Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Odit France : La menace de l’inacceptable privatisation de nos plus beaux sites naturels

Assez du "missouk" (ou l'acte II de l'affaire du VVF)

Ecrit par acsp974@orange.fr – le mercredi 01 juillet 2009 à 09H52

« Là où croît le danger, croît aussi ce qui sauve »
C’est cette citation de Friedrich Hölderlin qui conclut le rapport de synthèse des assises du tourisme de la Réunion de septembre 2008, à télécharger sur
http://www.odit-france.fr/actualite/actes-assises-tourisme-reunion

(En langage décodé ça signifie que la population doit sacrifier ses espaces naturels et publics quand les acteurs du tourisme refusent de balayer devant leur porte.)

 

Justement, ce rapport illustre parfaitement la menace qui apparaissait en 2008, alors que nous rencontrions beaucoup de personnes en faisant signer la pétition pour inscription Plaine des Sables dans zonage à proposer au patrimoine mondial, en s’opposant au projet géothermie dans ce site magique. Certaines étaient déjà informées de ce qui se tramait en missouk, tandis que la majorité de la population, incrédule, ne pouvait imaginer ce genre de projets. L’opposition était générale face à la menace de privatisation au cœur du parc.

 

Le Bien public au profit de quelques privilégiés, au cœur de nout parc national : à Bélouve, au volcan !

 

La méthode Région du « missouk » (exclusion Plaine des Sables du zonage PM fin 2007), a entraîné une vive mobilisation populaire pour protéger la Plaine des Sables, à la fois locale, et de touristes du monde entier !
Nous n’avons de cesse de le répéter. Le vrai tourisme durable est celui qui préserve les espaces naturels exceptionnels de notre île dans son authenticité. Pas touche à nout cœur !
Nous ne devons pas copier ce qui s’est fait ailleurs, ne pas miter nos espaces magiques, ce qui serait contraire au fameux « développement durable », n’est-ce pas ? Ou alors, « on nous aurait menti ? » sur le développement durable version Réunion ?

 

Nous citons aussi Hölderlin :
« Les peuples somnolaient, le destin prit soin qu’ils ne s’endormissent pas. »
« Elle, merveilleusement toute présente / La puissante, la belle divinement, la Nature. »

 

La privatisation (AOT Autorisation d’occupation temporaire du territoire national, durée 5 ans !) du domaine public à la cascade Niagara de Sainte-Suzanne (qui en était informé .. ? Odit France bien sûr, voir page 30 du Rapport final !). Croyez-vous sincèrement que l’authenticité du site, son caractère sauvage, sera préservé ? Où les Réunionnais ont-ils pu donner leur avis ? Où est l’étude d’impact ?
Selon le Quotidien de ce mardi 30 juin, financement d’argent public à 54%, pour l’exploitation d’un site naturel Bien public à profit privé.
Avec cette méthode, tout-un-chacun peut donc demander à « s’accaparer » un bout du patrimoine… ?

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Invitation à l’attention de Madame Geneviève Guévenoux, Ministre déléguée aux Outre-mer, de la part des 42 000 signataires du Collectif Oasis Réunion

Madame la Ministre. 

Notre Collectif, qui représente les plus de 42 000 signataires du Manifeste d’Oasis Réunion, a le plaisir de vous inviter, si vous étiez sur l’île entre le 17 et le 22 avril, à venir nous rendre visite dans Les Jardins Familiaux du Chaudron à SAINT-DENIS, soit le mercredi 17 avril à 10H, soit les samedi 20 et dimanche 21 avril, à l’occasion du GRAND NETTOYAGE DE LA RÉUNION que nous organisons en célébration de la Journée Mondiale de la Terre 2024. 
Le petit spot vidéo d’une minute visible à ce lien  en fait une courte mais « intense » présentation.