Revenir à la rubrique : Faits divers

Sa vente de zamal lui rapportait environ 1000 euros par mois

​Depuis le mois de septembre 2021, les enquêteurs de la Section de recherches ainsi que de la Communauté de Brigades de Saint-Joseph, sont parvenus à identifier et localiser un individu qui proposait de l’herbe et de la résine de cannabis en vente sur les réseaux sociaux.

Ecrit par LG – le dimanche 31 juillet 2022 à 06H37

Un trafiquant de zamal a été interpellé et condamné ce mercredi par le tribunal de Saint-Pierre. Il proposait ses produits à la vente depuis 2017 par le biais d’un groupe public sur les réseaux sociaux. Il joignait à ses annonces des photographies et des tarifs correspondant aux stupéfiants vendus. 

En 2022, le groupe public est supprimé mais un autre proposant les mêmes services est créé. L’individu précédemment identifié met en place le même procédé pour ses annonces : photographies et tarifs de résine de cannabis à 1.400€ et 1.500€ «la patate » ; 2.500€ pour les deux.

Le fournisseur également interpellé
 
Au cours du mois de juillet 2022, une opération judiciaire est menée avec le concours du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie de Saint-Pierre. Le trafiquant identifié est interpellé. La perquisition amène la découverte et la saisie de stupéfiants, de téléphones portables, de feuilles à rouler ainsi que des sachets de conditionnement.

Le mis en cause reconnaît le trafic de stupéfiants depuis 2017, qui lui rapporterait environ 1000 euros par mois. L’identification de son fournisseur est rapidement réalisée. Ce dernier est interpellé à son tour, à la suite de quoi les enquêteurs saisissent à son domicile la somme de 1.475 €, des stupéfiants et 3 téléphones.

Des consommateurs se voient également auditionnés : 3 font l’objet d’un rappel à la loi et 1 est convoqué en justice.

Le 27 juillet 2022, les deux mis en cause étaient déférés. Jugés en comparution immédiate, ils ont été condamnés à 18 mois d’emprisonnement dont 10 mois ferme avec aménagement, indique la Gendarmerie de La Réunion.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Professeur d’aïkibudo accusé de viol sur un élève mineur : La défense pourrait plaider l’acquittement

Alain T., 63 ans, accusé d’avoir violé un adolescent de 16 ans, évoque une relation amoureuse alors qu’il est également poursuivi pour avoir agressé sexuellement un autre mineur invité à dormir à son domicile. Le sexagénaire a déjà été condamné en métropole pour des faits similaires. Mais son avocat avance qu’il pourrait plaider l’acquittement au motif que les victimes qui fréquentaient les sites de rencontre ont sollicité son client.

Indemnités de logement : Didier Robert pourrait ne pas être poursuivi

Didier Robert, ancien président de la Région Réunion, reste sous enquête pour des indemnités de résidence perçues entre 2016 et 2019, potentiellement supérieures à son loyer. Après une condamnation en 2021 pour abus de biens sociaux, l’étude de son dossier est toujours en cours. Son avocat conteste les évaluations financières de la Chambre régionale des comptes.

Le président de l’Ordre des médecins accusé de violences par son ex-compagne

Actuel président de l’Ordre des médecins, le docteur Benjamin Dusang fait l’objet d’accusations de violences de la part de son ex-compagne Lise François, elle-même médecin. Alors que le renouvellement des membres de l’Ordre est prévu le 21 juin, Lise François a vu sa candidature à l’élection indirectement refusée : le dossier de son binôme, le Dr Ramou Anandanadaradja, a été jugé irrecevable et rejeté par le Conseil départemental de l’Ordre des médecins. Le docteur Anandanadaradja conteste son éviction du scrutin ce jeudi 20 juin devant le tribunal administratif de Saint-Denis.

Saint-Denis : Des policiers tirent sur un chauffard en fuite

Vers minuit ce lundi soir, un équipage de la police nationale a dû se lancer dans une course poursuite dans les rues du chef-lieu pour tenter d’interpeller un conducteur qui roulait à vive-allure. Une autre patrouille, déjà en intervention, a failli être renversée, forçant les agents à faire usage de leurs armes. Finalement, le chauffard a été arrêté à son domicile plus tard dans la soirée.