Revenir à la rubrique : Faits divers

Ivre et sans permis, il teste une voiture « pour rendre service »

Il se dit que les habitudes ont la dent dure, ce fut confirmé ce vendredi lors de l'audience de comparution immédiate. Un homme de 44 ans n'a visiblement pas intégré qu'il est dangereux et surtout interdit de conduire sans permis.

Ecrit par 1167938 – le lundi 22 août 2022 à 09H13

Laurent P. comparaissait pour la quatrième fois devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis pour des faits de conduite sans permis. Chez ce quadragénaire, c’est une habitude. Il a comparu en juillet 2021, février 2022 et ce vendredi 19 août alors qu’il était sorti de détention le 22 juillet dernier, il y a tout juste trois semaines. La raison : conduite sans permis – il ne l’a jamais passé – et sous l’empire d’un état alcoolique, pour ne rien arranger à sa situation. À chaque fois, il se confond en excuses et affirme avoir compris, avoir appris de ses erreurs. Le 16 août dernier, il va essayer un véhicule à Saint-Denis, car il a des notions de mécanique et veut rendre service. 

Il croise la police qui se rend compte que l’assurance et le contrôle technique sont périmés. Les policiers lui demandent de se ranger, il fait mine d’obtempérer. Au dernier moment, il accélère et se gare quelques centaines de mètres après, non loin de son domicile. Les forces de l’ordre l’interpellent. Il est contrôlé à 1,84 g/l d’alcool dans le sang et placé en garde à vue. Compte tenu de son palmarès en matière de délinquance routière, revoilà M. Laurent P. devant le tribunal.

Très agacé, le procureur de la République ne mâche pas ses mots : « C’est une excuse en bois qu’on nous ressert à chaque audience. Il est sorti il y a trois semaines et il est déjà là. Il tient le même discours depuis 7 ans« , requiert le parquet qui demande une peine de 1 an de prison, la révocation d’un sursis de 4 mois ainsi que le maintien en détention. « Les faits sont caractérisés et reconnus. Il est important de maintenir un sursis probatoire au-dessus de sa tête car il a besoin de soins« , répond la défense.

Le prévenu sera condamné à la peine de 18 mois de prison dont 6 assortis d’un sursis et à la révocation d’un sursis de 4 mois. Il est maintenu en détention. 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Opérations « anti-pousse » et de lutte contre les conduites addictives ce week-end

Les forces de l’ordre se sont mobilisées ce week-end dans de nombreuses opérations de sécurisation du réseau routier réunionnais. Les policiers ont ainsi constaté 28 infractions lors d’une opération anti-pousse vendredi soir dans les rampes de la Montagne. Samedi matin à Saint-Paul, un cyclomotoriste âgé de 17 ans a commis plusieurs infractions dont un refus d’obtempérer. Il a été arrêté par les gendarmes.