Revenir à la rubrique : Faits divers

La mortalité routière a presque doublé à La Réunion

La Préfecture appelle à la prudence sur les routes à l'approche des vacances. Les autorités rappellent que 9 personnes ont perdu la vie dans des accidents depuis le début de l'année contre 5 sur la même période en 2020.

Ecrit par Nicolas Payet – le mercredi 03 mars 2021 à 10H37

Rappel à la vigilance sur les routes pendant les vacances scolaires de mars

Le préfet de La Réunion appelle les usagers à faire preuve de vigilance et de prudence en adoptant un comportement responsable sur la route pendant les prochaines vacances scolaires, période pendant laquelle la circulation sera plus dense et plus sensible.

Au 1er mars 2021, le bilan est déjà lourd avec 9 personnes qui ont perdu la vie sur les routes de La Réunion contre 5 personnes à la même date en 2020.

Quelques conseils utiles pour que les vacances soient réussies pour tous et pour que la route ne soit pas le début d’un drame ou la perte de la vie :

Respectez la limitation de vitesse :

La vitesse est la première cause de mortalité routière. Elle est limitée sur l’ensemble du réseau routier et cette réglementation s’applique à tous les conducteurs et à tous les véhicules sans exception.
•        Plus la vitesse est élevée, plus le choc est violent en cas d’accident et plus les conséquences sont graves.
•        Plus la vitesse augmente, plus le champ de vision se rétrécit. À grande vitesse, il se limite à une vision centrale de la route.

 

Adaptez votre vitesse aux circonstances : conditions de circulation et conditions climatiques, état de la chaussée, chargement du véhicule.
 

N’utilisez pas votre téléphone tenu en main en conduisant : Téléphoner en conduisant détourne l’attention et multiplie par 3 le risque d’accident.

L’utilisation d’un téléphone portable est sanctionnée par une amende forfaitaire de 135 € et un retrait de 3 points du permis de conduire.

ATTENTION : Depuis le 22 mai 2020, une nouvelle réglementation, en application du décret n°2020-605, permet la suspension temporaire du permis de conduire pour l’infraction de téléphone au volant lorsque celle-ci est commise concomitamment à une autre infraction au code de la route en matière de règles de circulation.
 

Respectez les distances de sécurité et adoptons une conduite responsable au volant ou au guidon

Pour ne pas prendre le risque de provoquer un accident, chacun doit garder ses distances avec le véhicule qu’il suit. La distance d’arrêt augmente inévitablement avec des facteurs à risque, tels que la vitesse ou l’alcool par exemple.

Le non-respect de la distance de sécurité est sanctionné d’une amende forfaitaire de 135 € et d’un retrait de 3 points au permis de conduire.

Bannissez la consommation d’alcool et de stupéfiants et soyez sobre au volant

Au volant, le zamal tue aussi ». Le cocktail drogue/alcool multiplie par 29 le risque d’avoir un accident mortel.

Ne laissez pas quelqu’un qui a bu reprendre la route et incitez les conducteurs à désigner un « Sam » avant de sortir.

Le préfet rappelle que les forces de l’ordre seront particulièrement présentes sur les routes pendant cette période.

 

Il faut que les règles soient respectées pour permettre à chacun de rouler en toute sécurité.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.