Revenir à la rubrique : Communiqué

Le Medef Réunion demande au Ministère du Travail de se prononcer « rapidement » sur les obligations de moyens à mettre en œuvre

Dans le contexte de crise sanitaire, un certain nombre d’activités doivent être poursuivies, autorisées par l’Etat ou nécessaires à la vie de la Nation. Le MEDEF Réunion tient avant tout à souligner l’engagement et l’implication des personnels soignants qui se donnent sans compter, mais également l’ensemble des salariés des entreprises, qui continuent à effectuer leurs […]

Ecrit par Nicolas Payet – le mardi 24 mars 2020 à 12H42

Dans le contexte de crise sanitaire, un certain nombre d’activités doivent être poursuivies, autorisées par l’Etat ou nécessaires à la vie de la Nation.

Le MEDEF Réunion tient avant tout à souligner l’engagement et l’implication des personnels soignants qui se donnent sans compter, mais également l’ensemble des salariés des entreprises, qui continuent à effectuer leurs tâches et remplir leurs missions, tout en ayant tous et toutes des obligations familiales et quotidiennes à assumer.

La vie économique doit se poursuivre, tant que faire se peut, mais dans le strict respect et l’obligation de moyen pour protéger nos salariés. Nos entreprises se sont toutes mobilisées afin de mettre en place les mesures de protection et gestes barrières pour assurer d’une part la sécurité de ses collaborateurs et d’autre part leurs plans de continuité.

Toutefois, la réglementation mise en place en l’état de cette pandémie encore non maitrisée et méconnue, doit être précisée pour assurer le bon fonctionnement de nos entreprises. Le MEDEF Réunion demande au Ministère du Travail ainsi qu’à ses services en local de se prononcer concrètement et rapidement sur les obligations de moyens à mettre en œuvre.

Nous tirons la sonnette d’alarme sur la pénurie de masques et de gels hydro-alcooliques, sans lesquels nos salariés ne pourront travailler convenablement. Il y va de la sécurité et de la santé des salariés, et de la responsabilité des employeurs ! Contribuer à la préservation de la Nation et à assurer les besoins essentiels de notre population réunionnaise est une priorité pour les entreprises, mais assurer la sécurité et la santé de nos salariés l’est tout autant.

Nous nous devons d’assurer l’importation en masse, et au plus vite, du matériel indispensable pour protéger nos salariés. Il nous faut coordonner l’action avec les services de l’Etat, de la Région, et des importateurs concernés pour recenser les besoins et faire acheminer au plus vite le matériel nécessaire.

Le MEDEF Réunion appelle donc l’ensemble des entreprises de La Réunion à lui envoyer ses besoins, et demande d’urgence une réunion aux autorités, Région et importateurs pour lancer les commandes nécessaires, gérer l’approvisionnement et la distribution.

Afin de répondre au mieux et au plus vite à vos questions, le MEDEF Réunion met à votre disposition une adresse mail: [covid19@medef-reunion.com]mail:covid19@medef-reunion.com

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

« L’octroi de mer : c’est n’importe quoi ! » selon l’UCOR

L’Union des Consommateurs de La Réunion (UCOR) publie une lettre ouverte critiquant l’octroi de mer pour son impact sur le coût de la vie et exige sa suppression immédiate, ainsi que le financement des communes et de la région par l’État, pour protéger le pouvoir d’achat des Réunionnais.