MENU ZINFOS
Santé

Covid-19 et rupture de soins à La Réunion: "Les dégâts collatéraux vont être énormes"


Si le Covid-19 n'a pour l'instant pas directement fait de mort à La Réunion, d'importants dégâts collatéraux sont redoutés. Car le report de certaines consultations ou interventions peut entraîner une aggravation des pathologies, voire des décès.

Par - Publié le Mercredi 20 Mai 2020 à 09:42 | Lu 4958 fois

En médaillon, le Dr De Chazournes, président de la FMF Réunion
En médaillon, le Dr De Chazournes, président de la FMF Réunion
Le Covid-19 n'a pour l'heure pas tué à La Réunion, en tout cas pas directement. Mais les dégâts par ricochet risquent d'être dramatiques. C'est la sonnette d'alarme tirée par le Dr Philippe De Chazournes, président de la FMF (Fédération des Médecins de France) Réunion.

"Les dégâts collatéraux vont être énormes mais on ne va pas les voir tout de suite", prévient-il alors que de nombreux patients ont renoncé à voir leurs médecins les semaines passées, par peur du coronavirus. En effet, selon les données transmises par l'ARS de La Réunion à partir de celles de la CGSS, la baisse des consultations en médecine libérale est estimée à 34% (pour la période allant de la semaine du 23 mars à celle du 4 mai) et le recul des passages aux urgences à 39%.

Les consultations "moins risquées que faire ses courses"

"On va s’apercevoir que les décès vont augmenter, que les maladies chroniques se sont aggravées avec le retard de prise en charge, que les gens ont probablement augmenté leur insuffisance rénale, qu'il y aura plus de problèmes d’ophtalmologie...", s'inquiète-t-ilLe docteur illustre ses propos avec le cas d'un patient souffrant de diabète, qui a dû se faire amputer d'une jambe gangrénée après avoir repoussé la consultation.

Des problématiques qui sont selon lui la conséquence directe des discours alarmistes de l'ARS : "On a fait peur aux gens. L'ARS est la première responsable", reproche-t-il, rappelant qu'à La Réunion les cas sont peu nombreux et les consultations en cabinet "moins risquées que faire ses courses". Si depuis plusieurs semaines, l'Agence régionale de santé insiste sur la nécessité d'assurer une continuité des soins, le médecin s'agace : "L'ARS ne fait que répéter ce qu'a dit Macron il y a quelques semaines. Mais les médecins de terrain l'ont dit depuis le début. La maladie chronique ne se confine pas". Idem d'ailleurs pour les maladies aïgues, métaboliques ou affections longue durée, comme le cancer. 

Baisse des consultations et hausse des décès à domicile

Si le pire semble à venir, on peut aussi imaginer que des décès par ricochet soient déjà à déplorer sur notre île. D'ailleurs, parallèlement à cette baisse des consultations et des passages aux urgences, l'Insee a enregistré une hausse du nombre de décès à domicile à La Réunion de 14 % pour la période du 1er mars au 26 avril, par rapport à 2019 (et de 1% par rapport à 2018, année où les décès ont bondi). Des chiffres à prendre toutefois avec des pincettes car les données étant provisoires et les facteurs multiples, il n'est pas encore possible de dresser de statistiques sur les causes de mortalité. 

Mais une corrélation peut être projetée entre l'accès aux soins et la mortalité. "C'est une évidence", commente le Dr de Chazournes. "Des gens ont eu tellement peur qu’il n’ont pas contacté leur médecin et sont morts à domicile dans le plus grand silence", suppose le docteur, évoquant notamment l'infarctus ou l'AVC. Il écarte par contre la piste de décès directement liés au Covid-19 mais non recensés. "Je n'y crois pas. Il n'y en a déjà pas à l'hôpital..." 
 
Dans ce contexte, c'est un message rassurant qu'il veut adresser à la population : "Consultez vos médecins, plus il y a de retard dans la prise en charge, plus il y peut y avoir de séquelles. Les cabinets sont ouverts. Les téléconsultations c’est bien, mais cela ne remplace pas le contact humain." Et dans ce même objectif d'éviter des retards thérapeutiques et diagnostics, il réclame, comme de nombreux professionnels de santé, la levée du plan blanc élargi, lequel déprogramme les opérations jugées "non urgentes". 


Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par p.MASS le 20/05/2020 09:59

C’est sur baisse de revenus pour tous les toubibs kines....qui faisaient des cartes vitales à tout va !!!!
Après tout les gens ne sont pas si malades que cela sinon ils iraient consulter ....

2.Posté par Fidol Castre le 20/05/2020 10:31

"On a fait peur aux gens. L'ARS est la première responsable", reproche-t-il


Le docteur illustre ses propos avec le cas d'un patient souffrant de diabète, qui a dû se faire amputer d'une jambe gangrénée après avoir repoussé la consultation.


L'ARS fait peur aux gens...mais heureusement que ce docteur les rassure.


3.Posté par maikouai le 20/05/2020 10:37

« L’art de la médecine consiste à distraire le malade, pendant que la nature le guérit. » Voltaire
Cette "vérité", n'aurait-elle pas d'équivalence avec les autres " gestes barrières " et Cie?
Soulager n'est pas guérir, autrement personne ne devrait plus mourir de maladie...

4.Posté par amigos le 20/05/2020 11:04

Les médecins français sont ils les mieux placés pour parler de médecine préventive, rien de plus simple pourtant que d’arrêter la propagation d'un virus et bien vous voyez le résultat. Combien de personnes en pleine forme sont entrées dans les hôpitaux et cliniques en vue d'interventions préventives et sont ressorties diminuées, ou décédées! Peut t'on se fier à des professeurs comme Raoult, un super charlatant qui enseigne la médecine de demain!

5.Posté par Saint-Paul Handisports le 20/05/2020 11:14

Sans compter les personnes handicapées et les personnes âgées pour lesquelles les séances de kiné sont indispensables. Près de 2 mois sans rééducation, c'est énorme et ne se rattrape pas. Cela concerne aussi bien les personnes à domicile qu'en établissements médico sociaux. A cela se rajoute l'orthophonie, l'ergothérapie ou la psychomotricité. Tous les soins de rééducation en plus des soins médicaux.

Aujourd'hui, nombre de familles n'envisage pas un retour de leur parent en établissement et pire, de faire entrer un kiné à la maison de peur d'être infecté par la COVID-19 (patient à risque).

La peur d'être contaminé, la peur du gendarme, préférer la télé consultation (pour des personnes en souffrance et sans moyens), n'appelez les urgences qu'en cas de nécessité, etc. Tout ce discours égrené à longueur de journée a contribué à ne pas se soigner. Une grosse erreur : le renouvellement automatique des ordonnances sans aller chez le médecin, il fallait l'inventer ! En revanche, il faut consulter pour une boîte de paracetamol. Quelle logique ?

6.Posté par Tanguy le 20/05/2020 11:41

une bombe à retardement qui va bientôt exploser et attention aux dégâts,.!!!!!!....

7.Posté par "VIEUX CREOLE " le 20/05/2020 12:08

DOCTEUR DE CHAZOUNE ,vous êtes " le mieux placé" que nos , compatriotes lambdas et trés certainement aussi, que nos que " TOUS NOS PROFESSIONNELS DE LA POLITIQUE LOCALE" qui se gonflent régulièrement la poitrine pour" mettre en l'' air" "notre Île intense Intense " qu"'ils " projettent en l'air " trés régulièrement ! ! J'UTILISE ,EXPRÈS , " LEURS PROPRES EXPRESSIONS FAVORITES " AVEC CELLE DE LEUR SLOGAN PRÉFÉRÉ QUI EST DEVENU CELUI DE LEUR "GROUPE POLITIQUE : ": REUNION-NOUS" ( trés proche de celui des Dirigeants de l'EX- P.C.R) ET. DONT ILS N 'ONT JAMAIS DONNÉ LA SIGNIFICATION EXACTE ! ! !
---Docteur j'approuve totalement " LA MISE EN GARDE QUE VOUS LANCEZ" car elle est utile à un moment où un relâchement observé dans notre Île : le mo t" Déconfinement " a été lâché trop tôt de façon (pourquoi ne pas le dire clairement ) " politicienne et démagogique " ALORS que nos compatriotes ont été ( dans l'ensemble ) plutôt RAISONNABLES lorsqu’ils ont pris conscience des conséquences terribles de la Pandémie provoquée par le "COVIS 19 " ! ! ! !

8.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 20/05/2020 12:12

pipo
Arrêtez d'avoir peur de tout...

Sortir tue!
Faire pisser Medor tue!
Sortir la Tor tue!
Croiser un voisin tue!
Acheter de la lai tue!
Turlutu tue!
Chapeau poin tue!

Allez donc vous faire soigner sans crainte.

9.Posté par Le Jacobin le 20/05/2020 18:06

Pourquoi pas le contraire Docteur !

Peut-être une prise de conscience de la population qui passait la carte vitale sans raison véritable, il faudrait parler plutôt de variable d'ajustement, un malade qui souffre vraiment consulte son Médecin, peut être que l'utilisation de la carte vitale était trop facile.

Il ne faut pas crier aux Loups, c'est normale que les consultations sont en chute libre, confinez vous n'avez pas besoins d'arrêt de travaille de complaisance.

10.Posté par Kayam le 20/05/2020 19:57

Baisse et réduction de le dette de la sécu ? on en parle pas. Et où en est la confiance patients-professionnels de santé ? Les dégâts : le mot en lui-même décrit la catastrophe de cette suite sanitaire.

de maikouai : Soulager n'est pas guérir, autrement personne ne devrait plus mourir de maladie... avis partagé

pipo, 🤔je me demandais si c'était une de vos toiles ? à côté de votre commentaire...😱

11.Posté par Cloclo le 21/05/2020 08:11

Post 1 a bien résumé la situation. Je rajouterai que pendant le confinement l'usage d'internet, notamment pour les arrêts de travail a permis d'éviter de nombreuses consultations.

12.Posté par polo974 le 21/05/2020 14:03

9.Posté par Le Jacobin le 20/05/2020 18:06
"""
Pourquoi pas le contraire Docteur !
"""

exemple: un gars qui a choppé une lepto n'est arrivé aux urgences que dans un état critique...
il y a eu des pertes de chance, sinon de vie à cause de cette ambiance angoissée...

bien sûr, il y a aussi eu des "promenades au toubib" en moins, mais les dégâts sont faits...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes