MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Vigies-requins : Pourquoi c'était couru d'avance


La non-validation de ce dispositif pourtant consensuel était évidente. D'une part en raison du protocole de validation, proche dans sa logique du débilisme institutionnel le plus profond, d'autre part en raison de la personnalité de Bernard Seret, à qui l'on a confié le soin de (non) valider, enfin, pour des raisons juridiques évidentes. Explications.

Par RD/PNE - Publié le Vendredi 14 Novembre 2014 à 09:45 | Lu 1013 fois

1/ Une fois de plus : plus c'est gros, plus ça passe

Figurez-vous que si les vigies-requins, solution plébiscitée par les amis des requins (et donc seule acceptable en ces temps de déification des squales, mascottes de la biodiversité menacée), n'ont pas été validées, c'est pour une raison tellement grotesque qu'elle est passée comme une lettre à la poste.

En effet, il fallait "x interactions" avec les requins pour valider le dispositif : il fallait donc que les vigies se trouvent confrontées à des sympathiques bouledogues pour que l'on voie la réaction de ces braves poissons, anthropophages à l'occasion.

Ubu-Roi (des cons) : or l'élément avancé par les tenants des vigies était justement que cette présence d'homme sous l'eau (occupant "la colonne d'eau") était dissuasive. Et donc ? En x sorties et tests, pas un bouledogue ni un tigre ne s'est approché, n'a été aperçu. C'est donc que l'effet dissuasif fonctionne, a priori.

Que ce serait-il passé s'il y avait eu des "interactions" homme-requins ?

Ce brave Bernard Seret, qui milite contre le caractère balnéaire de la réserve (incompatibilité : effet réserve : changement comportement des prédateurs, l'homme devenant un intrus), aurait conclu à l'inefficacité du dispositif. Aussi sûr que l'eau ça mouille.

Nous sommes en Absurdie, avec des écologistes intégristes, conservationnistes et autres animalistes, adeptes de la pensée magique qu'ils déguisent en science (la biologie animale ça ne vaut pas grand chose : c'est de la science très molle, surtout en matière de connaissance des requins) à qui on a donné les clés. Les aspects sociaux, économiques, empiriques ? A la corbeille !

Bienvenue en technocratie scientiste caricaturale : des experts sans aucune légitimité démocratique, faisant fi de toute expérience des gens de la mer, décident seuls. Les "scientifiques" savent. Que les autres (= ceux qui ne disposent pas d'une thèse en biologie marine) se taisent et accessoirement se fassent bouffer ou voient leur revenus s'écrouler (économie nautique et balnéaire).

Un concours de crétinerie administrative de classe mondiale, cette crise requins ?


2/ Qui est Bernard Seret ?

Bernard Seret, biologiste marin de l'IRD, spécialiste des requins, a cette immense qualité d'être cohérent avec lui-même, qualité qui chez les adorateurs du requin-Dieu est plutôt rare. Cette franchise lui a d'ailleurs valu d'être privé de parole par ses congénères de l'IRD pendant un certain temps (voir cet excellent et donc rare article du JIR "les voix dissidentes ont été muselées", dont je n'ai pas les références sous la main).

En effet, M. Seret a depuis 2011 affirmé sans la moindre ambiguïté le caractère intrinsèquement incompatible de notre réserve marine (dans sa configuration actuelle) avec des activités balnéaires et nautiques : des études ont démontré le changement de comportement des prédateurs au sein de telles réserves (au-delà de l'effet "garde-manger", relatif dans notre réserve à la biomasse assez pauvre). En l'espèce, il semble bien que le requin, surtout bouledogue, si l'est laissé "peinard" au sein d'un espace donné, c'est-à-dire sans concurrence avec l'homme, s'approprie ce territoire. Et comme il s'agit d'une espèce sédentaire (lire la fiche du requin bouledogue sur le site même de l'IRD !) et donc au comportement possiblement territorial, il va "défendre" ce territoire ; qu'il s'agisse d'une zone dite "de repos" (comme l'affirme benoitement Marc Soria du programme CHARC : nous sommes face à des attaques "de repos", sans doute) ou de prédation, ou encore de reproduction, voire tout cela à la fois.

Extrait d'une des déclarations de Seret : "Mon analyse ne plaît pas beaucoup, mais la solution relève selon moi d'une décision politique. Ou on transforme cette zone récifale relativement réduite où se pratiquent la plupart des activités nautiques - 40 km - en parc aquatique et on met les moyens nécessaires pour protéger les usagers. Ou au contraire on décide d'essayer de développer la réserve marine trop petite et morcelée pour en faire une vraie réserve. Avec l'objectif, à terme, d'essayer de reconstituer l'écosystème qu'on avait il y a 15, 20 ou 30 ans, et de faire revenir les requins de récifs. Il y aura peut-être des sacrifices à faire, des activités pourraient disparaître, mais d'autres pourraient aussi apparaître."Nouvelobs.fr, 17 juillet 2013.

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20130716.OBS9740/la-reunion-on-ne-pourra-pas-eradiquer-les-requins.html

Vous l'aurez compris, les sacrifiés seront les surfers et les baigneurs et ces chers plongeurs à sensations amoureux du squale, les élus. Faut-il préciser que pour l'essentiel ces sympathiques biologistes marins sont... des plongeurs ?

Donc on demande à quelqu'un de farouchement opposé au caractère balnéaire de la réserve (qui était balnéaire AVANT d'être une réserve) de se prononcer pour une solution de compromis, compromis qu'il a toujours rejeté en bloc et, pour le coup, c'est son droit. Au moins il est honnête. Quoique, s'il l'avait vraiment été, il aurait refusé la mission consistant en l'évaluation d'un dispositif auquel il n'a jamais cru une seconde.

Bravo. Demandons à un collège de bonnes sœurs son avis sur l'implantation d'un club échangiste au Vatican et faisons mine de nous étonner de la "non validation" du projet.

Qui sont les idiots dans cette affaire ? Les surfers ? Les institutions ? Les biologistes marins d’État ? Chacun se fera son opinion.


3/ Le Droit, le grand oublié de cette affaire de vigies

Je me souviens avoir jeté un froid lors d'une réunion de la ligue en présence de Mme Couapel au sujet du plan "vigies-requins renforcé" : tel l'oiseau de mauvaise augure, j'évoquais ainsi l'obligation de sécurité dans le contrat de travail.

Et bien oui, l'employeur est en droit français tenu de garantir la sécurité de ses salariés, obligation sinon de résultat au moins de moyens.

Dans ces conditions, équiper nos vigies de flèches mouchetées (à bouts arrondis pour ne pas faire bobo au gentil requin bouledogue) était une bêtise certaine. A tout le moins, les vigies doivent être en mesure de neutraliser (on parle de poissons) un requin bouledogue agressif. Le volet juridique a été vraisemblablement éludé. Ce n'est pas faute d'avoir alerté à ce sujet. Mais que voulez-vous : les uns et les autres pensent avoir la science infuse et ne s'écoutent que peu. Moralité : on fait du surplace pendant que le bouledogue colonise notre littoral, lagons y compris, comme nous l'avions tous prédit dès 2011. Mais nous étions et sommes encore des abrutis de surfers qui ne pensent qu'à "consommer" l'Océan et ses vagues, pas vrai ?

N'empêche, si l'on avait écouté ces "grattelles" de surfers depuis le début de cette crise requins, qui est accessoirement un scandale requins, on n'en serait pas là : à l'arrêt et en panne.

Conclusion : en quelques jours nous avons eu droit à un festival. Non-validation des vigies, fausse (???) annonce au sujet de la protection nouvelle des requins bouledogues... et requin(s) bouledogue(s) en plein lagon.

Tout cela aurait pu être évité si l'attentisme et la politique de la patate chaude n'étaient pas l'Alpha et l'Oméga de nos tristes institutions dépassées pour ne pas dire méprisantes. J'avais d'ailleurs fait part de mes craintes au sujet de l'enthousiasme institutionnel à l'endroit des vigies-requins, que je trouvais suspect. Les vigies comme une solution éludant les autres, c'était un danger. Nous y sommes, Caprequin excepté. Pire : les vigies ne sont pas validées !

On a clairement poussé, le préfet Marx en particulier (celui-là laissera un souvenir amer à la Réunion), les acteurs du dossier vers ce dispositif, seule mesure "politiquement correcte". La ligue de surf a déployé ses efforts en ce sens et se voit aujourd'hui gratifiée d'une belle carotte king size que la morale m'interdit de localiser précisément.

Également et plus généralement, on ne peut que déplorer cette approche parcellaire de la crise, chaque spécialiste ne voyant que sa spécialité. Oui les vigies sont un dispositif a priori convainquant, intelligent, consensuel : mais le volet juridique, fondamental, a été ignoré. Comme d 'autres aspects (sociaux, économiques, sociologiques etc.) sur d'autres dossiers de cette crise.

Comment expliquer, enfin, que personne (ou presque) n'ait compris dès le départ que le protocole de validation des vigies était un vaste foutage de gueule ?

Bref, si l'on ne peut malheureusement pas faire grand chose pour changer le court-termisme et/ou l'attentisme électoraliste de nos institutions (élus et hauts fonctionnaires), essayons au moins de plus nous écouter, nous, associations d'usagers qui nous battons, non pour un "pré-carré" mais aujourd'hui pour la survie de notre belle île.




1.Posté par irrever-risible le 14/11/2014 10:30

ben oui, le principe meme de l’évaluation c'est d'observer en situation réelle. C'est comme les examens et le permis de conduire. Bienvenu dans le monde réel.

Ya que les ados shooté aux jeux videos qui peuvent confondre leur monde virtuel avec le monde reel. Dans les faits divers on lit des petages de plomb ahurissant contre leur propre parents apres une simple remontrance. Ici c'est le bernard seret le bouc émissaire car les ados narcissique sont incapable de se remettre en cause

2.Posté par Magnum le 14/11/2014 12:56

Merci pour cet article .
A noter que ce meme Mr Seret qui avant d etre muselé et dc de retourner sa veste Avait prédit en 1999 ( video a l appui sur réunion première ) que si nous arrêtions la pêche traditionnelle du requin bouboul nous aurions 14 ans plus tard une recrudescence de ces requins !... Puisqu il nous expliquait que sans pêche traditionnelle une population de requins bulldog double TT LES 14 ANS !!! .... Il l a dit en 1999 et les attaques ont commencées bé a une année près 14 ans plus tard ... Il avait tt simplement raison .... Apres je trouve ça fort de café de dire une chose et ensuite son contraire .... (...) Grace a ce genre de personnage Mr sarano n étant pas en reste ont mis la réunion a genoux ... Pire ils ont mm réussit a réveiler de vieux clivages qui étaient en passe de faire parti du passé , a monter les réunionnais les uns contre les autres , moi je dis chapeau bas messieurs chapeau bas ....

3.Posté par Ccsty le 14/11/2014 14:10

Toute votre litanie est basé sur la constat que Mr Seret serait anti-activité nautiques, or, il apparrait que votre analyse de ses propos est fausse:
"Ou on transforme cette zone récifale relativement réduite où se pratiquent la plupart des activités nautiques - 40 km - en parc aquatique et on met les moyens nécessaires pour protéger les usagers. Ou au contraire on décide d'essayer de développer la réserve marine trop petite et morcelée pour en faire une vraie réserve."

Je ne lis pas qu'il faut interdre toutes les activités nautiques; mais qu'il faut faire un choix.
Quel est donc l'interet d'un tel déballage fondé sur un constat erroné?...

4.Posté par RD le 14/11/2014 15:06

@n°1 : à ce stade, je suis peiné pour vous, ne rien à avoir à dire à ce point atteste d'un dénuement total. C'est dommage. Essayez encore.

@N°2 : merci ! et aussi merci de l'info de. B Seret... on l'aime ou pas, mais il est quand même le seul à comprendre quelque chose en matière de requins. Il ne s'y est pas mis en 2011, à la faveur de drames épouvantables, telle la vérole sur le bas clergé (suivez mon regard). Après il assume son idéologie, c'est toujours mieux que de la travestir sous des dehors faussement scientifiques, irrationnels, comme M. Soria, peintre en biologie animale (nouvelle discipline).

@n°3 : lisez mieux, et lisez d'autres articles du même auteur sur le sujet : il est favorable à l'exclusion des activités nautiques au profit de la plongée à requins, c'est assez clair. A moins que vous ne soyiez de mauvaise foi ? Je n'ose y croire ;-)

5.Posté par RD le 14/11/2014 15:37

Comme nous en sommes ni dans la pensée magique, ni dans l'argument d'autorité, voici des preuves complémentaires à l'appui de cet article.

Que les détracteurs en fasse de même au lieu de :

- botter en touche
- insulter, godwiner
- mentir comme des arracheurs de dents etc.

6.Posté par RD le 14/11/2014 16:12

http://www.fichier-pdf.fr/2012/09/09/article-jir/

http://www.fichier-pdf.fr/2012/09/09/article-jir/

7.Posté par de la lecture pour les détracteurs (et les autres) : Seret dans ses oeuvres, la main dans le sac. le 14/11/2014 17:21

En 2011 il accuse la ferme aquacole et sans clouer au pilori la réserve, affirme qu'elle n'est pas compatible avec une station balnéaire...comme prouvé dans les liens plus haut. Il réitère ensuite mais s'emmêle les pinceaux : mentir c'est un métier.

Problème : pourquoi la réserve ne serait-elle pas compatible avec un "parc d'attraction balnéaire" (quel foutage de gueule ndlr) si elle n'est pas une des causes des attaques ? Étrange et pénétrant.

Pour retrouver l'usage de la parole, Bernard Seret accepte de dire un maximum d'idioties ainsi celle-là : "Après des violents orages tropicaux, tout ce qui est dans les ravines (déchets organiques) se déverse dans l’eau. L’eau côtière est trouble et on a constaté que les attaques ont lieu à ces moments-là"

---Problème : c'est complètement faux, factuellement !

1/ les attaques ont eu lieu majoritairement hors des épisodes pluvieux, comme nous l'avons prouvé avec les relevés de météo France.

2/ D'après Marc Soria, le roi de la galipette scientifique, les attaques sont dues à la turbidité des eaux, elle-même dues aux ravines OR ce même Soria affirme avec CHARC que le pic de fréquentation des bouledogues à la côte est EN HIVER (QUAND IL NE PLEUT PAS).

Nous avons demandé des explications à l'iRD qi n'a pas jugé utile de répondre.

C'est de la science ?

Non.

3/ Les analyses d'eau de surfrider : les eaux sont globalement de bonne qualité à la Réunion.

4/ les eaux étaient moins propres il y a 10 ou 15 ans, des staiuons d'épurations ayant été mises aux normes depuis et d'autres encore construites.


Tout ceci est vérifiable : curieusement l'IRD refuse de débattre, de confronter les faits et idées.

http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/crise-requins-a-la-reunion-bernard-133026

http://www.divosea.com/journal-des-pros/tourisme/requins-un-scientifique-donne-son-avis-sur-la-situation-reunionnaise/]u

8.Posté par votre probleme, c est que vous etes pathologique le 14/11/2014 17:36

ah ah ah ca fait rigoler de voire ces boug decouper et assembler des morceaux de phrase de bernard Seret pour raconter leurs delires. Ca fait penser aux corbeaux qui decoupaient des lettres dans les journaux en papier pour ecrire leur insanités avec de la colle sur une feuille blanche.

signé: "un ami qui vous veut du bien"

9.Posté par n°8 : un peu d'honnêteté ? le 14/11/2014 18:37

Et bien l'ami qui veut du bien (lol) : lisez en entier les articles de Bernard, vous éviterez ainsi les extraits. On vous amis les liens, faites !

Vraiment en loose les sharklovers !

10.Posté par Feelgood le 14/11/2014 18:44

Merci RD pour cette belle analyse.

Aucun contre argument n'est apporté, aucune forme de début de justification sérieuse. Si ce n'est des railleries, des comparaisons douteuses, des insultes.

Et on ose dénigrer et parler de propos des "surfistes aux cheveux blonds peroxydés..."

11.Posté par Mr Bean le 14/11/2014 19:18

Pourquoi c'était couru d'avance ? voici mon analyse :

Les surfeurs n'ont pas su se faire représenter par des personnes intelligentes fines et compétentes :
Entre une association qui insulte les scientifiques , la réserve marine , la ferme aquacole ,l'IRD , le préfet , les ONG "vertes" tout le monde y passe , amalgame continu , aucun discernement ,attaques directes et personnelles ....
Avec en prime un bouledogue terrestre qui sévit sur la dite page et qui veut casser la gueule à tous ceux qui viennent y exprimer un avis différent plus quelques furies le secondent pour parachever le tout
Et aussi une association dont les représentants sont plus futés mais plus méchants , ils veulent du procès ,du tribunal , des dommages et intérêts ,ils aiment bien comparer les verts à des nazis ,récupération "politiques" des morts et mutilés bien sur ....
Bref du gros doigt , pas de coopération , la balle dans le pied , je le dis depuis le début.....

12.Posté par Rd to Haricot magique (11) le 14/11/2014 19:59

Merci Mr bean pour ce fou rire !

Et merci du compliment : futé mais méchant. Extrêmement méchant, une véritable ordure même !

Nan t'as pas compris : je suis un très gentil garçon (fais une enquête) mais en effet, je suis une teigne avec les malhonnêtes et les lâches.

Oui je veux du procès contre des fous furieux qui ont risqué sciemment la vie des gens. Et tu sais quoi ? Si le parquet de St Pierre a ouvert une enquête préliminaire, c'est que le dossier le mérite.

Donc pour toi demander au tribunaux de se prononcer c'est être un salaud ?

Soyons clair, Monsieur le haricot : si ceux qui sont dans le viseur n'ont rien à se reprocher, ils ne seront pas inquiétés. Et tu sais quoi, s'ils me démontrent vraiment que c'est le cas JE SERAI CONTENT.

Car il est beaucoup plus vivable de se dire que tel drame n'est pas dû à la bêtise, l"orgueil ou encore au cynisme le plus sordide de telles personnes.

Malheureusement, pour un cerveau doté d'esprit critique, RIEN, absolument rien n'est crédible dans les pirouettes et nombreux mensonges des zouaves de charc et d'ailleurs.

Les tribunaux doivent se prononcer et puisqu'ils ne veulent rien montrer, rien expliquer, ils le feront devant la justice.

Si c’est ça pour toi être méchant, je suis bien désolé.

Un peu de courage te fera du bien. Être un homme c'est ça : affronter l'adversité et se battre pas faire l’autruche.

au fait : lis l'article et les commentaires et voit où sont ls attaques perso et où sont les propos argumentés. d'ailleurs commentes-tu le fond du propos ? Non tu te répand piteusement en attaques persos...

Je n'ai pas peur de la contradiction, je la réclame mais c'est curieux pas un de ces scientifiques n'a les couilles de débattre publiquement avec des preuves à l'appui de ses affirmations, des explications.

La vérité, elleva sortir, c'est notre combat et je le redis, si personne n'a rien àse reprocher, et bien ce sera parfait.

13.Posté par breizhatoll le 14/11/2014 20:39

a post 11

c'est vrai que ces gens devraient être pondéré dans leurs propos acquiescer aux propos lénifiants des réunions de travail de nos scientifiques pei qui ont systématiquement dit le contraire de ces associations alors que tout ce qu'elles avaient prédit c'est réalisé (attaque en eau clair sur nageur sur touriste , sur plongeur inc, requin dans le lagon , chute du tourisme , etc..) . C'est bien beau de courber l'échine mais a un moment on se fait bien enc.... Leur colère a permis de mettre des gens concernés en place qui ont au moins le mérite d'avoir fait avancer le dossier même si les points majeurs sont toujours a régler (reprise de la consommation et aménagement de la réserve aux alentour des stations balnéaires)
a un moment les gens en aurons marre de discuter et la violence prendra le dessus et nous aurons tous échoué .

14.Posté par laisse madeleine le 14/11/2014 21:49

Le prefet a raison de ne pas laisser les vigiles se mettre à l'eau. Dès qu'ils se piqueront sur un oursins, une méduse ils demanderont des dommages et intérêt à la secu pour accident du travail.

par contre le comique n°12, il fait penser à un sketch de couche depuis le temps qu'il cause d'aller au tribunal et qu'on attend toujours:

15.Posté par kld le 14/11/2014 22:12

néanmoins , les attaques contre la réserve marine étaient injustifiées .

16.Posté par Mr Bean le 15/11/2014 00:24

@12et 13
théorie du complot + paranoia aigue +victimisation +assistanat = OPRRNE and co
Personne n'est responsable de façon volontaire ...Ah si ! nous sommes tous responsables !les hommes sont responsables ....Urbanisation +pêche intensive+rechauffement climatique = dérèglement

17.Posté par glissade sémantico-syllogistique le 15/11/2014 07:27

- Pere noël : Pourquoi c'était couru d'avance

- La petite souris ne ramasse plus les dent de lait : Pourquoi c'etait perdu d'avance

- Le code secret pour voire la nana de GTA à poil: Pourquoi c'etait perdu d'avance

- glissade sémantico-syllogistique: Pourquoi c'etait perdu d'avance

- rateau avec ma voisine: Pourquoi c'etait perdu d'avance

- Guerir de l'acnée, perdre du bide: Pourquoi c'etait perdu d'avance

- Avoir de bonnes notes au bac: pourquoi c'etait perdu d'avance

18.Posté par vautrade même pas syllogistique le 15/11/2014 11:58

Ces squalophiles irresponsables... pas un argument, juste du quolibet pourri. Vous faites pas du bien à votre cause c'est d'ailleurs la raison de votre échec total, l'opinion locale vous prenant pour ce que vous êtes, des cinglés bons pour les flamboyants.

Bises à Blaison, l' homme aux drôles de coïncidences.

19.Posté par Mr Bean le 15/11/2014 13:30

psychologie basique : Reprocher à l'autre ses propres tares . Un grand Classique .
Echec ? pas de commercialisation du shark .....Moi j'appelle ça une victoire ! La suite arrive les espèces requins tigres et bouledogue étant quasi menacée ,ils vont à moment donné être protégé .. la bise à Christophe le chroniqueur d'OPR et son QI de poulpe

20.Posté par rendeznouslamer le 16/11/2014 20:27

Bravo pour cet article qui fait preuve d'une vision claire de la situation et des obstacles énormes auxquels sont confrontés tous les amoureux de la mer (et les acteurs touristiques de l'île).
Certaines personnes (qui?) ont décrété qu'il fallait faire de l'île un sanctuaire pour les requins, privant ainsi sa population de baignades, de sports nautiques...et des recettes liées à l'économie touristique (avec ses 50 % de chômeurs, La Réunion n'avait pas besoin de ça!). Quand on voit de surcroît l'utilisation intensive du lagon aujourd'hui, seul lieu de baignade encore accessible (pour combien de temps??), on ne comprend vraiment pas comment les mesures qui ont été prises améliorent sa protection!!!
C'est plutôt le requin qui bénéficie d'une large protection entre les règles de la Réserve et l'interdiction de sa commercialisation pour des raisons de "suspicion" (sic) de ciguatera! Et comme par hasard, toutes ces mesures ont été prises en même temps...pour aboutir à la surpopulation de requins que l'on connait aujourd'hui...
Donc je m'interroge: à qui profite le crime? Quelle organisation tire les ficelles?

21.Posté par couillonisse le 16/11/2014 21:03

aller sur le site Facebook d'OPR c'est un peu comme aller sur la place de la mairie de ST LEU : çà pue ! ce site prône la haine (contre les écolos, les scientifiques...), la mort (de toutes espèces vivantes qui les empêcherait de faire mumuse dans l'eau!), la délation.... un site nauséabond digne des meilleurs sites d'extrême droite .... En comparaison, même le site de PPR en devient presque intéressant.... je dis bien presque... Mais ton texte parait bien inapproprié aujourd'hui :) je pense que tu peux récupérer la carotte dont tu parlais en fin de ton torchon et la déposer délicatement dans cet endroit bien localisé !! Ce sera toujours moins douloureux qu'une planche de surf :)

22.Posté par IRD = URSS le 16/11/2014 21:03

Pour comprendre qui est Bernard Seret et comment fonctionne l'IRD, il faut lire cet article.

L'ird fonctionne comme un machin de l'ère soviétique avec une idéologie très marquée, "savamment" déguisée en postulats scientifiques.

Si l'IRD Réunion notamment, aime à donner des interviews fleuves à des médias métropolitains, en, revanche tout débat est refusé par eux au niveau local. Il ne veulent que des monologues, si possible avce des "journalistes" complaisants comme R . Latournerie par exemple.

Ils savent qu'ils se sont trop contredits en 3 ans et demi de crise requins pour tenir plus de 2 minutes sur un plateau télé ou radio face à leurs détracteurs. Demain écoutez réunion 1ère à 12h, on a demandé un membre de l'ird pour un débat, on serait très étonné qu'un d'eux ait lez courage d'affronter la contradiction argumentée. Quand on n'a rien à se reprocher et que l'on travaille en conscience, on ne fuit pas les débats.

http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/crise-requins-a-la-reunion-bernard-133026

23.Posté par IRD = URSS le 17/11/2014 17:01

Réunion 1ère, ce midi : Comme prévu l'IRD a refusé le débat contradictoire de peur je cite "de se faire massacrer". On imagine que ces braves "scientifiques" sollicitent déjà une tribune libre à France Inter, Le Monde ou encore au Parisien pour désinformer loin de tout détracteur réunionnais. La spirale du mensonge...

Quand on a rien à ne se reprocher, on ose affronter ses détracteurs. Cette attitude de l'IRD est honteuse : l'Etat doit les écarter de la gestion de cette crise sous peine de se voir éclaboussé par le scandale.

24.Posté par Tuladanlos le 18/11/2014 08:17

@post 20 :

- "'une vision claire de la situation et des obstacles énormes auxquels sont confrontés tous les amoureux de la mer"
Des amoureux de la mer, il y en a un tas sur les plages tous les week-ends. Allez donc leur demander s'ils sont confrontés à des obstacles énormes, là vous aurez une vision plus claire que derrière votre écran d'ordinateur.

- "(et les acteurs touristiques de l'île)"
Ca vous auriez du le mettre en majuscules et sans parenthèses, car je crois plutôt que c'est surtout cette catégorie d'"amoureux de la mer" qui vous intéresse. Les vrais amoureux de la mer ne s'occupent pas des acteurs touristiques, chacun porte sa croix. On parle de vies humaines, pas de résultats financiers.

- "Certaines personnes (qui?) ont décrété qu'il fallait faire de l'île un sanctuaire pour les requins"
C'est sûr, les drums lines c'est seulement pour attraper des sardines. Les prélèvements ciguatéra, c'est seulement pour vérifier si les requins ont leurs vaccins à jour, après on les relâche (dans le lagon de l'Ermitage). Et puis tout le monde sait que tout le pourtour de l'île est placé en réserve marine, jusqu'à 100 milles des côtes.

- "privant ainsi sa population de baignades, de sports nautiques"
C'est ce que je disais plus haut : faudrait sortir un peu, le week-end, au lieu de caler devant l'ordinateur.

- "et des recettes liées à l'économie touristique"
A vous lire, on croirait que tout le monde est actionnaire dans l'hôtellerie et la restauration.
En tout cas, le secteur touristique ne doit pas être si malade que ça, vu qu'on continue à construire des hôtels (2 rien qu'à St Pierre), avec ce que ça implique comme financement de la part des collectivités ...

- "avec ses 50 % de chômeurs, La Réunion ..."
29% en 2013 (pour les chiffres de 2014, il faudra attendre 2015). Même pour un truc aussi précis et vérifiable, vous n'êtes pas fichu de dire la vérité.

- "Quand on voit de surcroît l'utilisation intensive du lagon aujourd'hui, seul lieu de baignade encore accessible"
Ca prouve que les gens ne sont pas couillons, et ça ne date pas d'aujourd'hui, ni d'hier contrairement à ce que vous voulez faire croire. Il y a toujours eu des téméraires, et toujours eu des gens comme vous qui prennent des cas isolés pour des généralités.

- "C'est plutôt le requin qui bénéficie d'une large protection entre les règles de la Réserve et l'interdiction de sa commercialisation pour des raisons de "suspicion" (sic) de ciguatera"
Comme vous le dites, c'est bien sa commercialisation (bouledogue et tigre uniquement) qui est interdite. Par contre rien ne vous interdit d'en pêcher pour vous et d'en manger, et d'ailleurs je vous y encourage vivement. A chaque repas, si possible. Pour les symptômes, vous pouvez toujours vous renseigner auprès des survivants de l'intoxication au sud-est de Madagascar, en septembre 2013, je pense qu'ils s'en souviennent encore.

- "Et comme par hasard, toutes ces mesures ont été prises en même temps"
Oui, l'interdiction de commercialisation en 1999, et la réserve marine en 2007 (à 8 ans près, c'est effectivement en même temps).
Il n'y a pas de hasard : Nostradamus l'avait prédit (à 8 ans près aussi, je crois). Et d'ailleurs il me semble aussi que ça figure dans l'Apocalypse selon St Jean. Avec le requin bouledogue dans le rôle de la bête, l'IRD dans le rôle de Babylone la prostituée et les écolos qui ont tous 666 gravé sur le front et dans la paume de la main. Quant à l'archange Michel et ses anges, ils ne sont pas armés de glaives, mais de drum-lines qu'ils font tournoyer comme des lassos.
Voilà. Un peu de patience, donc, votre heure viendra (à +/- 8 ans près).

- "pour aboutir à la surpopulation de requins que l'on connait aujourd'hui..."
C'est clair. Il n'y a qu'à voir les prises de Cap Requin et les "interactions" lors de l'évalution du dispositif Vigies-Requins. Pourtant c'est pas faute de les avoir appâtés : touille, mannequins-surfeurs, places de cinéma pour le prochain film de Soriano ... Rien à faire. Ce sont des créatures démoniaques, elles connaissent toutes vos pensées, elles ont des complices dans les hautes sphères du pouvoir, vos voisins sont peut-être à leur solde ...
Si on ne les trouve pas en mer, on est sûr en tout cas de les trouver dans vos pensées.

Si toute votre propagande (ou celle de vos amis, c'est pareil) ne marche pas avec le Préfet, n'y voyez pas une quelconque machination ; c'est surtout que votre argumentation est basée sur le mensonge et l'incohérence (ainsi que je viens de le démontrer point par point).
Allez pêcher d'autres poissons que vous pourrez vendre (marlin, espadon, coryphène ..., qui sont bien meilleurs que le requin bouledogue), allez construire des hôtels dans les hauts ou dans les cirques.
Et arrêtez de vous faire passer pour les représentants des "amoureux de la mer", vous êtes surtout les représentants de vos intérêts financiers et il n'y a que les niais et les indifférents pour ne pas s'en rendre compte.

25.Posté par mon protocole pour l''''ird et le n°24 le 19/11/2014 09:27

Comme le n°24 a quelques souci de maloki et a la puissance argumentative d'une moule au curry... mais qu'il a apparemment de l'humour, voici une idée pour lui :



MON PROTOCOLE POUR L'IRD


Une piste pour les peintres en biologie animale de l'IRD de la Réunion ET LE NUMERO 24 : puisqu'ils sont passionnés par les rapports sociaux des animaux (les très fascinantes Estelle et Fanny), pourquoi ne pas les envoyer étudier de très près ces phoques et, cette fois, servir eux-même de cobayes ? Ils pourront même demander à leur poto Tézier de sortir sa gopro et de faire péter The documentaire de l'année, primé au festival intercommunal Gaïa de Ste Goyave sur Perché-Vert ?

En exclusivité, voici mon protocole scientifique, à faire valider par Bébert Seret du Zoo-zoo de Vincennes !

item A----Les phoques violeurs de pingouins seront-ils attirés par nos biologistes marins ? Les prendront-ils pour des pingouins (confusion due à la ressemblance vu d'en dessous) ou bien seront-ils tout simplement tentés par de nouveaux territoires à explorer (nomadisme sexuel du phoque pervers) ?

item B---Si oui (voire non, enfin ça dépend), aiment-ils le jeune biologiste marin à la peau tannée ou bien leurs élans se portent-ils vers le vieux mâle dégarni et blême ?

il t'aime C---Entourés de phoques déviants à la verge turgescente, quel est la réaction première du biologiste marin ? Tente t-il de s'enfuir ? Pousse-t-il un cri pour repousser l'agresseur (un conseil de JB Galvès) ? Profite-t-il d'un coït pour placer une balise acoustique sur le phoque ? Ou bien apprécie-t-il plus prosaïquement ce moment unique de symbiose homme-nature, si bien qu'il s'abandonne aux assauts du phoque pervers, non sans pousser quelques râles souris-chaudesques ?

item D---Une fois entrepris de diverses façons par le phoque of the beach, comment se comporte le biologiste marin ?

1/ Conquis, il adhère à Sea Chépèr et fait don de tous ses biens (dont 120 bouteilles de coca vides à craquer, des balises périmées, une go-pro, un exemplaire du documenteur de Tézier "In Bed with my Bouboule", un livret "la biobiologie pour les très nuls" ...)

2/ Ecoeuré par ces phoques homosessuels brutaux, il adhère au FN, achète 52 exemplaires du bouquin de Zemmour et devient la nouvelle tête de Gondole de la Manif pour tous.

3/ Très conquis par the phoque way of wildlife, il décide de devenir phoque-punk et tâche de s'intégrer en violant lui aussi un plus petit que lui, en l'occurrence et très classiquement, un pingouin. Il lui fourre au passage une balise mais ne se rappelle plus si elle est périmée ou pas, ni à quelle heure gmt l'interaction s'est passée.

4/ Traumatisé et nécessitant une hospitalisation d'urgence, le biologiste marin d’État prend une avocate sachant parler fluently le phoque, qu'il engage par l'entremise de l'association zoophile Vi* Océane. Sea Shepherd exclut et le biologiste marin et l'avocate animaliste de sa liste de donateurs en nature et fournit son meilleur avocat au phoque, Me Poulpos, pour assurer sa défonce, euh ses arrières, bref pour le défendre.

Selon les résultats obtenus, Bébert Séret validera ou pas. Valider quoi, on ne sait pas, ni lui d'ailleurs mais c'est pas grave, c'est de la science.

*le vi c'est le kiki du monsieur en vieux français. A Marseille on dit "mon (gros) viééé".


http://tempsreel.nouvelobs.com/…/des-phoques-accuses-de-vio…
Des phoques accusés de viols sur pingouins

26.Posté par couillonisse le 20/11/2014 15:05

@ 25 : en vieux français on dit le vit et non le vi .... sinon tu te caresses souvent devant ta glace en admirant ta planche de surf non?? Tu as l'air d'avoir un gros soucis avec ton ki et celui des autres ;) T'inquiètes , maintenant tu peux même te marier avec qui tu veux :) essaie avec ta planche, elle a le même QI que toi !!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes