Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Le droit de l’homme et le devoir de fraternité sont indivisibles

Les migrations de population sont un phénomène permanent dans l’histoire de l’humanité et une chance pour l’universalité. Les migrations sont aujourd’hui plus importantes de pays pauvres vers les plus riches. Pourtant éloigné dans l’Océan indien, la Réunion ne peut échapper à ce phénomène, tant le désespoir est parfois grand pour certaines personnes. La déclaration Universelle […]

Ecrit par La Ligue des Droits de l’Homme à la Réunion – le lundi 15 avril 2019 à 17H21

Les migrations de population sont un phénomène permanent dans l’histoire de l’humanité et une chance pour l’universalité. Les migrations sont aujourd’hui plus importantes de pays pauvres vers les plus riches. Pourtant éloigné dans l’Océan indien, la Réunion ne peut échapper à ce phénomène, tant le désespoir est parfois grand pour certaines personnes.

La déclaration Universelle des Droits de l’Homme nous invite a considérer l’être humain sans distinction aucune, notamment de couleur, sexe, langue, religion, opinion politique et cela quelque soit son origine nationale ou sociale,…

La France est signataire de plusieurs conventions internationales de cette même philosophie dont également celle du droits des enfants. La France se doit naturellement de tout mettre en œuvre pour respecter ses engagements. De même, le code morale et le triptyque de notre devise dont plus spécialement la fraternité, nous obligent à respecter la personne dont son lieu de vie presenterait une menace pour elle ou sa famille.

Concrètement, il appartient aux autorités de l’Etat Français d’examiner la situation personnelle de chacune des personnes migrantes arrivées sur notre département et d’apporter sans précipitation une suite adaptée à chaque cas. Nous n’avons aucun doute quant à la diligence et bienveillance de notre nation envers notamment ces très jeunes enfants et leur parents.
 
Les réactions de peur et de propagande d’idéologies racistes faisant profession d’attiser la haine de l’autre ou de l’étranger n’ont pas place ici et encore moins sur notre île dont toute les nations trouvent ses représentants parmi nous. Il y a lieu en effet de rappeler ici que chaque réunionnais est issu de migrants volontaires ou forcés, tous arrivés sur l’Île venant d’ailleurs. Notre histoire autant que nos traditions, doivent nous conduire à faire preuve de lucidité, de bienveillance et montrer combien au-delà de nos différences, nous sommes attachés à cette fraternité qui nous lie tous sans exception aucune.

Si le transport de ces personnes vers nos côtes relève, selon toute apparence, d’une activité criminelle, les personnes voyageant dans ces conditions sont elles-aussi victimes de cette activité. Quelle que soit la situation particulière qui a pu pousser chacune d’entre elles à quitter son pays, c’est en s’embarquant sur des chemins souvent dangeureux et au péril de leur vie qu’ils l’ont fait. Chacune des situations doit être examinée sans précipitation. Le dernier bateau arrivé compterait un peu plus de 120 personnes dont 16 femmes, 13 enfants et 3 handicapés. Chacune de ses personnes, et notamment les enfants, doit voir ses droits respectés. Nous avons le devoir de leur prodiguer les soins nécessaires et le devoir d’apporter une attention particulière au respect de leur dignité.

La Ligue des Droits de l’Homme à la Réunion condamne les expressions de haine ou les propos racistes à l’égard des migrants. Elle demande que de tels propos, lorsqu’ils tombent sous le coup de la loi, fassent l’objet de poursuites.
 
 
Saint-Denis, le 15/04/2019

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique