Revenir à la rubrique : Non classé | Océan Indien | Société

27 nouveaux cas de choléra en une semaine à Mayotte, 142 morts aux Comores

Selon le dernier bulletin de Santé Publique France, le nombre total de cas de choléra recensés à Mayotte s'élève désormais à 193, avec l'apparition d'un nouveau foyer à Doujani comprenant 12 personnes malades. La situation s'avère encore plus dramatique sur l'archipel voisin des Comores où les autorités font état d'un bilan de 142 morts.

Ecrit par N.P. – le vendredi 21 juin 2024 à 20H11
Screenshot

Avec deux décès et 193 cas recensés par Santé Publique France depuis le début de l’épidémie de choléra en mars dernier, Mayotte tente de faire face à la propagation d’une maladie qui se développe en raison des mauvaises conditions sanitaires dans laquelle vit une grande partie de sa population.

« Au cours de la semaine glissante du 12 au 18 juin, 27 nouveaux cas de choléra ont été signalés à Mayotte, dont 17 pour la seule journée du 18 juin, le lendemain des rassemblements à l’occasion de la fête religieuse, contre 28 lors de la semaine glissante précédente », rapporte Santé Publique France dans son dernier bulletin d’information.

« La quasi totalité des cas détectés ont été localisés dans la commune de Mamoudzou où trois foyers sont encore actifs », souligne le communiqué, en relevant l’apparition « d’un nouveau foyer identifié à Doujani avec 12 cas en une semaine. »

« Risque particulièrement élevé dans les quartiers les plus précaires »

Le fait que la propagation de la maladie semble incontrôlée sur l’île voisine des Comores, où les autorités déclaraient le 18 juin un total de 9.241 cas pour 142 décès, ne laisse augurer d’aucun répit.

« La transmission communautaire du choléra en cours dans la commune de Mamoudzou, et le risque d’importation de nouveaux cas d’Afrique ou des Comores, où la situation n’est toujours pas maitrisée, notamment à Anjouan, exposent Mayotte à un risque de transmission locale à court et long terme sur tout le territoire Ce risque est particulièrement élevé dans les quartiers les plus précaires, tant que l’accès à l’eau potable et l’assainissement n’y sont pas satisfaisants », s’alarme ainsi Santé Publique France.

Choléra à Mayotte : Médecins du Monde dénonce « une intensification des interpellations à proximité directe des centres de santé »

 

 

 

 

 

 

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Cirest vote 800.000 euros d’aides pour combler la trésorerie de la SPL Estival

Le président Patrice Selly a informé ce mercredi soir les élus communautaires qu’ils devaient résilier l’actuelle délégation de service public de la SPL Estival, seule condition permettant le versement d’une aide forfaitaire de 800.000 euros. Un nouveau contrat sera passé avec la SPL, lequel prévoit en outre d’abonder le capital de 300.000 euros par an pendant 10 ans pour apurer la dette.

Errance animale : Plus de 1.400 captures en 2023 dans l’Ouest

La signature d’une nouvelle convention entre trois associations et le Territoire de l’Ouest sur le sujet de l’errance animale a été l’occasion pour la collectivité de présenter son bilan en la matière. Alors que la question a enflammé l’actualité récente, la collectivité affirme prendre le problème à bras-le-corps.