Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

Le PLR réagit au rapport parlementaire sur le coût de la vie en Outre-Mer

Le PLR salue dans un communiqué le travail de la commission d'enquête de l'Assemblée natioonale sur le coût de la vie en Outre-Mer.

Ecrit par N.P. – le jeudi 19 octobre 2023 à 22H16

Communiqué

Rapport parlementaire sur la coût de la vie en Outremer : des propositions concrètes pour améliorer le quotidien des ultra-marins

Jeudi 20 juillet, la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur le coût de la vie Outre-mer a rendu ses conclusions dans un rapport publié sous la responsabilité du député martiniquais Johnny Hajjar.

Ce rapport qui est le résultat de plus de 4 mois de travail et 50 auditions permet de dresser un panorama détaillé de la situation économique des territoires d’Outre-mer. Il est notamment mis en évidence que le coût de la vie y est bien largement supérieur à celui de la France hexagonale, et cela, en particulier, concernant les produits alimentaires.

L’objectif affiché de ce rapport est de proposer de nouvelles voies pour stimuler la concurrence, lutter contre l’économie de rente, développer la production locale et garantir la continuité territoriale.

Ce rapport dresse des perspectives concrètes qui permettraient de lancer un plan de “déchoquage économique et social” en faveur des Outre-mer, décliné en soixante-huit propositions, dont vingt propositions prioritaires.

Parmi ces 20 mesures prioritaires capables de répondre à la problématique structurelle du coût trop élevé de la vie en Outre-mer, on retrouve notamment :

– la nécessité de faire baisser les prix de 10 à 20% par une négociation avec les grands groupes de distribution présents sur nos territoires ;
– le besoin de réglementer les prix des produits de première nécessité afin d’en faire baisser significativement leurs prix ;
– une série de mesures pour soutenir et dynamiser la production locale, afin de tendre vers l’autonomie alimentaire des territoires ;
– la perspective d’une augmentation importante des salaires via l’organisation d’une conférence sociale au sein de laquelle l’Etat devra prendre ses responsabilités ;
– la réévaluation des prestations sociales au niveau national basé sur le différentiel du coût de la vie observé dans l’Hexagone ;
– le financement de la prime de vie chère des salariés du secteur privé par la mise en place d’une taxe sur les profits des grandes entreprises présentes en Outre-mer ;
– le déploiement de dispositifs afin de favoriser l’embauche locale ;
– le besoin de revoir le dispositif de continuité territoriale afin de le calquer sur le modèle corse.

Ces objectifs viennent appuyer les demandes portées par le PLR depuis sa création.

Face à la situation d’extrême pauvreté à La Réunion et aux inégalités grandissantes, le gouvernement doit prendre ses responsabilités pour permettre de changer de façon structurelle le modèle économique en vigueur sur notre île, que l’on retrouve dans la majorité des territoires ultra-marins.

Ces propositions vont dans le sens de davantage de justice fiscale et sociale. Le mouvement Pour La Réunion rappelle l’urgence pour le gouvernement à engager, sans attendre, le grand chantier de lutte contre la vie chère qui permettra enfin aux Réunionnais, et plus globalement aux habitants des territoires ultra-marins, de vivre dignement dans leur pays.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Stean
4 mois il y a

Si je comprends bien: baisser les prix, augmenter les salaires, les taxes, les impôts, et ne plus faire appel aux médecins et autres professions en tension d’autres régions…ben…comment dire…entreprises et commerces fermeront, les agriculteurs produiront moins,…chômage, pauvreté vont s’accentuer…c’est tellement beau la démagogie et le clientélisme

Dans la même rubrique

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial