Revenir à la rubrique : Economie

Hausse des prix à La Réunion : +4% pour les fruits et légumes en 2 mois

La préfecture a mis en place un dispositif de surveillance des prix pour lutter contre la vie chère à La Réunion suite à l'augmentation des coûts des importations. Le baromètre fait le point sur les produits qui sont vendus plus chers maintenant qu'il y a deux mois.

Ecrit par NP – le lundi 27 décembre 2021 à 16H51

Le baromètre des prix mis en place par Jacques Billant, le préfet de La Réunion, révèle que certains produits importés ont vu leur prix exploser sur ces dernières semaines.

Dans les grandes surfaces, la petite tomate coûte 86% plus cher qu’il y a dix semaines, la carotte importée est en hausse de 5%, les oignons de 4,2%, la salade de 3,3% et la banane locale de 2%.

Dans les magasins spécialisés, le prix de la baguette a augmenté de 2%. Le secteur automobile est aussi concerné avec des plaquettes de frein plus chères de 3,7% et des pneus de plus de 6,5%.

Voici le communiqué complet de la préfecture : 

Lutte contre la vie chère à La Réunion : Dernière livraison du baromètre de suivi des prix
 
La désorganisation du fret maritime et la reprise économique mondiale ont fait craindre une augmentation des prix des produits de grande consommation à La Réunion.

Pour répondre aux inquiétudes des consommateurs, Jacques Billant, préfet de La Réunion a présenté devant les membres et citoyens de l’Observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR) un plan d’action contre la vie chère le 1er septembre 2021.

Parmi les mesures annoncées dans ce plan d’action figure la mise en place d’un baromètre du suivi des prix d’une soixantaine de produits de grande consommation par un organisme indépendant reconnu pour son expertise dans l’analyse statistique et le secteur de la grande distribution.

Le baromètre des prix : un suivi de l’évolution des prix de 60 produits tous les 15 jours pendant plus de 2 mois

Actuellement, l’indice mensuel des prix à la consommation de l’Insee permet d’assurer un suivi exhaustif des prix dans tous les secteurs (énergie, transports, alimentation, etc..) et de mesurer le niveau d’inflation.

La mise en place de ce baromètre des prix vient en complément du dispositif de l’INSEE pour effectuer tous les 15 jours jusqu’à la fin de l’année 2021 un zoom sur une soixantaine de produits de grande consommation. Ces derniers ont été sélectionnés en concertation étroite avec les professionnels de la grande distribution et les membres et citoyens de l’OPMR. Ils correspondent à des produits de première nécessité ou sont emblématiques de la consommation locale.
Cette liste comprend une cinquantaine de produits de grande consommation vendus dans les grandes surfaces de l’île (fruits & légumes, produits frais, épicerie, hygiène), complétée par une dizaine de produits vendus en magasins spécialisés : pharmacie, boulangerie, magasins de bricolage et de pièces automobiles.
Des hausses dans les magasins spécialisés et sur certains produits de la grande distribution
Les principaux enseignements de la dernière livraison effectuée par le bureau d’études SAGIS de ce baromètre des prix du 22 décembre 2021 sont les suivants :
Dans le secteur de la grande distribution, la légère hausse de l’indice moyen de toutes les références suivies depuis le lancement du baromètre (+ 0,9 %) cache en réalité une très forte disparité entre les types de produits :

  1. les produits frais (+0,3%), les produits d’épicerie (+0,3%) et les produits d’hygiène (-0,5%) suivis dans ce baromètre présentent des indices moyens quasiment stables tout au long des dix semaines d’observation ;
  2. l’indice moyen des fruits et légumes suivis augmente de +4,1%, sur le total de la période étudiée (avec une baisse nette sur les deux dernières semaines).

Plus en détail, sur dix semaines :
– La petite tomate augmente de 86%, la carotte import de 5,1%, les oignons de 4,2%, la salade de 3,3% et la banane locale de 2,1% ;
– L’ananas baisse de 21%, l’aubergine locale de 22,4%, l’ail de 3,1%, la pomme de terre de 1,9%, la pomme import de 1,8% et la mandarine repart à la baisse à -5,9%.
Parmi les 38 autres produits suivis (frais, épicerie, hygiène : voir détails pages suivantes), toujours sur dix semaines :
– Cinq augmentent de plus de 1% : le poulet entier local (+1,2%), le jambon blanc local (+1,7%), les frites surgelées (+2%), le riz de luxe parfumé (+1,6%) et le pain de mie+(5%);
– Trois baissent de plus de 1% : le beurre doux (-1,7%), l’eau minérale locale (-1,2%), le liquide vaisselle citron (-2,6%).
Dans les magasins spécialisés, l’indice moyen de tous les produits suivis est en plus forte hausse depuis le lancement du baromètre (+5,6%)
Plus en détail, sur dix semaines :

  1. le prix de la baguette augmente de +2% en moyenne, dans les cinq boulangeries visitées ;
  2. les prix du Doliprane sont stables dans les cinq pharmacies visitées ;
  3. les prix des pneus montés de gammes intermédiaires (5 centres pneus suivis), ainsi que ceux des plaquettes de freins (5 opérateurs suivis), ont connu des variations importantes, en particulier pour les pneus soit à la faveur d’actions promotionnelles soit à leur arrêt). Depuis le début du baromètre, l’indice moyen des plaquettes est en hausse de +3,7% et celui des pneus de +6,5 % ;
  4. Pour ce qui concerne les matériaux de construction (5 vendeurs suivis), par rapport à la première mesure réalisée (vers le 11 octobre 2021) :

– Les prix du ciment, des granulats 0/20 et des blocs américains sont orientés plutôt à la baisse, respectivement à -0,5%, -1,6% et -1,5%,
– Les prix des carreaux standard sont à la hausse depuis quatre semaines et en particulier lors de la dernière opération de suivi, de +9%, en raison du changement de prix dans un seul magasin (qui augmente la référence suivie de près de 47% par rapport au prix initial relevé)
– Les prix du pin (+9,7%), du tube carré en acier galva (+13,6%) et de la tôle ondulée (+13,4%) confirment leur tendance à la hausse sur 10 semaines.
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Chambre verte dans le rouge

La Chambre d’Agriculture de La Réunion est dans une situation financière difficile. Dans son rapport rendu public ce vendredi, la Cour des Comptes pointe notamment le sureffectif et a émis quatre rappels au droit. La Chambre consulaire pourrait être placée sous tutelle renforcée si elle ne redresse pas la barre.

Matinées de l’Emploi Agricole spéciales « Canne »

À l’approche de la campagne sucrière, la Chambre d’agriculture et ses partenaires organisent les Matinées de l’emploi agricole les 16 et 18 juillet prochains dans le Sud et l’Ouest de l’île. L’objectif : informer, accompagner et mettre en relation les demandeurs d’emploi et les exploitants agricoles à la recherche de main d’œuvre.

Chambre d’agriculture : “Une élection sans la CGPER, c’est comme un rougail sans tomate”

La CGPER de Jean-Michel Moutama a officiellement annoncé ce mercredi sa candidature pour les élections professionnelles de janvier prochain à la Chambre d’Agriculture. Pour “donner une nouvelle dynamique à l’agriculture réunionnaise” et revenir à la tête de l’instance agricole, la CGPER propose “une liste d’ouverture” à l’attention également des militants qui ne se retrouvent plus dans les organisations syndicales adverses.