Revenir à la rubrique : Politique | Société

Le Tampon : Les difficultés des entreprises ralentissent l’ambitieux programme de construction de crèches

En plus des quatre crèches communales, Le Tampon ambitionne d'ouvrir à terme quatre nouvelles structures. Trois sont en cours de construction mais la liquidation d'une entreprise, l'augmentation du coût des matériaux et le contexte international plombent le calendrier de livraison et la facture.

Ecrit par P.B. – le jeudi 23 mai 2024 à 07H28
Le site de la crèche du 14ᵉ km au Tampon a depuis récemment été nettoyé

Au 14ᵉ km, le site flambant neuf commence déjà à être envahi par les herbes. Pourtant, en septembre 2020, la première pierre de la crèche était posée. Une structure de 72 places qui attend toujours d’accueillir les très jeunes enfants. Une crèche à 4,4 millions d’euros d’investissements dont la moitié est portée par les fonds de la commune. Le chantier a en effet connu quelques aléas. La crise sanitaire est évidemment venue bousculer la bonne marche du chantier et il a fallu faire des “réajustements” après le passage de la commission de sécurité et de la PMI, en convient la mairie. “Le site du chantier de la crèche du 14ᵉ km a également fait l’objet de plusieurs vols de matériels, de dégradations et d’intrusions, et ce, malgré la présence des entreprises qui assurent le gardiennage durant les heures d’ouverture du chantier et la mise en place de clôtures de chantier et de la signalisation adaptée”, indique la collectivité qui a dû mettre en place un système de télésurveillance pour un montant de 15.000 euros.

Si la crèche apparait aujourd’hui à l’abandon, c’est qu’il ne reste plus que le mobilier pour la rendre opérationnelle, assure la mairie. “L’appel d’offre va être lancé et l’ouverture prochaine”.

Dans son programme de construction de crèches, la commune doit également faire face à des difficultés sur le site de Trois Mares et de la Plaine des Cafres. Ont pesé sur le chantier de Trois Mares, des contraintes techniques, mais aussi les retards de l’entreprise chargée du gros œuvre puis finalement sa liquidation. Des défaillances de l’entreprise qui ont un coût, notamment en matière d’indemnités d’ajournement, plus de 132.000 euros dans ce cas.

Le projet repensé, ce mardi 21 mai 2024, le conseil municipal a adopté la modification de la mission d’ordonnancement Pilotage et Coordination. L’augmentation par rapport au précédent marché est ici de 54,04%. Des surcoûts qui s’ajoutent à l’enveloppe initiale de 4,2 millions d’euros fléchés pour la construction de la crèche de Trois Mares de 60 places dont plus de la moitié est cofinancée par la CAF de La Réunion.

 

“C’est un moyen d’accompagnement nécessaire »

 

Sur la crèche de la Plaine des Cafres, les difficultés viennent des retards de pose de l’alu qui aurait dû se faire avant la période cyclonique. « Malheureusement, toutes ces difficultés et ce genre de retards ont un coût auquel il faut ajouter la conjoncture internationale ou encore l’augmentation des prix des matériaux », déplore la mairie.

Ces difficultés n’entachent par la détermination de la commune à investir dans son programme de crèches gérées par la SPL Petite Enfance.

Une crèche est encore dans les tuyaux à Bras Creux. Les 8 crèches communales compteront ainsi au total 486 places.

“C’est un moyen d’accompagnement nécessaire quand la population est en nette progression », s’est félicité le maire. Pour André Thien Ah Koon, développer les crèches est un “geste qui consolide la politique familiale “. Car ces “modes d’accueil pour les très jeunes enfants permet aux familles de disposer des conditions propices à l’exercice d’une activité professionnelle à la recherche d’emploi, à la formation ainsi qu’à toute autre activité permettant aux parents de s’épanouir tout en sachant leur enfant accueilli en toute sécurité”.

 

 

Thèmes : Le Tampon
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Femmes puissantes de La Réunion : Des femmes libres, piquantes et engagées au parcours hors du commun

« Ça va tuer moins de gens si je suis une mauvaise comédienne plutôt qu’une mauvaise infirmière », décode avec humour Zaza pour résumer son parcours. Des alertes rouges envoyées par ses parents lorsqu’elle leur a annoncé que son rêve était de monter sur les planches à son arrivée à la Réunion en 2000, son rapport avec la langue créole et son don de clown qu’elle pratique à l’hôpital, clin d’œil à son premier métier, Isabelle Dalleau est sans filtre, attachante, humaine et modeste face à son immense talent.

Pas d’édition du Journal de l’île ce dimanche

Alors que le Jir n’est pas paru en édition papier depuis dimanche dernier, son site Clicanoo informe ce matin qu’il n’y aura pas non plus d’édition en ligne aujourd’hui. Pour rappel, le titre devrait être imprimé de nouveau la semaine prochaine, un accord provisoire ayant été trouvé avec ICP Roto.

Législatives 2024 : Tout savoir sur la 6e circonscription

Le premier tour des élections législatives anticipées sur la sixième circonscription sera très similaire à 2022 avec de nombreux candidats qui tentent à nouveau leur chance. La revanche du duel entre les frères ennemis, Frédéric Maillot et Alek Laï-Kane-Cheong, pourrait avoir lieu au second tour.