Revenir à la rubrique : Faits divers

Un touriste fait une chute mortelle en voulant prendre une photo

Un touriste a perdu la vie ce samedi après-midi au lieu-dit Pisse-en-l'air. Il était déjà trop tard lorsque les secouristes sont intervenus.

Ecrit par RL – le samedi 25 juin 2022 à 17H51

Un touriste a perdu la vie de façon tragique ce samedi après-midi. Il a basculé dans le vide vers 15H30 au niveau du site très prisé du Pisse-en-l’air qui se trouve sur la commune de Saint-André. C’est en voulant prendre une photographie qu’il a fait une faute d’inattention. 

Les militaires du peloton de gendarmerie de haute montagne sont intervenus mais il était déjà trop tard. La victime était déjà décédée à leur arrivée.

Le bus qui transportait des touristes s’était arrêté sur la route départementale menant vers Salazie afin de faire profiter les passagers de la beauté et de l’originalité du site. Le touriste est alors monté sur le muret afin d’avoir une meilleure vue sur la cascade et c’est à ce moment là qu’il a perdu l’équilibre.

Il a fait une chute de cinquante mètres. Sa femme, qui a assisté à la dramatique scène, a été prise en charge en état de choc. Le touriste décédé avait une soixantaine d’années.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.