Revenir à la rubrique : Mayotte

​Wuambushu on n’est pas au bout

EDITO Alors que l’opération Wuambushu était prévue de longue date, d’un coup d’un seul la presse métropolitaine se réveille et découvre qu’il y a un département précurseur en matière de troubles sociaux, politiques et sécuritaires. Ce 21 avril, nombre de rédactions françaises s’aperçoivent qu’un département français connaît des problèmes très importants face à une immigration incontrôlée. Problème […]

Ecrit par Daniel-Picamoles – le jeudi 27 avril 2023 à 11H08

EDITO Alors que l’opération Wuambushu était prévue de longue date, d’un coup d’un seul la presse métropolitaine se réveille et découvre qu’il y a un département précurseur en matière de troubles sociaux, politiques et sécuritaires. Ce 21 avril, nombre de rédactions françaises s’aperçoivent qu’un département français connaît des problèmes très importants face à une immigration incontrôlée. Problème dénoncé depuis longtemps en métropole. Ainsi, les rédactions se réveillent et daignent prêter attention à une action d’ampleur menée par le gouvernement. Mayotte a vu débarquer nombre de « journalistes » connaissant tout sur tout et s’autorisant à parler de tout et de rien sur un département oublié.

Dès lors, plateaux télé, papiers en presse écrite, itw en radio n’ont plus d’yeux et d’oreilles que pour un département français dénué de tout intérêt à leurs yeux jusque-là.

Du coup, des lascars sont envoyés en urgence car, selon les rédactions, Mayotte serait l’équivalent de Beyrouth ! (confer Régine Delfaut qui nous a présenté sur C-news un blindé digne de Mad Max, qui lui serait indispensable face aux exactions sur place. Alors qu’en même temps surgissait derrière elle un homme en short, T-shirt et savates deux doigts visiblement en toute quiétude !

Heureusement Mayotte a des élus qui savent rétablir des vérités. Ainsi, les nombreuses interventions de la député Estelle Youssoufa sur différents plateaux TV ont contribué à une vision beaucoup plus réaliste du terrain. Ce qui n’est pas le cas de Mayotte la 1ère où les « journalistes » sont des plus heureux de pouvoir se glorifier de passer sur les antennes nationales, n’hésitant pas à forcer l’image d’une situation qui n’est somme toute pas extraordinaire par rapport à un quotidien vécu depuis quelques années.

Il aura fallu qu’un ministre en recherche de communication prenne fait et cause contre l’immigration clandestine, cheval de bataille de Marine Le Pen qui a fait le plus gros score aux élections présidentielles à Mayotte, pour faire montre d’une pseudo détermination afin de bouter hors les murs l’envahisseur comorien.

En tout état de cause, il ressort que cette polémique, qui pourrait être très rapidement réglée par le Quai d’Orsay ne saurait être. Chacun se gargarisant quotidiennement d’avoir pu assister, qui à un barrage, qui à interpellations, qui à discussions, n’offrent aucun intérêt quant à l’évolution et la sortie de crise provoquée. Pareil déploiement de force face
à quelques vilains pour se retrouver bloqué par une organisation communiste des droits de l’homme utilisant le pouvoir juridique reste d’un ridicule à hurler.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Contamination des végétaux à Mayotte : risque sanitaire élevé dû aux pesticides, les consommateurs appelés à la vigilance

La préfecture de Mayotte met en garde ses habitants quant à la contamination de végétaux aux pesticides. Les autorités mettent en garde les consommateurs qui sont invités à ne pas réaliser leurs achats de fruits et légumes auprès des vendeurs sur le bord des routes en raison du danger qu’est susceptible de représenter la consommation de ces produits. Parmi les substances présentes dans les produits analysés se trouve le Diméthoate, un insecticide prohibé depuis février 2016, mais aussi du chlorpyriphos-éthyl ou de l’hexaconazole surdosés.

Mayotte : L’épidémie de choléra s’étend à un nouveau quartier

L’épidémie de choléra qui sévit actuellement à Mayotte continue de susciter l’inquiétude, notamment après la confirmation hier d’un cas dans un nouveau quartier de l’île, portant le total à 67 personnes infectées.
Parmi les victimes figure une fillette de trois ans décédée la semaine dernière.

Choléra à Mayotte : L’ancienne directrice de l’ARS accuse les élus d’être responsables

Dominique Voynet, qui fut ministre de l’Environnement dans le gouvernement de Lionel Jospin et directrice de l’Agence régionale de santé de Mayotte de 2019 à 2021, appelle l’État à accélérer les travaux d’assainissement des eaux usées sur l’île pour freiner le risque de propagation du choléra. Et elle n’hésite pas à pointer du doigt la responsabilité des élus locaux, accusés d’immobilisme.

Un enfant meurt du choléra à Mayotte

Il s’agit du premier décès recensé par l’Agence régionale de santé. L’enfant habitait dans le quartier de Koungou dans lequel plusieurs cas de choléra ont été identifiés ces dernières semaines.