Revenir à la rubrique : Politique

Younous Omarjee : “Unir les voix pour envoyer un Réunionnais au Parlement européen”

Deuxième sur la liste de La France Insoumise, Younous Omarjee, appelle toute la gauche et tous les Réunionnais à le soutenir pour sortir des urnes en tête du Rassemblement national.

Ecrit par Baradi Siva – le lundi 27 mai 2024 à 06H05

Younous Omarjee est le seul Réunionnais à faire figure de tête d’affiche d’une liste, Manon Aubry ne pouvant pas se déplacer sur l’île à cause des nombreux débats télévisuels organisés dans le cadre de la campagne européenne.

L’eurodéputé, qui brigue un quatrième mandat consécutif, identifie les priorités de La France Insoumise en Europe comme la paix, la justice sociale et la lutte contre les désordres écologiques.

 

 

Lutter pour la paix

 

Il indique l’importance de mettre fin à la guerre en Ukraine. “C’est dans l’intérêt des Réunionnais que celle-ci cesse. Les désordres géopolitiques ont des conséquences sur la vie des Réunionnais, sur leur pouvoir d’achat. Plus cette guerre va s’achever rapidement, plus vite, on retrouvera une situation normale sur l’inflation”, assure Younous Omarjee.

Le représentant de LFI en Europe évoque aussi le sujet des affrontements à Gaza. “C’est l’honneur de notre groupe d’avoir été le premier à demander un cessez-le-feu permanent et immédiat pour Gaza. Je suis très fier que ce soit l’amendement que j’ai déposé qui ait été accepté par le Parlement européen. Il faut que la souffrance du peuple palestinien cesse et que les otages soient libérés”, déclare Younous Omarjee avant d’ajouter, “C’est l’humanité qui sombre à Gaza, mais c’est notre propre humanité qui peut sombrer par nos silences complices ou par nos hésitations à qualifier ce génocide.”

 

Pour une Europe plus sociale

 

L’Union européenne montre aux gouvernements le chemin qu’ils doivent suivre. Les politiques mises en œuvre par Emmanuel Macron sont des politiques qui tournent le dos aux intérêts des plus pauvres. C’est la guerre aux plus pauvres, la guerre contre les travailleurs”, assure Younous Omarjee.

C’est au niveau de l’Union européenne pour que soit mis un terme au Pacte de stabilité budgétaire pour que l’Europe ancre davantage sur des objectifs sociaux”, ajoute-t-il.

 

Le Pacte Vert “a l’odeur et la couleur de l’argent

 

L’eurodéputé insiste aussi sur la volonté portée par LFI de pousser vers une Europe plus engagée pour la “préservation de la faune, la flore et de notre biodiversité endémique de La Réunion”.

Mais il déplore l’adoption d’un Pacte Vert “qui n’a pas grand-chose de vert, mais le goût et l’odeur de l’argent”, dont les mesures ambitieuses ont été “détricotées par des fumeux compromis entre les groupes macronistes, Verts et socialistes.”

 

Des “mensonges” de Raphaël Glucksmann

 

Younous Omarjee affirme que le candidat de la liste d’union entre Place Publique et le Parti socialiste, qui est en tête à gauche dans les sondages, a multiplié les contre-vérités lors de son passage à La Réunion.

Quand on se pare de toutes les vertus morales, il ne faut pas mentir”, lance sèchement l’eurodéputé LFI au sujet de la déclaration

Vous avez une coalition entre les libéraux et les socialistes depuis 30 ans. Je ne comprends pas comment on peut dire vouloir réveiller l’Europe quand tous les commissaires socialistes se sont endormis pendant cinq ans”, fustige l’élu.

J’ai eu durant cinq ans beaucoup plus de pouvoir d’action”, se targue Younous Omarjee avant de déclarer à l’attention de Raphaël Glucksmann : “Pendant qu’il faisait des grands discours sur l’Ukraine, je suis celui qui a permis l’accueil des réfugiés.”

Il évoque aussi le soutien d’Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis et première secrétaire régionale du Parti socialiste à Raphaël Glucksmann : “Ceux qui ont apporté leur soutien à Raphaël Glucksmann ont préféré faire le choix de la boutique politique plutôt que de l’intérêt de La Réunion.

Younous Omarjee est d’ailleurs sûr qu’après les élections, les discours changeront : “Ericka Bareigts sait très bien ce dont St-Denis peut bénéficier à travers l’action qui a été la mienne. Elle a appelé à voter Raphaël Glucksmann, mais demain, c’est vers moi qu’elle va se tourner, c’est avec moi qu’elle va travailler.”

 

Voter RN, c’est renforcer Macron

 

Au sujet du Rassemblement national, Younous Omarjee commente le choix de Jordan Bardella d’inscrire Marie-Luce Brasier-Clain sur sa liste. “Je crois que c’est le quota de Jean-Marie Le Pen”, souligne-t-il.

Je crois que les militants du RN avaient fait un autre choix”, évoque l’eurodéputé qui fait référence à l’annonce lors de l’assemblée générale du RN974 de la candidature de Joseph Rivière pour représenter le bureau local sur la liste européenne de l’extrême-droite.

Il insiste sur son opposition au RN : “Tous ceux et celles qui sont en colère, quand leur colère s’exprime vers un bulletin du RN, il renforce Macron parce que dans le Parlement européen, le RN est l’opposition zéro puisqu’ils ne sont pas là. Et concernant La Réunion, ils sont absents de tous les combats. Donc, c’est un vote qui est perdu.”

 

L’un des seuls Réunionnais éligibles

 

Younous Omarjee déplore par ailleurs l’absence de Réunionnais sur de nombreuses listes nationales. “Je serai vraisemblablement le seul Réunionnais en capacité de travailler dans le Parlement européen qui sera demain élu”, avance-t-il.

L’absence de Réunionnais sur les listes du parti présidentiel, de la liste du Parti socialiste, des Républicains doit nous inquiéter”, déclare Younous Omarjee qui ajoute, “cela dit l’abandon de La Réunion par Emmanuel Macron depuis le premier jour de son mandat. Et aujourd’hui, il abandonne son député européen en rase campagne sans le remplacer par un autre Réunionnais.”

Les Réunionnais ne sont jamais mieux servis que par eux-mêmes”, assure-t-il avant de conclure son argumentation, “c’est pourquoi il faut unir les voix sur la seule liste en capacité d’envoyer un Réunionnais qui va continuer à travailler au Parlement européen et qui va s’opposer au gouvernement Attal.”

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
54 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Jean-Marie Virapoullé : « Mon choix dans la 5ème circonscription »

Jean-Marie Virapoullé se positionne dans la 5ème circonscription. S’il fait l’impasse sur cette élection anticipée, il dévoile néanmoins aujourd’hui vers qui son choix se portera les dimanches 30 juin et 7 juillet. Le vice-président du Département et conseiller municipal de l’opposition saint-andréenne votera pour celle qui défendra à l’Assemblée le maintien du fameux « amendement Virapoullé ».

Législatives : Jean-Jacques Morel lance une « alerte cyclonique » sur une gauche « autonomiste »

Habitué des joutes électorales dans le chef-lieu, Jean-Jacques Morel repart au combat dans ces législatives anticipées sous l’étiquette du Rassemblement national, qu’il a rejoint en février dernier. L’avocat dionysien, qui aura pour suppléante Linda Samourgompoullé, compte sur la poussée du RN dans l’île pour enfin l’emporter enfin face au candidat soutenu par le Nouveau Front populaire, le socialiste Philippe Naillet, dans un remake du duel de 2022.

Législatives : La gauche fait front dans l’Ouest

L’heure était au bilan pour Perceval Gaillard et Karine Lebon, mais aussi à la présentation du programme du Nouveau Front Populaire version péi. Face au “danger du RN”, les députés sortants appellent à un sursaut des électeurs.