Revenir à la rubrique : Communiqué

Karine Nabénésa : Covid 19- demande d’intégration des experts scientifiques ultramarins au conseil scientifique

"Les DOM ne sont pas représentés au sein du conseil scientifique Covid 19 sur lequel s'appuie le Président de la République. Cela alors que nous disposons d'une réelle expertise en matière de gestion de crise d'épidémies virales, que notre réalité territoriale est différente en milieu insulaire tropical... J'ai sollicité ce jour le President de la République et Madame la Ministre des Outre-Mer pour que nos experts scientifiques locaux soient intégrés au conseil scientifique Covid 19, cela afin que les décisions pour nos territoires soient prises à la lumière de notre réalité scientifique, comme c'est déjà le cas en France métropolitaine", indique Karine Nabénésa. Voici son courrier au président de la République :

Ecrit par Karine Nabénésa – le jeudi 26 mars 2020 à 14H52

Monsieur le Président,

Vous l’avez expliqué aux Français, vos décisions dans la gestion de la crise du coronavirus, s’appuient sur des éléments d’experts de la santé regroupés au sein du conseil scientifique COVID 19.

De 0 cas de coronavirus à la Réunion, il y a 15 jours, nous sommes maintenant à 111 cas. A Mayotte 35 malades ont été identifiés et la situation s’empire d’heure en heure. Les professionnels de santé et la population redoutent maintenant le pire. Nous sommes conscients que notre système de soins est dans l’incapacité d’assumer pleinement son rôle à la Réunion et dans l’Océan Indien, si la situation en Europe devait se dupliquer dans les mêmes proportions ici…

Pour autant, vous le savez, nos territoires ont dû affronter de nombreuses épidémies virales. Ces épreuves ont permis à nos médecins et à notre CHU Océan Indien de développer des compétences et de disposer d’un retour d’expérience significatif dans la gestion insulaire de crise d’épidémies virales. Cette connaissance mérite d’être partagée, écoutée et prise en compte, cela afin d’ajuster, si necessaire, les decisions prises dans la gestion de la crise du coronavirus appliquées à nos territoires.

Sauf erreur de ma part, il ne me semble pas que nous soyons représentés au sein du conseil scientifique. Or, nous sommes, dans une réalité différente dans les DOM par rapport à la métropole face à cette pandémie, du fait de notre éloignement, ou encore de notre insularité en milieu tropical. Nos sachants disposent de données utiles dans l’aide à la décision pour nos territoires.

Je sais que vous êtes tenu régulièrement informé de la situation dans nos îles par le biais des services déconcentrés de l’Etat, à l’instar de ce qui est mis en place pour les autres régions de France.

L’intégration d’experts scientifiques locaux de la santé au sein du conseil scientifique COVID-19 permettrait d’enrichir les échanges et la prise en compte de territoires et de problématiques différentes notamment celle du milieu insulaire. Ces nouvelles données scientifiques issues de sachants locaux permettraient une couverture complète de tout le territoire national, DOM compris en matière de connaissance et de particularites rencontrées face à ce virus.

Aussi, par la présente, je vous sollicite Monsieur le Président, pour que vous acceptiez d’intégrer à vos côtés dans l’aide à la décision, par visio-conférence ou un autre procédé, la voix scientifique des DOM au sein du conseil scientifique dédié au COVID 19.

Dans l’attente d’une réponse, je l’espère positive, je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma haute considération.
Karine NABENESA
Conseillère régionale Région Réunion

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Cilaos : “Les pétrels de Barau doivent être au-dessus de toute polémique, la SEOR devra l’apprendre”

En pleine période d’envol des pétrels juvéniles et face à un échouage massif dans le cirque de Cilaos, la SEOR avait saisi du Tribunal administratif en référé pour enjoindre à la commune d’éteindre son éclairage public. Une requête rejetée « bien que les mesures prises par la commune n’aient pas été suffisamment anticipées et s’avèrent perfectibles ». Dans un communiqué, la municipalité se félicite de cette décision et déplore que cette affaire ait causé “de graves préjudices à la commune”.

[Communiqué] Prix à la consommation à La Réunion : +0,6 % en mars 2024 et +4,1 % sur un an

En mars 2024, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,6 % à La Réunion après une hausse de 0,2 % en février. Les prix de l’alimentation poursuivent leur hausse : le passage de Belal se fait toujours sentir. Les prix de l’énergie continuent également d’augmenter. Les prix des produits manufacturés repartent à la hausse alors que ceux des services se stabilisent.
Sur un an, l’indice des prix à la consommation augmente davantage à La Réunion (+4,1 %) qu’au niveau national (+2,3 %).

[Communiqué]La Possession : Mobilisation contre l’installation d’une antenne 5G

Génération Écologie soutient la mobilisation des citoyens et des riverains contre les travaux menés d’installation d’une antenne 5G à proximité de la mairie de La Possession. Outre son « opposition au déploiement de la 5G au nom de la santé publique, de la préservation de l’environnement et du droit à la déconnexion », pour Vincent Defaud, référent local du parti, le chantier « manque de transparence ».