Revenir à la rubrique : Société

Radiers submergés : Le préfet appelle la population à la prudence

Venu constater les dégâts du dernier épisode de fortes pluies, le préfet de l’île, Jérôme Filippini, a tenu à rappeler les règles de sécurité aux Réunionnais.

Ecrit par M.B – le jeudi 01 février 2024 à 14H55

Avec quatre décès, le bilan est lourd après les fortes pluies qu’a connues le Sud de l’île. Avant de se rendre auprès des sinistrés d’Etang-Salé-les-Bains, le préfet, accompagné de Mathieu Hoarau, maire de la commune, du commandant de la gendarmerie péi, le colonel Frédéric Labrunye, ainsi que du directeur du SDIS 974, le colonel Frédéric Léguillier, a voulu rappeler les règles élémentaires de prudence aux Réunionnais.

Nous avons eu à déplorer quatre morts dans les derniers jours, c’est-à-dire autant que pendant le cyclone. Autant pour le cyclone, on a la capacité de prévoir et de prévenir avant et de dire aux gens de se mettre à l’abri, d’ailleurs je dis encore merci aux Réunionnais, car ils ont été très prudents, autant il y a eu des imprudences. Il faut repasser le message, on ne franchit pas des radiers”, explique le représentant de l’État.

La Réunion en ce moment, c’est un seau d’eau plein

Un expert nous expliquait récemment que La Réunion en ce moment, c’est un seau d’eau plein. Vous rajoutez quelques gouttes dessus, l’eau coule et elle déborde. Ne vous mettez pas en danger vous-même et ne mettez pas en danger les secours. Je pense notamment que récemment, il y a eu des interventions sur les bassins. On a dit qu’il ne fallait pas aller se baigner pour l’instant. Je le dis en particulier aux marmailles et aux parents”, poursuit le préfet. “La moindre imprudence, ce sont des moyens de sauvetage qui vont être mobilisés. On ne peut pas être partout. La nature est plus forte”, ajoute le directeur du SDIS.

Le colonel Frédéric Labrunye souligne également la difficulté des gendarmes et des secours en général à aider des gens qui se mettent dans des situations périlleuses. “On ne peut pas imaginer que les débits qu’on voit dans les radiers ne sont pas aussi un danger pour les secouristes. Il faut parfois qu’on se retire, et à l’incompréhension des familles, pour notre propre sécurité. Pour une personne emportée, il y a jusqu’à dix gendarmes ou sapeurs-pompiers qui s’exposent pour essayer de lui venir en aide. Il faut aussi savoir que le secours a un coût. Les moyens que nous déployons vont parfois faire défaut ailleurs. Des recherches de personnes emportées, c’est facilement deux heures de vol d’hélicoptère, et il ne peut pas être mobilisé ailleurs”, poursuit le commandant de la gendarmerie à La Réunion.

Si une amélioration du temps est normalement prévue pour les prochains jours, de nombreux radiers restent encore submergés. La prudence reste donc de mise pour tout le Sud de l’île. Le préfet a également annoncé une augmentation de l’enveloppe d’aide dans le cadre du plan radier mis en place par le Département.

Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
21 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Joe Riz de veau
1 mois il y a

Mr le préfet , c’est très juste ce que vous dites, nos élus laissent à désirés, comme
Mr le maire d’étang salé, oui il faut être prudent avec les radiers, non à rejeter toute l’eau pompée dans le lagon, la mairie trouve cela normal, l’ARS elle trouve cela anormal.
Merci de respecter l’environnement,

Lecerf
Répondre à  Joe Riz de veau
1 mois il y a

Je suis tout à fait d’accord. Tant pis pour les coraux … dommage!

MAHOSACHIMI
Répondre à  Joe Riz de veau
1 mois il y a

Je ne vois pas la différence entre le rejet à la mer des eaux pompées et le rejet à la mer les eaux des ravines, chose qui relève de la Nature sur toute la planète. Quelle solution proposez vous, Monsieur « Joe Riz de veau », pour l’élimination de ces eaux ? La critique est facile. Un grand Bravo au Maire de l’Etang Salé et à ses équipes qui ont été très réactif dans tous les quartiers de la ville. Et un grand Merci à Monsieur le Préfet pour toutes ses visites de terrain.

Joe Riz de veau
Répondre à  MAHOSACHIMI
1 mois il y a

Dites moi pourquoi c’est interdit par l’ARS concernant le rejet dans les lagons ?
Une des raisons est sanitaires,qui n’est pas la même réglementation avec rejet en mer.
Elle a été averti par l’ARS, puis est revenue après pour rejeter les eaux.vous allez nous expliquez que c’est normal de ne pas respecter la loi, ainsi que c’est normal que la mairie enfreint la loi?
Il y a une réglementation, comme pour l’urbanisation, donc selon vous continuons, il y a des alternatives, la mairie le sait renseignez vous. Il y a aussi la lagune qui est impacté celle de l’étang vu que leur rejet se fait à cette endroit.
Sinon savez vous ce qu’est un lagon, apparemment pas.
j’ai voté pour ce maire, vous trouvez aussi normal qu’il faut téléphoner à la mairie afin de leur signaler de mettre un panneau afin d’avertir la population.
Réponse de la mairie c’est les gens doivent s’informer, la aussi normal pas d’information.
Le lieu de baignade surveillé n’est pas au Bassin pirogue.
J’ai vu des gens ce baigner ainsi que des pécheurs mettre des pieds dans l’eau, la réponse de la mairie, tan pis pour les gens.
Vous remarquerez que je n’ai pas dit qui à la mairie.

Je suis complètement d’accord avec le préfet,

MAHOSACHIMI
Répondre à  Joe Riz de veau
28 jours il y a

Ma question est pourtant claire; Je la formule de nouveau : que proposez vous ? Quant à la définition du lagon et de la lagune (puisque c’est ainsi que vous l’appelez sans en connaitre l’historique) je pense les connaitre bien davantage que vous pour les admirer quotidiennement depuis plus des décennies.

Joe Riz de veau
Répondre à  MAHOSACHIMI
28 jours il y a

A propos de ne pas répondre aux questions CLAIRES
Vous ne répondez pas à la question qui est claire le fait de déverser ces eaux sont INTERDITE par l’ARS, donc pourquoi défendre la mairie qui ne respecte pas la loi?De lui trouvez des excuses, je peut entendre que ce n’est pas facile à gérer cette situation.Cela ne mérite pas de trouver cela normal.
Pour leur trouver des excuses vous me demandez de trouvez des solutions.Vous savez très bien que j’ai raison sur le fait que la mairie est dans l’illégalité, sur le fait de rejeter ces eaux dans le lagon.Les habitudes ont la dent dure, vous avez l’air proche de la mairie vous devriez savoir qu’il y a des solutions, qui demande un investissement, mais ce n’est pas la priorité de la mairie.Après entre il faut investir et nous n’avons pas les moyens ou ce n’est pas facile de. C’est autres chose, il y a bien des solutions, la mairie le sait très bien, j’en ait discuté avec eux.Silence aussi sur le fait que la mairie n’avait mis aucune signalétique concernant le bassin Pirogue.Merci je connais très bien l’historique d’étang salé, oui avant ce n’était pas une laguneLes choses changent et les réglementations aussi.Avant personne ne voulait venir sur les bains,maintenant c’est le contraire.Ce n’est pas parce qu’a une époque ont pouvait faire du n’importe quoi qu’il faut continuer.

Dernière modification le 28 jours il y a par Joe Riz de veau
Greenpisse
Répondre à  Joe Riz de veau
1 mois il y a

Critique mais aucune proposition. dans vot cour peut être

Joe Riz de veau
Répondre à  Greenpisse
28 jours il y a

Il y a des solutions là mairie le sait, voilà cela coûte de l’argent..Vous quand vous me parlez critique, cela veut dire continuons . Nous avons un problème avec l’enfouissement des déchets, une des solutions est l’incinérateur,récupération des gaz pour en faire de l’énergie, mais aucuns politiques le veut, continuons à polluer le sol,comme polluer les lagons. Si on averti et dire attention la il y des c…..de faites, c’est de la critique elle sert aussi à avancer et de trouver des solutions ,concernant le rejet dans les lagon il y a des solutions ce n’est pas la priorité de nos élus..

CQFD
1 mois il y a

Attention le préfet prévient comme précaution de prendre une pirogue pour traverser !

HULK
1 mois il y a

Hélas il y aura toujours des c..s qui se croiront plus malins que tout le monde.Dramatique

Merlin
1 mois il y a

Plutôt que de se complaire dans la Communication;. Il ferait mieux d’agir.

La banane
1 mois il y a

Peut être qu’on va encore nous dire que les nappes sont a sec.

Olivier
Répondre à  La banane
28 jours il y a

Ils ont pas intérêt à mentir cette fois-ci

La vérité qui dérange
Répondre à  La banane
27 jours il y a

Tout les ans c’est la même arnaque… C’est la sécheresse, faut restreint l’eau au particulier, des coupures, des anomalies ? Mais il pleut des centaines de milliers ou millions mètres cubes d’eau sont laissés coulé bêtement a la mer avec toutes sortes de déchet et autres produits magiques (phosphate).
En 2024 on est capable des ponts des routes pour faire face aux intempéries.
Aujourd’hui on les moyens de s’adapter au climat et vivre en harmonie et non en conflit…
Le premier constat est qu’ils y a pas d’hommes et femmes compétent pour s’attaquer au vrai développement de la Réunion.
On est avec une vieille chambre à air avec plein rustine coller partout, et on se vante de ballades somptueux avec nôtres guidon chromé et ses pièces affriolantes.

Bruno
1 mois il y a

un préfet opportuniste spécialiste du blabla qui fait croire qu’il agit; veut pas de vagues, amadoue les uns et les autres, sur ce point bravo il aura sa promotion avec les créoles trop moutons!
une grande découverte les radiers?
pas du travail là?

question urbanisation on parie que dans quelques mois tout est oublié et on refait comme avant?
et les maires qui laissent construire avec copinage? sujet tabou?
qu’est-ce que l’on disait pas lors du covid? on devait changer mais tout a recommencé en pire!

DOGUS
1 mois il y a

Bref, nous les contribuables, nous payons 2 FOIS ! 1 à l’Etat par nos impôts (IR etc) et 2 par la taxe GEMAPI (PI pour Prevention des Inondations…) pour engraisser les intercommunalités qui manifestement ne savent pas les utiliser !

Olivier
28 jours il y a

Faîtes construire les maisons sur pilotis à la Réunion, lès’ dolo koulé ou sa li doi koulé !

Olivier
28 jours il y a

Peut-être que la Nature punit le lobby de l’immobilier et du béton qui s’est trop gavé pendant des années.

Olivier
28 jours il y a

Sinon lo maire, combienn’ chouchoute ou finn bouré dan out’ kominn dépwi ou la rivé, sa l’eau sale zot chouchout’ la fé débord’ radier ! Astèr lo préfet konpren pi rien !

Danger
28 jours il y a

Le pire est à venir sur certaines zones a étang sale .. ! Lagune bas avenue Raymond barre …! .

Joe Riz de veau
Répondre à  Danger
28 jours il y a

Oui cela fait très longtemps qu’il y a problème dès qu’il pleut fort, qu’est ce qui à été fait rien.
l’époque de Lacouture n’a rien fait pour arranger la situation, il n’en avait rien à foutre de l’Océan.

Dans la même rubrique

Le SNJ se dit « ouvert au dialogue » avec les trois candidats au rachat du Quotidien de La Réunion

Avant que les 48 salariés du Quotidien ne soient consultés sur les trois offres de rachat déposées pour leur journal, il faudra au préalable que celles-ci soient déclarées recevables. Bien qu’aucun candidat ne prévoie de conserver le moindre journaliste, mais seulement d’en recruter un certain nombre après leur licenciement, le syndicat SNJ ne ferme pas la porte aux discussions avec les repreneurs.

Le “Kar’ La Nuit’” démarre dès ce soir !

Ce nouveau service de transport à la demande a été lancé ce vendredi par le TO et la Semto. Destiné aux salariés de la restauration ou de l’hôtellerie, mais aussi aux noctambules, deux mini-bus seront mis en service une expérimentation de six mois tous les jours de 20h à 3h.

Épidémie de Leptospirose : Circulation à un niveau élevé

Santé Publique France océan Indien fait le point sur les circulations virales en cours à La Réunion. L’épidémie de Leptospirose a atteint un niveau plus élevé que les années précédentes. Une personne diagnostiquée est décédée, mais les autorités ne peuvent pas confirmer un lien entre le décès et la maladie bactérienne.