Revenir à la rubrique : Santé

Le couvre-feu perd une heure à partir d’aujourd’hui

Pensez-y avant de prendre la route. Vous disposez d'une heure supplémentaire pour rentrer à votre domicile. C'est ce lundi qu'entre en vigueur l'ajustement horaire du couvre-feu prolongé, tout comme l'ensemble des mesures de freinage d’urgence, jusqu’au 31 août.

Ecrit par LG – le lundi 16 août 2021 à 06H14

Afin de faciliter les déplacements dans le cadre de la rentrée professionnelle et scolaire, le préfet Jacques Billant a décidé de repousser le couvre-feu jusque-là appliqué à 18 heures en le faisant passer à 19 heures. L’heure de fin ne change pas, elle est toujours positionnée à 5 heures du matin.

En ce jour de rentrée, signalons que le fait d’aller chercher ses enfants à l’école durant les horaires de couvre-feu constitue d’ailleurs un motif de dérogation au couvre-feu.

Les personnes concernées devront faire remplir un justificatif de déplacement scolaire par le chef d’établissement ou le directeur d’école. L’attestation est [disponible ici]urlblank:http://www.reunion.gouv.fr/IMG/pdf/2021-03-02-justificatif-de-deplacement-scolaire.pdf .

Seules les personnes qui présentent une attestation de déplacement dérogatoire peuvent se déplacer pendant les horaires de couvre-feu. Les seuls motifs de déplacement autorisés restent les suivants :

Motifs médicaux :
– Vaccination ;
– Dépistage ;
– Rendez-vous avec des professionnels de santé ;
– Consultations, examens, actes de prévention et soins ne pouvant être assurés à distance ;
– Achat de produits de santé.

Motifs professionnels :
– Trajet domicile travail ou avec le lieu d’enseignement et de formation ;
– Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Motifs familiaux et personnels :
– Motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants ;
– Emmener et aller chercher les enfants à l’école, établissement scolaire, activités périscolaires, centres de loisirs ;
– Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;
– Convocation judiciaire ou administrative ;
– Rendez-vous chez un professionnel du droit, pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance ;
– Transferts ou transits vers les aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance ;
– Livraisons de nourriture à domicile jusqu’à 22h ;
– Trajets entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité sportive réservés uniquement aux sportifs de haut niveau et aux personnes disposant d’une prescription médicale ;

– Déplacements brefs dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

Pour tout déplacement durant les horaires de couvre-feu, vous devrez présenter une pièce d’identité et un justificatif de déplacement temporaire ou permanent disponible sur le site internet de la préfecture.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion face au cancer : Une étude révèle des disparités de survie avec l’Hexagone

La première étude sur la survie des personnes atteintes de cancer à La Réunion entre 2008 et 2018 révèle des disparités significatives de survie entre les différents cancers, mais également entre La Réunion et la France hexagonale. Cette étude met en lumière l’impact de facteurs socio-économiques sur les causes de la maladie et la nécessité d’adapter les stratégies de lutte contre le cancer au contexte local.

Épidémie de Leptospirose : Circulation à un niveau élevé

Santé Publique France océan Indien fait le point sur les circulations virales en cours à La Réunion. L’épidémie de Leptospirose a atteint un niveau plus élevé que les années précédentes. Une personne diagnostiquée est décédée, mais les autorités ne peuvent pas confirmer un lien entre le décès et la maladie bactérienne.

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.