Revenir à la rubrique : Santé

Chikungunya : la technique de l’insecte stérile pourrait être testée à La Réunion en 2015

Selon un article du quotidien national Le Monde, du 27 décembre 2009, La Réunion fait partie des régions, qui pourrait servir de laboratoire à l’expérimentation de la technique de l’insecte stérile (TIS) vers 2015, suite à un accord entre l’AIEA et l’IRD.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le dimanche 28 décembre 2008 à 15H15

L’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) et l’Institut de recherche pour le développement (IRD), ont décidé “d’associer l’expertise des entomologistes de l’institut français” qui ont travaillé sur le chikungunya, et les études développées sur la dengue par l’AIEA.
L’IRD a étudié l’Aedes albopictus, vecteur du chikungunya et de la dengue, et l’AIEA, l’Anopheles arabiensis, vecteur du paludisme. L’AIEA mène des recherches sur les techniques de séparation des sexes et de stérilisation de l’Anopheles arabiensis dans ses laboratoires de Vienne en Autriche.
L’accord signé en septembre 2008, entre l’IRD et l’AIEA, a pour but de mettre ensemble les travaux de ces deux organismes. La conclusion serait de pouvoir lâcher en masse, dans la nature des milliers de moustiques mâles stériles qui auront “pour mission de circonvenir les femelles locales”, selon le Monde.
Cette méthode appelée “Technique de l’insecte stérile (TIS)” et qui a fait ses preuves “depuis une trentaine d’années sur la mouche à fruit”, remplacerait alors les protocoles utilisés (propagation d’insecticide).
Mais avant d’en arriver à l’expérimentation, les deux organismes devront s’assurer que la technique de l’insecte stérile peut s’appliquer sans effets secondaires pour La Réunion.
Si la phase expérimentale, évaluée à 3 millions d’euros auxquels participera la Région Réunion, est enclenchée, elle durera quatre ans. Et ce n’est que vers 2015 que La Réunion produira des Anophèles arabiensis et des Aedes albopictus stériles.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Épidémie de Leptospirose : Circulation à un niveau élevé

Santé Publique France océan Indien fait le point sur les circulations virales en cours à La Réunion. L’épidémie de Leptospirose a atteint un niveau plus élevé que les années précédentes. Une personne diagnostiquée est décédée, mais les autorités ne peuvent pas confirmer un lien entre le décès et la maladie bactérienne.

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.