Revenir à la rubrique : Faits divers

Sa vente de zamal lui rapportait environ 1000 euros par mois

​Depuis le mois de septembre 2021, les enquêteurs de la Section de recherches ainsi que de la Communauté de Brigades de Saint-Joseph, sont parvenus à identifier et localiser un individu qui proposait de l’herbe et de la résine de cannabis en vente sur les réseaux sociaux.

Ecrit par LG – le dimanche 31 juillet 2022 à 06H37

Un trafiquant de zamal a été interpellé et condamné ce mercredi par le tribunal de Saint-Pierre. Il proposait ses produits à la vente depuis 2017 par le biais d’un groupe public sur les réseaux sociaux. Il joignait à ses annonces des photographies et des tarifs correspondant aux stupéfiants vendus. 

En 2022, le groupe public est supprimé mais un autre proposant les mêmes services est créé. L’individu précédemment identifié met en place le même procédé pour ses annonces : photographies et tarifs de résine de cannabis à 1.400€ et 1.500€ «la patate » ; 2.500€ pour les deux.

Le fournisseur également interpellé
 
Au cours du mois de juillet 2022, une opération judiciaire est menée avec le concours du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie de Saint-Pierre. Le trafiquant identifié est interpellé. La perquisition amène la découverte et la saisie de stupéfiants, de téléphones portables, de feuilles à rouler ainsi que des sachets de conditionnement.

Le mis en cause reconnaît le trafic de stupéfiants depuis 2017, qui lui rapporterait environ 1000 euros par mois. L’identification de son fournisseur est rapidement réalisée. Ce dernier est interpellé à son tour, à la suite de quoi les enquêteurs saisissent à son domicile la somme de 1.475 €, des stupéfiants et 3 téléphones.

Des consommateurs se voient également auditionnés : 3 font l’objet d’un rappel à la loi et 1 est convoqué en justice.

Le 27 juillet 2022, les deux mis en cause étaient déférés. Jugés en comparution immédiate, ils ont été condamnés à 18 mois d’emprisonnement dont 10 mois ferme avec aménagement, indique la Gendarmerie de La Réunion.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.