Revenir à la rubrique : Non classé

Royaume-Uni : Enquête pour un viol collectif virtuel d’une adolescente dans le Métavers

La police britannique enquête actuellement sur une agression sexuelle qui s'est déroulée dans le monde virtuel immersif "Horizon Worlds" du Métavers de Meta (société mère de Facebook).

Ecrit par N.P. – le dimanche 21 janvier 2024 à 16H00

Une adolescente de 16 ans a porté plainte pour un viol collectif subi alors qu’elle était connectée au jeu de réalité virtuel immersif, Horizon Worlds, dans le Métavers de Meta (société mère de Facebook). Son avatar aurait été attaqué sexuellement par plusieurs joueurs masculins via leurs propres représentations virtuelles.

Interrogés par le Daily Mail, les enquêteurs ont expliqué : « La victime a subi le même traumatisme psychologique et émotionnel qu’une personne violée dans le monde réel, car l’expérience « VR » est conçue pour être totalement immersive. » Ce n’est pas le premier cas d’agression sexuelle dans le métavers, univers virtuel de Meta. Plusieurs témoignages ont fait surface ces derniers mois et déjà depuis 2021.

Un porte-parole de Meta a indiqué au Daily Mail : « Le type de comportement décrit n’a pas sa place sur notre plateforme. C’est pourquoi tous les utilisateurs bénéficient d’une protection automatique appelée « limite personnelle », qui maintient les personnes que vous ne connaissez pas à quelques mètres de vous. »

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello à Matignon : LFI accuse le PS de blocage

Le Conseil national du Parti socialiste (PS) a annoncé samedi soir qu’il ne validait pas la candidature de la présidente de la Région Réunion, Huguette Bello, au poste de Première ministre. Le PS appelle à poursuivre les discussions au sein du Nouveau Front populaire (NFP) pour trouver un candidat consensuel. De son côté, le coordinateur de La France insoumise (LFI), Manuel Bompard, a reproché au PS de « tout bloquer » et a convoqué ce dimanche les instances de LFI pour une réunion d’urgence.