Revenir à la rubrique : Mayotte

Construction d’une piste longue à Mayotte : Jean-François Carenco se dit être « à l’écoute » des Mahorais

Piste longue, 3ème quai au port de Longoni, surveillance accrue de l'immigration clandestine, plusieurs sujets d'actualité ont fait l'objet de discussions entre Jean-François Carenco et le 1er vice président en amont d'une visite officielle dans quelques mois qui verra peut-être certaines concrétisations.

Ecrit par Nicolas Payet – le mercredi 27 juillet 2022 à 08H36

En vue d’une rencontre officielle entre le ministre des Outre-mer et le président du Conseil départemental de Mayotte, Ben Issa Ousseni, son 1er vice-président, a préparé le terrain dans les locaux de la rue Oudinot.

Plusieurs sujets ont été à l’ordre du jour des discussions avec Jean-François Carenco, dont la construction d’un 3ème quai au Port de Longoni, à laquelle le ministre s’est dit favorable. Concernant l’immigration clandestine, à défaut de positionner un navire de la Marine nationale pour surveiller les départs des kwassas, la nécessité de déployer des drones performants pour surveiller les côtes anjouanaises a été évoquée.

S’agissant de la piste longue, le ministre s’est montré à l’écoute des revendications des Mahorais quant à l’intérêt de cette piste qui mettrait Paris à 9h de Mayotte pour les gros porteurs.

Le ministre est également favorable à la construction d’une 2e usine de dessalement et s’est engagé à s’entretenir avec Vinci pour comprendre les défaillances de gestion ayant freiné la réhabilitation de l’actuelle usine de Pamandzi.

Une demande d’accompagnement de l’Etat en vue des Jeux des îles en 2027

Le plan pluriannuel de l’énergie (PPE) que le ministre souhaite voir aboutir rapidement, la pêche sur laquelle il entend que l’Europe reprenne l’accompagnement nécessaire et vital pour l’acquisition des bateaux (à travers le FEAMP, en plus des aides accordées sur la construction des points de débarquement), ou les compensations financières ASE/PMI ont aussi été discutées.

Le renforcement des structures comme Coallia, en complément de Mlézi, déjà sur place pour s’occuper des mineurs isolés, est avancé par le ministre délégué. En termes de transport, les navettes maritimes sont prises en considération comme une réponse possible à l’engorgement du territoire et aux bouchons.
 
Enfin, à propos des Jeux des îles 2027 que Mayotte souhaite accueillir, le premier vice-président Salime Mdéré s’est fait le porteur d’une demande d’accompagnement significatif de l’Etat à hauteur de 260 millions d’euros permettant au département de tenir ses engagements. « La nécessaire convergence des droits et la « loi Mayotte », dont les discussions doivent reprendre, ont été longuement discutées lors de ce premier rendez-vous constructif et très complet », indique Salime Mdéré.

Le ministre est désormais attendu de pied ferme sur l’île aux parfums.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Contamination des végétaux à Mayotte : risque sanitaire élevé dû aux pesticides, les consommateurs appelés à la vigilance

La préfecture de Mayotte met en garde ses habitants quant à la contamination de végétaux aux pesticides. Les autorités mettent en garde les consommateurs qui sont invités à ne pas réaliser leurs achats de fruits et légumes auprès des vendeurs sur le bord des routes en raison du danger qu’est susceptible de représenter la consommation de ces produits. Parmi les substances présentes dans les produits analysés se trouve le Diméthoate, un insecticide prohibé depuis février 2016, mais aussi du chlorpyriphos-éthyl ou de l’hexaconazole surdosés.

Mayotte : L’épidémie de choléra s’étend à un nouveau quartier

L’épidémie de choléra qui sévit actuellement à Mayotte continue de susciter l’inquiétude, notamment après la confirmation hier d’un cas dans un nouveau quartier de l’île, portant le total à 67 personnes infectées.
Parmi les victimes figure une fillette de trois ans décédée la semaine dernière.

Choléra à Mayotte : L’ancienne directrice de l’ARS accuse les élus d’être responsables

Dominique Voynet, qui fut ministre de l’Environnement dans le gouvernement de Lionel Jospin et directrice de l’Agence régionale de santé de Mayotte de 2019 à 2021, appelle l’État à accélérer les travaux d’assainissement des eaux usées sur l’île pour freiner le risque de propagation du choléra. Et elle n’hésite pas à pointer du doigt la responsabilité des élus locaux, accusés d’immobilisme.

Un enfant meurt du choléra à Mayotte

Il s’agit du premier décès recensé par l’Agence régionale de santé. L’enfant habitait dans le quartier de Koungou dans lequel plusieurs cas de choléra ont été identifiés ces dernières semaines.