MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Le feuilleton Valorequin continue


- Publié le Mercredi 1 Juillet 2015 à 18:40 | Lu 841 fois

Le feuilleton Valorequin continue
Après avoir échoué dans la commercialisation du requin, sa transformation en croquettes pour chiens, l'utilisation de sa peau en maroquinerie, Valorequin nous propose maintenant de transformer le requin en engrais .

Le Quotidien du 18/06/15 nous apprend que ce projet "génial" serait soutenu par le Comité Régional des pêches, la Région , la Mairie de St Paul et les services de l’Etat

Dans ce projet, un requin-bouledogue de 300 kg serait payé 15 €...  On se doute qu'à ce prix, les pêcheurs ne devraient pas se bousculer pour attraper du bouledogue. Le contribuable devra donc continuer à subventionner les bienheureux amis du Comité Régional des Pêches en charge d'approvisionner l'usine en requins et qui, pour le  moment, se déchirent entre eux afin de ne pas partager le pactole.

De plus , les métaux lourds, l’arsenic et autres toxines présents dans la chair et qui ont justifié l'interdiction de commercialisation du requin pourraient passer directement du requin dans les légumes achetés au marché. Il ne sera plus nécessaire de manger du requin pour s'intoxiquer, les tomates "pei" pourraient suffire.

Qu'importe à nos décideurs: cette nouvelle fantaisie sert uniquement à justifier le massacre stupide mais juteux des requins, par un prétendu débouché commercial.

 Cette fantaisie aurait un coût énorme pour le contribuable:

Il s'agit ni plus ni moins de subventionner, en plus de la pêche du requin, une usine de traitement des déchets de la pêche d'une capacité annuelle de 3.000 tonnes !!!
 
3.000 tonnes.... Le Comité Régional des Pêches, qui défend ce projet, oublie juste de signaler que la pêche artisanale à la Réunion n'est que de 500 à 1.000 tonnes de poissons par an…

Comment 500 tonnes de poissons  et quelques requins subventionnés à prix d'or pourraient-il fournir 3.000 tonnes de déchets ? 

Le Comité Régional des pêches et ceux qui soutiennent ce projet ne peuvent l'ignorer.

 Même si les Réunionnais renonçaient à manger le moindre poisson "péi" pour le transformer en engrais et que les pêcheurs acceptaient de le vendre 5 centimes le kilo, la totalité de la pêche artisanale réunionnaise ne suffirait pas à alimenter cette usine et à produire de l'engrais à un prix compétitif. 

Ces quelques chiffres montrent  que ce projet n'est pas viable économiquement et qu'il se traduira, comme le projet Cap Requin 2, par une débauche d'argent public au profit de quelques amis du Comité Régional des Pêches. On prend vraiment les Réunionnais pour des imbéciles.

Il est plus que temps que la Cour des Comptes se penche sur la gestion financière de la crise requins. Les Réunionnais d’âge mûr se souviendront d’un autre projet mirifique et subventionné du nom d’Ecopipe... dont on sait comment il a fini .

Le Collectif des Associations Sea Shepherd, Aspas, longitude 181, Sauvegarde des requins, Tendua, Vague, Fondation Brigitte Bardot, Requin Intégration
 




1.Posté par dauterive le 01/07/2015 21:28

encore en train de pleurnicher sur vos poissons là?

quand on lit que ca vient de brigitte bardot et du gros pirate...

first world problem, pathétique.

2.Posté par Zourite pourri le 02/07/2015 07:56 (depuis mobile)

Ce collectif s oppose à tout propose rien ils sont les freineurs de sortie de crise rekin. Des vraies pollueurs

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes