Revenir à la rubrique : National | Politique

La Réunion va-t-elle se retrouver sans député européen ?

Le fonctionnement des élections européennes a changé. En juin 2024, les Réunionnais devront voter pour des listes nationalisées car la France est considérée comme une circonscription unique. Ainsi, si des candidats réunionnais n'arrivent pas à négocier une place aux avant-postes des listes électorales nationales, La Réunion pourrait perdre sa représentation au Parlement européen. Les élus politiques locaux assurent que des Réunionnais siègeront bien en Europe.

Ecrit par Baradi Siva – le mercredi 14 février 2024 à 09H22

Les élections européennes approchent à grands pas et les formations politiques commencent à se préparer à une campagne qui va être difficile. Les listes électorales sont nationalisées et les Réunionnais seront donc appelés à voter pour des listes où pourraient ne pas figurer de Réunionnais.

La France est une circonscription unique. Ce seront donc des listes nationalisées qui seront déposées début mai. Ces élections qui se joueront sur un seul tour utilisent la proportionnelle comme mode de calcul. Ainsi, le nombre de sièges remportés par chaque liste sera décidé par le pourcentage de votes obtenus. Il sera donc nécessaire et même primordial pour les potentiels candidats réunionnais de se positionner aussi haut que possible sur ces listes nationales afin de pouvoir siéger au Parlement européen.

La Réunion court donc le risque de perdre toute représentation locale en Europe. Les élus locaux assurent que des Réunionnais seront choisis pour être représentés.

Thèmes : Européennes
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
27 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Photos : Raphaël Glucksmann visite les Jardins du Chaudron

Raphaël Glucksmann, tête de liste du PS-Place publique pour les prochaines élections européennes, a visité ce samedi 20 avril les jardins du Chaudron. Une visite qui s’inscrit dans le cadre de son déplacement de trois jours sur l’île, visant à lancer sa campagne pour les élections de juin prochain.

La délégation sénatoriale socialiste sensibilisée sur le besoin de politiques publiques adaptées aux Outre-Mer

À la veille de leur départ, les 7 sénateurs socialistes reçus cette semaine par leur homologue Audrey Belim ont fait un bilan de leur visite dans l’île. Ces derniers ont en effet entrepris une démarche de découverte des particularités et des défis des territoires ultramarins ainsi que des initiatives locales. Leurs observations seront consignées dans un livre blanc, dans le but d’influencer l’élaboration de politiques publiques mieux adaptées aux spécificités ultramarines.

Européennes : Les Ecologistes veulent mettre les bouchées doubles à La Réunion

Marine Tondelier, secrétaire nationale d’EELV (Europe Ecologie-Les Verts) était à La Réunion pour présenter le programme des écologistes pour les Européennes, mais aussi pour inviter les Réunionnais à participer sous toutes les formes à défendre et préserver leur territoire. Elle appelle à voter Vert pour sortir du statu quo européen et améliorer la prise en compte des spécificités réunionnaises.

Démission de Perceval Gaillard : La majorité municipale saint-pauloise s’exprime

Le député Perceval Gaillard a démissionné de son mandat de conseiller municipal et communautaire, a révélé le JIR. Une démission qui interviendrait après une série de désaccords avec Huguette Bello et Emmanuel Séraphin, selon le média. Suite à cette annonce, la majorité municipale de Saint-Paul a indiqué regretter cette démission.

Soupçons d’emplois illégaux à la Région : Un procès au goût amer dont l’épilogue est attendu le 21 mai

Le procès de Didier Robert, ancien président de la Région Réunion, s’est conclu après d’intenses débats judiciaires sur des accusations d’emplois fictifs et de détournement de fonds. Le délibéré de cette affaire politico-judiciaire, très attendu, sera rendu le 21 mai, en pleine période électorale. Les avocats des 11 prévenus, vent debout contre l’enquête préliminaire menée par des policiers spécialisés en la matière, ont unanimement plaidé la relaxe.