoir une religion, quelle que soit la génération. Elles accordent une grande importance à la religion contrairement aux hommes (15% contre 10% pour les hommes). 

Les pratiques traditionnelles, à savoir les chants et les danses, sont genrées à Mayotte. Le debaa et le m’biwi sont des danses exclusivement féminines, à l’inverse du shigoma qui est une danse plutôt masculine. 

La cuisine, vue comme un loisir créatif, est également une activité davantage féminine que masculine : 32 % des femmes déclarent l’avoir fait au cours de l’année, contre seulement 16 % des hommes. Un ‘loisir’ qui prend plutôt les traits d’une perception genrée dans le couple plutôt qu’un véritable loisir.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Contamination des végétaux à Mayotte : risque sanitaire élevé dû aux pesticides, les consommateurs appelés à la vigilance

La préfecture de Mayotte met en garde ses habitants quant à la contamination de végétaux aux pesticides. Les autorités mettent en garde les consommateurs qui sont invités à ne pas réaliser leurs achats de fruits et légumes auprès des vendeurs sur le bord des routes en raison du danger qu’est susceptible de représenter la consommation de ces produits. Parmi les substances présentes dans les produits analysés se trouve le Diméthoate, un insecticide prohibé depuis février 2016, mais aussi du chlorpyriphos-éthyl ou de l’hexaconazole surdosés.

Mayotte : L’épidémie de choléra s’étend à un nouveau quartier

L’épidémie de choléra qui sévit actuellement à Mayotte continue de susciter l’inquiétude, notamment après la confirmation hier d’un cas dans un nouveau quartier de l’île, portant le total à 67 personnes infectées.
Parmi les victimes figure une fillette de trois ans décédée la semaine dernière.

Choléra à Mayotte : L’ancienne directrice de l’ARS accuse les élus d’être responsables

Dominique Voynet, qui fut ministre de l’Environnement dans le gouvernement de Lionel Jospin et directrice de l’Agence régionale de santé de Mayotte de 2019 à 2021, appelle l’État à accélérer les travaux d’assainissement des eaux usées sur l’île pour freiner le risque de propagation du choléra. Et elle n’hésite pas à pointer du doigt la responsabilité des élus locaux, accusés d’immobilisme.

Un enfant meurt du choléra à Mayotte

Il s’agit du premier décès recensé par l’Agence régionale de santé. L’enfant habitait dans le quartier de Koungou dans lequel plusieurs cas de choléra ont été identifiés ces dernières semaines.