Revenir à la rubrique : Société

Chirurgie : Une « première médicale » au CHR de Saint-Denis

Le docteur Jaillant Christophe, praticien hospitalier exerçant au CHR de la Réunion, conjointement avec le professeur Casoli Vincent du CHU de Bordeaux, interviendront lundi 18 octobre pour réaliser une opération chirurgicale qualifiée de « première médicale » : Déformation de la joue droite, comblée par une transplantation microchirurgicale de tissus autologues néoformés. « Pour la médecine à La […]

Ecrit par Melanie Roddier – le mercredi 13 octobre 2010 à 14H22

Le docteur Jaillant Christophe, praticien hospitalier exerçant au CHR de la Réunion, conjointement avec le professeur Casoli Vincent du CHU de Bordeaux, interviendront lundi 18 octobre pour réaliser une opération chirurgicale qualifiée de « première médicale » : Déformation de la joue droite, comblée par une transplantation microchirurgicale de tissus autologues néoformés.

« Pour la médecine à La Réunion et pour les patients bénéficiaires de cette technique innovante au plan mondial, c’est une avancée importante » explique-t-on dans une communiqué de presse annonçant cette intervention particulière sur une patiente.

Il s’agit d’une personne adulte qui demande une correction d’une dépression tissulaire large et profonde de la joue droite dans le cadre de séquelles de chirurgie invasive. Cette déformation du visage entraine un isolement de la patiente par son atteinte fonctionnelle, esthétique et son préjudice psychique.

La stratégie pour les chirurgiens est d’utiliser pour le comblement de cette joue la transplantation de tissus collagéniques créés par la patiente elle-même afin d’éviter tout nouveau préjudice fonctionnel ou esthétique. C’est donc une reconstruction de la joue par le propre tissu de la patiente, sans aucun risque de rejet.

 Une chirurgie basée sur 2 idées innovantes

Deux concepts vont être utilisés : Le concept de régénération de tissu collagénique à l’aide d’un dispositif médical implanté sur une zone saine. Ceci repose sur les travaux du Pr. V. Casoli du CHU de Bordeaux, sur le « comblement des pertes de substance par l’utilisation de substitut collagénique ». Egalement, le développement d’un nouveau type de transplant tissulaire : les lambeaux préfabriqués collagéniques, effectué par le Dr Jaillant du CHR de Saint-Denis.

Les tissus transplantés apportent des vaisseaux et des cellules collagéniques saines au niveau de la joue à remodeler qui est, chez cette patiente, une région fragile car radiothérapée et multi-opérée.

L’intervention se déroulera en 2 temps opératoires espacés de quelques mois d’intervalle. La première intervention va consister à placer le « substitut collagénique » au niveau de l’avant-bras de la patiente sur un axe vasculaire (artère et veine radiale) et à attendre que la création de collagène et de vaisseaux se réalise. Celle-ci a déjà été réalisée au CHU de Bordeaux courant mai 2010 par les 2 opérateurs.

3 à 8 mois pour un résultat définitif

La deuxième intervention consiste à prélever le tissu collagénique régénéré associé à l’artère et la veine radiale et à disposer les tissus au niveau de la joue droite et à suturer les vaisseaux au niveau du cou.

Les suites opératoires doivent être simples. Il n’y a pas de risques particuliers autres que les risques classiques de la chirurgie des lambeaux. Les séquelles au niveau de l’avant-bras sont très modérées (cicatrice linéaire sur l‘avant bras). Il n’y a pas de rééducation particulière après l’opération. Il faut attendre 3 à 6 mois pour juger du résultat définitif mais l’essentiel du résultat est immédiat.

Ce nouveau concept de chirurgie ouvre de vastes applications non seulement en chirurgie plastique reconstructrice, facilitant et améliorant la prise en charge du patient en chirurgie cancéreuse, en chirurgie traumatologique, en chirurgie de la brûlure. Il va aussi ouvrir de nouveaux horizons en chirurgie esthétique pour améliorer le soutien collagénique de la peau.

« Le CHR, qui signera dès 2010 la convention de partenariat avec l’université de la Réunion pour créer le CHU de la Réunion témoigne avec cet évènement de sa capacité à relever le défi de l’excellence médicale et affiche ses ambitions dans cette partie de l’Océan indien », peut-on encore lire.

Un point sur les résultats de l’intervention sera effectué 48 heures après sa réalisation.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique