Revenir à la rubrique : National

Propos racistes de sympathisants RN contre une aide-soignante noire dans Envoyé Spécial

Dans un reportage d’"Envoyé Spécial" à Montargis, un couple de sympathisants du Rassemblement National (RN) a été filmé en train d'invectiver leur voisine, une aide-soignante noire. Elle affirme être régulièrement victime d'agressions verbales et de cris de singe.

Ecrit par N.P. – le samedi 22 juin 2024 à 15H53

Le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, a demandé ce matin la suspension d’une fonctionnaire du tribunal de Montargis impliquée dans ces propos racistes. Il a déclaré sur le réseau social X que la haine n’a pas sa place dans les tribunaux.

Le reportage montre Divine Kinkela, une jeune femme vivant en France depuis 30 ans, subir des injures racistes de la part de ses voisins. L’homme, après avoir suivi le président du RN, Jordan Bardella, lors d’un déplacement, accuse les étrangers de ne pas respecter les coutumes françaises. Sa compagne, dont le visage est flouté, agresse verbalement Divine Kinkela, en utilisant des termes humiliants et racistes.

Divine Kinkela raconte devant la caméra subir les cris de singe et des insultes comme « bonobo », avant que ses voisins, dont le jardin est orné d’une affiche et de casquettes de campagne du RN, ne profèrent des propos racistes devant les journalistes.

Interrogé alors qu’il vient de suivre Jordan Bardella lors d’un déplacement dans une ferme du Loiret, « Didier » accuse « les Mustapha, les tout-ce-que-vous-voulez » de « ne pas respecter les coutumes de la France ».

Puis sa compagne, dont le visage est flouté, prend à partie l’aide-soignante qui sort de chez elle. « Te voilà encore toi ? On t’a invitée ? Non ! Tu dégages ! J’ai quitté les HLM à cause de gens comme toi », lance la femme qui, rappelons-le, travaille dans un tribunal. « On fait ce qu’on veut, on est chez nous. Vas à la niche ! » Comme Divine Kinkela tente de répondre, sa voisine lui lance : « Renverse pas le problème, parce que c’est bien toi. Y a qu’à regarder juste ces trucs dégueulasses qu’elle a dans les cheveux », poursuit-elle, en montrant les cheveux tressés de l’aide-soignante.

Le parquet de Montargis a annoncé s’être saisi de ces faits, les qualifiant d’injures publiques et non publiques à caractère racial, de provocation publique à la discrimination et de violence sans incapacité à caractère racial. Les peines encourues peuvent aller jusqu’à trois ans de prison et 45.000 euros d’amende. Étant donné qu’une des personnes impliquées travaille au tribunal de Montargis, une demande a été faite pour que l’enquête soit transférée à une autre juridiction.

La diffusion de la séquence a été vivement condamnée par l’ensemble de la classe politique. A noter cependant que le député du Loiret, Thomas Ménagé annonce avoir saisi l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle (Arcom) pour dénoncer ce qu’il considère comme un parti pris en période électorale. Il a critiqué l’émission pour ne pas avoir mentionné que Divine Kinkela serait militante du Parti communiste. Cependant, il a également condamné les propos racistes tout en nuançant que cela ne devrait pas entacher l’image des électeurs du RN. Il a ramené ce qui est un délit à un banal « conflit de voisinage » : « Je ne veux pas qu’on laisse un cas particulier, un conflit de voisinage, salir l’ensemble des électeurs du RN qui défendent un projet républicain et patriote », a-t-il conclu.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
102 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le rappeur Naps sera jugé pour viol

Le parquet de Paris a annoncé ce mercredi que le rappeur Naps, célèbre pour son titre « La Kiffance », sera jugé pour viol. Un juge d’instruction a ordonné qu’il soit traduit devant la cour criminelle départementale de Paris, bien que la date de l’audience ne soit pas encore définie.

La main de la Russie derrière une fausse vidéo de menaces du Hamas ?

Une vidéo mettant en scène un faux combattant du Hamas menaçant la France a été largement diffusée sur les réseaux sociaux, révélant une nouvelle opération de déstabilisation attribuée à la Russie.
À deux jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, la France renforce ses mesures de prévention, redoutant des actions hostiles.