Océan Indien

Madagascar : Le Boeing de l’ex-président Ravalomanana vendu

Vendredi 5 Octobre 2012 - 11:04

Madagascar : Le Boeing de l’ex-président Ravalomanana vendu
L’avion présidentiel Air Force One II, un Boeing 737-700 de 25 sièges, acheté par Marc Ravalomanana fin 2008 pour 60 millions de dollars (46 millions d’euros), va être vendu 24,5 millions de dollars (18 millions d’euros), a annoncé le ministère malgache des finances ce jeudi. Le nouvel acquéreur a pour l’instant souhaité garder l’anonymat.

Cloué au sol dans un hangar

Depuis mars 2009, date de la prise du pouvoir d’Andry Rajoelina, actuel président de transition, l’appareil présidentiel n’a aucune heure de vol au compteur, puisque cloué au sol à l’intérieur d’un hangar de l’aéroport international d’Ivato.

Saoudiens, Chinois, Européens, Indo-Pakistanais, Sud Africains... les acheteurs potentiels ont été nombreux à visiter ce luxueux Boeing équipé d'un réservoir supplémentaire pour les vols longs courriers.  

Lors du soulèvement insurrectionnel populaire contre le régime de Ravalomanana en décembre 2008, Andry Rajoelina a fait la promesse à ses partisans qu’il vendrait Air Force One II, afin que l’argent de la transaction de la vente soit redistribué à tous les Malgaches en nourriture.
Fabrice François
Lu 3539 fois



1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 05/10/2012 11:31

avion présidentiel Air Force One II... Bon alors, Air Force One ou Two...
Au moins, et sans préjugé sur le reste, lui aura au moins tenu cette promesse la...

2.Posté par Boa Bill le 05/10/2012 18:00

Hollande devrait s'inspirer de cette actualité pour vendre l'avion, très, luxueux d' yzokras !

L'utiliser c'est se rendre complice de l'exploitation de la misère du Peuple de la part des nouveaux riches qui se sont fait payer des "joujoux" en abusant de leur position.

Bertel de Vacoa

3.Posté par Allest le 05/10/2012 18:26

D'où Zinfo tient-elle cette nouvelle ? L'appareil n'est pas encore vendu !
Merci à Zinfo de donner des précisions.

4.Posté par Allest le 05/10/2012 20:33

Un avion de ce genre est avant tout un outil de travail indispensable pour un Président.
Même si Madagascar est un pays pauvre, son Président a besoin d'un avion de ce genre. Parce que le pays est grand, parce que le pays est une île, et que les communications internes et externes sont loin d'être aisées.
Actuellement, le Président de la Transition se sert soit de la compagnie nationale, dont il n'hésite à à modifier les programmes de vols pour ses besoins (certes gouvernementaux, mais tant pis pour les passagers commerciaux), ou utilise des jets privés, le plus souvent prêtés par un ou des opérateurs économique très en vue.
Il est évident que ces prêts sont intéressés.

5.Posté par Gajik le 05/10/2012 22:59

Effectivement, Zinfos a vendu la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Cependant Allest se sert du fait d'un seul changement d'horaires ponctuel d'Air Madagascar en 2011 pour les besoins de la Présidence, qui a été très médiatisé et exhaustivement récupéré par l'opposition, pour laisser croire que c'est une habitude, ce qui est faux. Toujours cette sale mentalité de laisser entendre que tout est corrompu à Madagascar, donc qu'il vallait mieux garder l'ex corrompu !

Voici un article de ce jour de l'Express de Madagascar qui donne les infos sur cette vente qui se fera peut-être en fin de ce mois, mais ce n'est pas certain :

Faute de propositions et de temps, l’État va peut-être devoir laisser Air Force II s’en aller pour moins de la moitié de sa valeur -

Des pièces maîtresses de l'avion présidentiel seront périmées ce mois d'octobre. L'État espère pouvoir le vendre pour éviter une forte dépréciation de sa valeur.
L'État risque de ne plus avoir le choix, cette fois-ci. Il devra se décider à céder l'avion présidentiel Air Force II à la dernière offre proposée, dévoilée en conseil des ministres, mercredi, une proposition d'achat s'élevant à 24,5 millions de dollars. Selon Hery Rajaonarimampianina, ministre des Finances et du budget, plusieurs pièces maitresses de l'appareil atteindront leur date de péremption à la fin de ce mois d'octobre. Après ce délai, sa valeur sur le marché risque de se déprécier fortement.
«Nous espérons pouvoir conclure avant le fin de ce mois, si l'offre et celui qui l'a fait remplissent les conditions requises. Le comité de vente va justement se pencher sur ces points», a expliqué le grand argentier, hier, en marge de la présentation du rapport sur l'empreinte écologique de l'Afrique.
L'Air Force II est un Boeing 737-700, équipé d'un réservoir supplémentaire qui lui permet de voler sans escale sur de très longues distances. Il a été aménagé en version luxe. Officiellement, son prix d'achat est de 60 millions de dollars. Le dernier vol de l'Air force II remonte à février 2009. Après le départ de Marc Ravalo­manana, il a été stationné dans un hangar de l'aéroport international d'Ivato.
«Les pièces d'un avion, même si l'appareil n'a pas volé depuis longtemps, doivent être remplacés lorsque la date limite de
son utilisation est atteinte», a précisé Hery Rajaonari­mampianina.
Critères multiples
Durant ces trois dernières années, trois acquéreurs potentiels ont fait des offres pour le rachat de l'avion mais ils sont tous restés sans suite, les montants proposés étant très loin du prix d'achat de l'aéronef. Il faut dire que la crise du secteur aérien a fortement influé sur la demande de ce type d'avion. Par ailleurs, l'aménagement de la cabine passager, conçu pour assurer un confort optimum, nécessite encore de nombreuses modifications pour être adapté aux besoins des compagnies aériennes. D'après Hery Rajaonari­mampianina, un autre acheteur potentiel a proposé un montant plus élevé. Mais l'avion doit être en état de voler. Autrement dit, l'Air force II devra encore subir des travaux de contrôle et d'entretien important, appelés également «grande visite».
Le mode d'acquisition de l'Air force II a été au cœur des polémiques qui ont contribué à la chute de l'ancien président Marc Ravalomanana. Le régime de Transition d'Andry Rajoelina a fait de sa mise en vente l’un de ses chevaux de bataille durant le mouvement qui l'a propulsé au pouvoir. Mais l'opération s’est finalement avérée difficile.


Mahefa Rakotomalala
Vendredi 05 octobre 2012

6.Posté par Ces inaptes qui mènent le monde à la dérive le 05/10/2012 23:11

Comment peut-il y avoir des gens aussi sots comme ce Allest ? Le pauvre garçon est plutôt à l'ouest comme le professeur Tournesol !!!
Comme si qu'un président a besoin de se promener ...
Allons messieurs dames !!! 9 déplacements sur 10 ne sont que démagogiques !!! C'est dans son bureau qu'on bosse, pas ailleurs !!! et encore quand il y a de quoi bosser !!!
D'ailleurs, ça bosse que si ça veut bosser et le pays ne s'en porte pas plus mal !!! Qu'a foutu le Chirac pendant ses mandatures ? RIEN. Et le Mitterrand cancéreux qui passait son temps à pioncer ?
Ces gens là prennent les grandes décisions (elles sont dans leur crânes en 3 secondes) et ce sont leurs subalternes qui bossent réellement. Même pour prendre les décisions, ils ont des conseillers pour les préparer par avance !
Que croyez vous que soit capable de faire un Reagan et un Bush, et même un Sarko avec leurs cervelles de moineaux ??? La Réponse est RIEN !!! Ils impriment une direction, c'est tout !!! Alors, il faut donner l'impression de s'agiter ... C'est là qu'un avion est nécessaire ...

7.Posté par Allest le 06/10/2012 09:00

@"Gajik" et @ "Ces Inaptes qui Mènent le Monde à la Dérive" (désigné ici par CIMMD)
D'abord merci à Gajik sur les précisions sur la vente de l'avion.

L'un me traite de sot, l'un dit que j'ai une salle mentalité.

Que les deux me disent alors pourquoi le Président de la Transition se sert de jets privés "prêtés" par des opérateurs économiques. A ma connaissance, il ne s'en sert pas seulement par besoin démagogique ou pour se promener ou prendre des vacances ! Apparemment donc ce chef d'état a besoin d'un avion pour ses déplacements, et cela ne semble gêner ni Gajik ni CIMMD que Rajoelina se serve d'avions prêtés !

Au passage, j'aime bien la comparaison avec le professeur Tournesol. Je la prend avec honneur ! Toujours à l'ouest, comme le dit CIMMD.

Il est préférable de ressembler à ce décalé génial de Tournesol, qu'aux deux détectives sympathiques mais imbéciles de Dupont et Dupond.

Dupond, c'est Gajik, et "je dirai même plus", Dupont c'est CIMMD. L'un, prompt à des conclusions HATives, l'autre à les appuyer avec déformation lexique.

Qui disait «L’avantage d’être intelligent c’est qu’on peut faire l’imbécile alors que l’inverse est totalement impossible" ?
Une différence tout de même entre Gajik et CIMMD : Gajik, lui, est intelligent.


8.Posté par Gajik le 06/10/2012 11:29

La question dans cette affaire d'avion n' est pas de nier la nécessité de moyens de transport rapides et disponibles pour la présidence, mais de se souvenir que Ravalomanana a acquis cet avion beaucoup trop cher, dans un siècle où le peuple malgache survit avec 1 à 2 dollars par jour, dans un deal de corruption avec la Corée du Sud (projet Daewoo) et en passant par un financement public-privé via les îles Caïman. La moitié du montant, soit 30 millions de dollars, a été payée par les contribuables malgaches et l'autre moitié par Ravalomanana en personne de la façon qu'on sait.

Si vous voulez davantage de détails, je vous les donne volontiers avec tous les intermédiaires sur cet avion "troisième main".

9.Posté par Montfort le 06/10/2012 11:43

Exemple à suivre par Hollande.....

10.Posté par Allest le 06/10/2012 12:13

@Gajik,
Merci pour vos précisions, mais je ne comprends pas très bien le rapport avec le lien que vous suggérer (http://www.informationclearinghouse.info/article32649.htm).
Mais que pensez -vous du fait que Rajoelina se fait prêter des avions par les individus qui ont les arrière-pensées que l'on sait ?

11.Posté par Gajik le 06/10/2012 23:37

Pour le lien , un écrit de Linh Dinh, c'est simplement que j'ai oublié de l'enlever, il concernait un autre post. Les liens restent en mémoire, si on ne prend pas soin de les supprimer.

Quant aux prêts d'avions par des opérateurs privés, ce n'est qu'un épi-phénomène qui pallie à la relative indigence de l'Etat malgache. Les liens politico-économiques avec les grosses entreprises sont indispensables, il suffit qu'ils soient contrôlés et les plus transparents possibles. Collaboration ne veut pas forcément dire corruption.

Que pensez vous, par contre, des liens des gouvernants français, de droite comme de "gauche", avec Bolloré, Aréva, Total, EDF-S, etc .... ? Est-ce de l'allégeance ? Où commencent et s'arrêtent la collaboration et l'inféodation de l'Etat aux Lois du marché

12.Posté par Gajik le 07/10/2012 16:10

Hep, les ravalomaniaques et les blasés qui parlent toujours de corruption et d'enrichissement personnel comme votre seul modèle pour Madagascar, au lieu de toujours, sans même le lire, parler de "propagande" au sujet du site MADAGATE, ouvrez le et ouvrez vos yeux sur les réalisations du "petit DJ" sans l'argent pourri les bailleurs de fonds.

Il agit, tourné vers l'avenir pendant que les autres geignent avec nostalgie sur un passé de corruption et d'inertie. Et l'Hôtel de Ville d' Antananarivo, en ruines depuis 30 ans, et celui de Toamasina, et les hôpitaux, qui les relevés en quelques mois sans aucune "aide" toxique des bailleurs de fonds ? le "petit putschiste-DJ" ou Ratsiraka, ou Ravalomanana ?

Pfff....

Même avec la vérité en face de vos yeux vous continuerez toujours, avec la plus totale mauvaise foi, à nier l'évidence et à parler de propagande, normal vous ne savez que faire vous-mêmes de la propagande et éructer des fatwas contre le changement .
Mais l'Histoire rabattra définitivement votre caquet . Les faits commencent déjà à vous isoler et chaque jour à vous mettre face à votre insignifiance.




13.Posté par Allest le 09/10/2012 14:40

@Gajik, pfff,
Justement, je ne suis pas aveugle, pour dire que ce que nous vivons à Madagascar.
D'abord être anti-HAT ne veut pas dire pro Ra8.
L'un est un petit C..., l'autre un grand C... . Mais comme choisir entre la peste et le choléra, j'ai la faiblesse de préférer encore le grand C...,
Si encore la prise de pouvoir en 2009 s'était rapidement accompagnée d'un mieux vivre, je pourrai comprendre les fanfaronnades de Gajik et autres pro-HAT !

Je passe ici sur les faits et cas de corruptions, les enrichissements personnels, qui, au passage, se sont développés sans honte plus encore qu'au temps de Ra8.

Au temps de Ra8 au moins de très nombreuses réalisations se faisaient, mais avec en corolaire une nette amélioration du niveau de vie général. De vrais projets de développement de petites et grandes échelles, des routes, ponts, ports, écoles, gares routières,silos, dispensaires, bureaux de quartier, adduction d'eau et électricité, etc, dans tous le pays. Le secteur privé se développait en parallèle, avec des projets ambitieux, sources d'emploi pour un très grand nombre. Ca, sauf être de mauvaise foi, c'était une réalité, et j'ajouterai, sans communes mesures avec ce qui se faisaient avant (sauf 1ère république), et après.

Ca ne veut pas dire non plus que le pays était au top, loin de là, mais la situation était franchement meilleure. Entre le mauvais et le pire, il y a une différence !!!

Il est vrai, comme dit Gajik que "l'aide" toxique des bailleurs de fonds était bien présente. Les gens du pouvoir à l'époque se se servaient au passage, ne le nions pas.

Mais comment croyez vous que TGV finance ses projets ? Avec l'aide des contribuables ? Laissez moi rire !
Nous ne somme pas sans savoir le gros de l'origine des gros financements : bois de rose, or, racket des grosses entreprises, pompage des vaches à lait, tels la JIRAMA et Aid Mad (qui en sont devenues moribondes). Et bien sûr, pour ne pas déroger aux anciennes habitudes, les gens du pouvoir ou proches d'eux se gavent éhontément aussi au passage !

Sans faire de procès d'intention, j'attends de voir le fonctionnement des nouveaux hôpitaux. Déjà que ceux qui existent sont, depuis ces 3 dernières années, des mouroirs, ou même la seule compresse est payante (s'il yen a). L'oxygène sanitaire ? N'en parlons même pas, c'est depuis un luxe réservé pour quelques-uns qui peuvent se le payer à 100 000 ariary/jour (33 €).

Temple du Rugby ? Déjà que la pelouse a du mal à pousser à Mahamasina !
Amphithéâtre ? Celui qui était là suffisait amplement !

Projets pour les jeunes dit-on ? Priorité pour eux ? Les jeunes sont l'avenir de la nation dit-on avec raison. Mais encore faut-il qu'ils puissent aller à l'école, encore faut-il qu'ils puissent manger, se vêtir, avant de se divertir !

Je ne dis pas que ces réalisations pas forcément inutiles, je dis qu'elles sont d'abord populistes et certainement pas encore prioritaires. Mais je ne suis pas du tout sûr que le "peuple" les appréciera tant que cela ! Peut-être au début, juste le temps d'une campagne présidentielle, après, le peuple pourra toujours crever.

En tous cas, au aura les jeux, avec en prime une fierté mal placée qui ne durera pas, mais certainement pas le pain.

Oui, je petit DJ, en vraie cigale, n'a qu'à se cantonner sur ce qu'il sait faire : faire chanter et danser. Il ne s'était même pas rendu compte du travail de fourni qui se faisait avant lui. Je préférais l'époque à posteriori bénie où mes enfants se gavaient de yaourt.

Ah oui, vous parlez de l'Hôtel de Ville que le DJ a reconstruit ! Ce bâtiment qui coupe dont l'esplanade coupe et détourne la circulation en centre ville ? Savez vous au moins que la facture est loin d'être payée ? Pour info, sachez que je suis très bien placé pour le savoir. Ce qui est sûr qui a été payé c'étaient les 2 milliards d'ariary que le gouvernement Ra8 avait payé en 2008 (juillet) à titre de participation et pour avance de démarrage des travaux. Pour infos encore, ce projet, de style colonial en version tarte à la crème, n'a même pas fait l'objet d'un appel d'offre.

Parlons des infrastructures en place non entretenues ; un petit pont, de 12 m, mais économiquement stratégique (sur la route de Tamatave) a mis 8 mois à être reconstruit !
Deux ponts métalliques vitaux (Ambilobe et Manakara) se sont écroulés, ces 3 derniers mois, faute d'entretien et de règlementation. Je ne parle même pas de l'état des routes !

C'est bien de parler et de fanfaronner sur les réalisations du régime, faut voir aussi ce qu'il délaisse au passage !
Tout dans l'apparence et rien dans le fond !

En plus, le DJ nous fait rire ! Il promet le Temple du Rugby pour dans deux mois ! Il rêve, je suis dans suis dans le bâtiment, et je peux dire qu'une telle infrastructure ne pourra être prête qu'en avril/mai 2012, et encore, en y travaillant jour et nuit. Déjà qu'il avait promis l'intégralité fonctionnelle des nouveaux hôpitaux pour juillet 2011 et l'amphithéâtre pour décembre 2011 (facilement vérifiable dans les journaux sérieux de l'époque -je ne parle ni de "la Vérité"- ni de Midi M/car). Mais comme on le dit souvent, à Madagascar, le temps ne compte pas...

Je vois déjà la réponse de Gajik, qui bien sûr se contentera de relever que quelques uns des points que j'expose pour faire monter la crème !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >