Social

Le CRAN ouvre le débat sur la question Kaf

Après une conférence-débat à Saint-Denis, des spécialistes de la question Kaf se rendent demain à Saint-Louis. Alors que Cyrille Hamilcaro vient de sortir son ouvrage "le racisme en campagne", les échanges avec le Conseil représentatif des associations noires (CRAN) risquent d’être animés…


Il a quelques jours, l’association Rasine Kaf réagissait par voie de communiqué au livre publié par l’opposant de Saint-Louis, Cyrille Hamilcaro, "Le racisme en campagne". L’association se félicite que l’ancien maire pose la question de la condition Kaf. Le sociologue Laurent Medea tentera demain de poser le cadre de la réflexion qui amène à comprendre pourquoi depuis plus de deux siècles, le groupe Kaf connait une position sociale, économique et symbolique inférieure.
Dans ses différents travaux, Laurent Medea constate que peu de personnes noires sont présentes aux postes à responsabilités. Ses travaux scientifiques sur la délinquance juvénile montrent que le groupe Kaf est également sur-représenté dans les prisons de l’île.

Qui sont les Kaf à la Réunion ? Quelle est leur place dans la société ? Comment vivent-ils leur identité ? Quel est le regard de l’autre sur leur couleur de peau ? Questions dont quelques prémices de réponses sont apportées dans l’ouvrage dirigé par Laurent Médéa, "Kaf, étude pluridisciplinaire". 18 chercheurs et spécialistes ont participé à cet ouvrage collectif à travers diverses disciplines en se voulant accessible à tous les Réunionnais.

Le Conseil Représentatif des Association Noires (CRAN) de la Réunion invite donc le public à sa conférence-débat demain, samedi 23 mai, de 16h à 18h à la salle Triouvallouvar, n°60 rue Valmy Bel Air à Saint-Louis.
Laurent Medea évoquera donc dans un premier temps, l’origine du mot Kaf, ainsi que l’histoire de
ce groupe, puis il abordera l’évolution de sa position sociale et économique et enfin l’image
symbolique qui est associée au groupe Kaf à La Réunion. 
Vendredi 22 Mai 2009 - 14:22
Melanie Roddier
Lu 2018 fois




1.Posté par marc le 22/05/2009 14:56
on peut celebrer l'ouvrage de Medea et consort qui vient combler un vide sur cette question d'actualité, porteur de sens pour la société reunionnaise. maitenant que l'analyse particulièrement séduisante a été faite, ne serait il pas le temps de l'action pour fédérer les réunionnais qui sont victimes de discriminations, notamment dans les hautes sphères de la société réunionnaise, afin d'adopter une stratégie commune de défence, de communication et d'action contre ses néocolonialistes qui sabrent et inféodent le réunionnais....

2.Posté par thierry le 22/05/2009 15:11
une stratégie commune de défence, de communication et d'action contre ses néocolonialistes qui sabrent et inféodent le réunionnais....
€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

t'as raison ! un petit tour au mozanbique, en angola, au zimbabwe, en algérie, haiti....tu verras comment c'est bon quand on se sabre et qu'on s'inféode entre "frères", sans "colonisateur" !

Il y a aussi des promos sur Cuba en ce moment !

3.Posté par boyer le 22/05/2009 15:55
Depuis que Sarko a lancé ses états généraux avec pour slogan: si vous suivez les revendications salariales du LKP on "largue les dompour eviter la contagion en metrople" .Tous les rescapés des vieux combats otonimistes sont recussités et s'engouffent dans la breche.

Lors du debat de RFO a St Pierre, on les tous vu ressurgir a la facon des zombies de mickael Jackson. Il y a quand meme un truc qui m'etonne: pourquoi Michel Fontaine est-il resté volontairement en retrait?

A peine une interview en differée filmée de jour ou il vanté sa politique d'amenagement et puis rien d'autre. Ca fait longtemps qu'Ankraké a ete viré de terre sainte, depuis que la mairie a vendu leur local et changé les serrures.

comment expliquer que RFO habituellement zelée pour servir la droite et censurer ces gens là, mettent autant d'ardeur à les mettre en scène? ... si ce n'est faire peur à la population qui commençait à prendre gout aux barrages de route.

Idem pour la suppléante du député Didier robert: jacqueline Farreyrol. D'habitude, elle est une fervente defenseure de la culture creole, vivante et non enfermée dans les carcans de la MCUR. Là aussi on remarque qu'elle et ses dalons sont parfaitement invisibles.

De là on peut faire toute sorte d'hypothèses. Je retiens celle d'une grande diversion expiatoire.




4.Posté par denan le 22/05/2009 16:28
Thierry vous devriez savoir que la France est responsable de la situation économique actuelle d'HAITI, car elle n'a jamais accepté que le premier peuple noir l'est mise à genoux au XIXe siècle .Documentez-vous, s'il vous plaît!!!, et jusqu'à maintenant ce pays en paie un lourd tribut.De même les Etats- Unis concernant CUBA.Ces pays colonisateurs n'acceptent pas que l'on lève la tête.Alors respectez tous ces pays qui continuent à se battre alors que ces puissances néo colonisatrices les maintiennent la tête sous l'eau pour satisfaire leur égo ou pour se venger.C'EST ABJECT!!!!! ;Ce n'est pas un hasard que vous ayez cité que les pays colonisés par la France.A méditer.....

5.Posté par Cafrine le 22/05/2009 17:19

En parlant, j'ai ouÏ dire que Laurent MEDEA n'avait pas son BAC et que son diplôme de docteur en sociologie n'avait pas été sanctionné par une Université Française. Sa période de galère à l'université de la Réunion lui a valu un billet vers l'angleterre et c'est là-bas qu'on lui a remis son diplome de sociologue, je dis bien remis. Je comprends mieux maintenant pourquoi il n'avait pas sa place à l'université de la Réunion. Les diplômes étrangers ne sont pas reconnus en France et c'est de là que vient me semble t-il son obsession pour la défense de la place du "KAf" dans notre société. Aujourd'hui parler de KAF, c'est faire INJURE à l'Afrique car ce mot issue de "KAFIR" signifie incroyant, infidèle.
Or, Les "cafres de la Réunion" sont des hommes et des femmes issues de diverses ethnies et n'ont véritablement besoin de cette recherche d'identité, de reconnaissance, car le "cafre" réunionnais est UNIVERSEL. Le "cafre" a toute sa place dans la société réunionnaise et doit s'imposer comme les autres. Il ne faut surtout pas stigmatiser. C'est face à son impossibilité d'enseigner à l'université de la Réunion que Laurent MEDEA mène ce combat pour la place du "cafre dans la société réunionnaise" à mes yeux illégitime, compte tenu de son parcours de "doctorant" made in England. Je lui recommanderai donc de bien vouloir obtenir son bac et ensuite intégrer une session universitaire dans son domaine de prédilection ou bien faire valider par la République Française, son diplôme de sociologue. Ainsi, je mènerai avec lui le combat pour qu'il puisse obtenir un poste à l'université de la Réunion.

6.Posté par franck974 le 22/05/2009 17:56
c'est qui ce type là ?

7.Posté par kafé kaf le 22/05/2009 18:43
Le cafre de la Réunion est universel. Le cafre de la Réunion doit s'imposer comme d'autres. Il a sa place dans la société réunionnaise. Il ne faut surtout pas stigmatiser. Nous ne sommes plus au temps de l'esclavage et honneur aux esclaves qui de leur courage ont fait les hommes et les femmes que nous sommes aujourd'hui. Laurent MEDEA, est en quête de reconnaissance. Diplomé d'un doctorat made in England et n'ayant pas son bac, il n'a pu intégrer l'université de la réunion en qualité d'enseignant et de ce fait mène un combat pour la place du cafre dans la société. Monsieur MEDEA doit passer son bac et suivre une session de sociologie labellisée France. Ensuite il pourra demander à occuper un poste à l'université de la Réunion.

8.Posté par dudulle le 22/05/2009 19:12
Allez zouk ...C'est reparti comme en 14, c'est la faute aux zoreils si les kafs sont obligés de travailler pour gagner leurs vies! Honteux, tout simplement honteux ! Messieurs , ne vous leurrez pas Vergés et sa clique ont déjà pris les mangues José , juteuses à souhait , Il ne reste que les mangues carottes ....

9.Posté par saroulanoo le 22/05/2009 22:06
fodra tout mettre sur la table, liberté ÉGALITÉ fraternité, Il faudra qu'on discute des famille qui ne veulent pas de mariage mixte, du racisme des riches envers mes pauvres, des pauvres envers les riches, des valides envers les handicapés, des sportifs envers les non sportifs, des jéhovah qui viennent me faire ch.... tous les dimanches à la maisons


Dans ma famille proche, il y a des malbars, des noirs, des chinois, des arabes, des blancs (yab) des zoreils, des indiens (de l'inde) des malgaches, des comoriens, et c'est pas fini, et en plus c'est vrai.


Moi je crois que le hamilcaro ne digère toujours pas ses défaites, il va encore se ridiculiser, on devrait l'enfermer à sait Paul, ou le juger avec ses casseroles avec sergine fontaine, peut etre qu'il pourra méditer sur ses conneries

les pays extérieurs vont finir par croire que l'on maltraite nos cafres, ou que l'on s'en sert comme appât pour le pêche au requins

10.Posté par Fabrice PAYET le 23/05/2009 09:28
Je crois que le Post n° 6 est de la désinformation pure et dure! comment peux t'on avoir un doctorat "anglais" sans avoir le bac? surtout qu'à l'heure des LMD et des "crédits" tout est faire pour une reconnaissance des diplomes ds l'UE

11.Posté par Stéphanie Garnier le 23/05/2009 12:24
Bonjour!
Je trouve tout çà hallucinant. Je suis docteure en Géographie Sociale diplômée de l'Université de Marseille et j'ai commencé depuis deux mois à travailler dans un ONG internationale à Bordeaux. J'ai eu l'occasion de lire ses recherches sur la délinquance Juvénile qu'il a mené dans le cadre d'un post-doctorat de Sociologie à l'université de La Réunion il y a deux années de cela. Si il a pu faire un post-doctorat à l'Université de La Réunion (donc en France) c'est qu'il a un minimum un doctorat reconnu par l'Université de La Réunion (donc le Ministère de la Recherche française). Concernant les messages de Cafrine et kafé Kaf je ne sais pas quel âge vous avez mais je me souviens bien que la France a signé le traité de Maastricht en 1992. Vous pouvez également voir (car j'ai vérifié moi-même sur le Journal Officiel) ce sociologue a bien une qualification décerné par le Conseil National des Universités depuis quelques années déjà afin de postuler à un poste de Maître de Conférence...
J'ai un parcours comme lui car je suis issue d'un milieu modeste et je suis 'black' comme on dit en France. Je n'ai pas eu le courage d'aller en Angleterre mais j'ai bénéficié des mêmes dispositifs pour la mobilité. On nous incite d'aller faire nos études à l'étranger (en France ou ailleurs) et des anonymes continuent à critiquer les diplômes et par delà nos compétences. Les jeunes des quartiers populaires doivent-ils rester dans l'échec? Vous voulez que Medea joue au foot? Ou sa place est d'être carrossier ou maçon? Pourquoi à chaque fois qu'un réunionnais noir et modeste réussit, des anonymes sont là pour le discréditer et décrédibiliser? Jalousie? Méchanceté? La di La fé? Vous imaginez même pas comment c'est pur intégrer un poste à l'université et surtout celle de la Réunion. C'est pour cela que moi j'ai abandonné l'idée d'y entrer...

12.Posté par cimendef le 23/05/2009 18:54
"En parlant, j'ai ouÏ dire que......" Madame Cafrine a ouï dire que !!!!, cela signifie dire que Madame Cafrine a écouté et répète un ladi-lafé. Elle pourrait se répandre sur freedom, média par excellence du ladi-lafé plutôt que de polluer ce journal par ces propos. Madame Cafrine nous expose sa science en disant que parler de cafre c'est faire injure à l'Afrique car ce terme signifierais infidèle et incroyant. Vous pensez quoi du terme malbar Madame Cafrine ? Ce terme qui désigne les descendants d'indiens alors qu'ils ne sont pas originaires de la cote Malabar mais de celle opposée du Cromandel ? Voyez vous Madame Cafrine, les mots que nous employons sont les fruits de notre histoire. A ce train là il faudrait changer les noms de la plaine des palmistes et des cafres puisqu'il s'agit, du point de vue géographique de plateaux et non de plaines !!!

13.Posté par Fabrice PAYET le 23/05/2009 19:50
jusqu'a preuve du contraire M MEDEA a une suivi des études à la réunion avant de s'envoler pour l'angleterre en profitant du programme ERASMUS!!
de quel droit on jette le discrédit sur ses compétences et sur sa qualification

(Précision de Pierrot Dupuy : J'ajouterai que ce n'est pas parce que j'ai laissé passer le commentaire de Cafrine que je l'approuve. Laurent Médéa est quelqu'un que je respecte et dont je reconnais la qualité du travail, même si je ne suis pas toujours tout à fait d'accord. Je suis contre tout type de censure et n'y ai recours qu'en toute dernière extrémité. Mais ça ne veut pas dire que je cautionne les propos de Cafrine)

14.Posté par Rémy Bourgogne le 24/05/2009 00:03
Avant de critiquer Medéa il faut lire ses travaux non?

Pour le peu que j'ai lu et préfacé par Michel Wievrorka (qui n'est pas n'importe qui en sociologie) le travail tient la route. On peut être en désaccord mais de là à dire qu'il est incompétent non!!! à ce sujet il y a un très bel article de Lucette Labache dans son ouvrage "L'ethnité chez les réunionnais en migration" ou "de la communauté réunionnaise en migration" je sais plus trop le titre.

Pour quelqu'un qui n'a pas le bac ben il se défend pas mal lololol!!!!

Pourquoi il n'a pas de poste à la Réunion?

vous savez pour avoir un post de "maître de conf" il faut passer devant le CNU, avoir la qualification, et après postuler sur des postes "vacants".
L'université de la Réunion n'a pas de département de sociologie....!!!!Donc pour avoir un post ben c compliquer CAFRINE.

Concernant la place du Kaf dans la société reunionnaise c'est un thème de recherche comme un autre. Après a lui de le traiter sans idéologie.

Vous avez des sociologues qui travail sur les scouts :-) j'vois pas pourquoi Medéa n'aurait pas le droit de travailler sur la place du kaf dans notre société.

Rémy B.


15.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/05/2009 13:23
je ne comprends absolument les post critiques envers la qualification de laurent médéa. celui ci a la volonté de s'interroger sur des questions qui intéressent tout le monde.
Ce serait bien de publier un lien ici vers ses travaux, si ceux ci sont disponibles à la lecture du quidam.

16.Posté par lim le 31/05/2009 11:37
M. Médéa est compétent, qualifié. Son discours est réaliste. Ceux qui le dénigrent veulent le statu-quo; ils veulent éluder le problème du racisme à la Réunion. Ils veulent que les injustices restent masquées, passées sous silence. De cette manière, les Cafres resteront le dernier barreau de l'échelle de la société Réunionnaise. Ca ne peut plus durer.
Ce sont des personnes comme Messieurs Médéa et Hamilcaro qui aident les victimes des injustices à crever l'abcès. Merci Messieurs d'être sur terre, merci de mettre votre intelligence au service des opprimés. Merci pour vos analyses.

17.Posté par kafé kaf le 31/05/2009 14:39
c'est dommage que ce monsieur avec les pouvoirs qu'il posséde maintenant reste au rang d'observateur.Employé à la mairie de st denis en communication je trouve qu'il n'a pas amélioré le dialogue

18.Posté par MOMO974 le 02/06/2009 11:38
oté zot lé marrant!
Moin , moin l'avé un poste a responsabilité. Et chaque fois que mi voyai un créole té qui puet prendre des respponsabilités moin té y dit ali "allez mounoir , bouge a ou !" mais la réponse zot y conné? " moin lé bien comme sa, pouquoué ma bougé???"
Moin lé désolé, lé pa la couleur, lé pa diplome, cé dans la tete....
En ce ki concerne lo médé mi dit ali selement que nana bonpeu creole noir la bougé et la ganié. Ali de faire pareil san chercher des appuis ici.pa de piston mounoir!bouge!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales