Revenir à la rubrique : Politique

Jean-Marie Virapoullé : « Mon choix dans la 5ème circonscription »

Jean-Marie Virapoullé se positionne dans la 5ème circonscription. S'il fait l'impasse sur cette élection anticipée, il dévoile néanmoins aujourd'hui vers qui son choix se portera les dimanches 30 juin et 7 juillet. Le vice-président du Département et conseiller municipal de l’opposition saint-andréenne votera pour celle qui défendra à l'Assemblée le maintien du fameux "amendement Virapoullé".

Ecrit par N.P. – le samedi 22 juin 2024 à 14H31

J’ai pris le temps de la réflexion et de l’analyse des candidatures dans la 5ème circonscription qui intègre la majeure partie des électeurs de Saint-André. Je constate que le député sortant est un autonomiste, attaché aux coups de « com » avec un bilan de député bien maigre.

J’ai avec Madame Léopoldine Settama, candidate à ces élections législatives, de nombreux points de convergences. Ainsi, Madame Settama s’est engagée à défendre le maintien de l’amendement Virapoullé, véritable verrou de notre statut de département français : c’est vital pour l’avenir de notre île. Elle s’est engagée à s’opposer aux volontés autonomistes exprimées par certains candidats de gauche.

Elle s’est engagée publiquement à intégrer au parlement un groupe indépendant des trois blocs qui se dessinent (RN-Groupe du Président Macron-le Front Populaire). J’adhère pleinement à cette option, également choisie par l’excellente député Nathalie Bassire.

L’élection est une rencontre entre le candidat et les électeurs : c’est donc avant tout un choix individuel.

A titre personnel je voterai pour madame Léopoldine Settama.

Nous avons cette volonté commune de nous rassembler et de préparer l’avenir ensemble.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello, Première ministre : « Une solution » pour Jean-Luc Mélenchon

Le fondateur de la France Insoumise a apporté son soutien à la proposition du Parti communiste français qui a cité Huguette Bello comme possible candidate à la tête d’un gouvernement de coalition à gauche. Le PCF et LFI sont favorables à cette idée, mais le Parti socialiste n’a pas encore donné son avis sur le sujet et doit tenir son conseil national ce samedi pour statuer sur le sujet.

Huguette Bello, Première ministre : Les arguments en sa faveur

L’Humanité a révélé que le Parti communiste français a proposé le nom d’Huguette Bello comme possible Première ministre venue de la coalition de gauche. Une hypothèse formulée suite aux désaccords entre les grands partis et qui prend un peu d’ampleur en cette fin de semaine alors que le Nouveau Front populaire n’arrive pas à se mettre d’accord.

Des figures dissidentes de La France insoumise lancent un nouveau mouvement politique

Plusieurs anciennes figures de La France insoumise (LFI), n’ayant pas été investies par leur parti lors des législatives anticipées, ont annoncé aujourd’hui la création de leur propre mouvement politique.
Parmi ces figures, on retrouve Clémentine Autain, Alexis Corbière, Danielle Simonnet et Raquel Garrido.
Ce nouveau groupe se nomme l’Association pour une république écologique et sociale (L’Après).

Qui prendra les rênes de la Région si Huguette Bello devient Première ministre ?

Contrairement au Conseil municipal qui doit à nouveau voter si le maire laisse son poste vacant, pour le Conseil régional, le premier vice-président est chargé d’assurer provisoirement la fonction. Si Huguette Bello est appelée à diriger le gouvernement, Patrick Lebreton deviendra donc de facto le patron de la Pyramide inversée.