Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Oasis Réunion a soutenu la « Journée contre l’agrochimie et pour un autre modèle agro-alimentaire »

Le collectif Oasis Réunion revient sur la « Journée contre l’agrochimie et pour un autre modèle agro-alimentaire » célébrée la semaine dernière dans les Jardins familiaux du Chaudron.

Ecrit par zinfos974 – le mardi 28 mai 2024 à 08H03
Courrier des lecteurs 2024

Le 25 mai OASIS RÉUNION a soutenu la « Journée contre l’agrochimie et pour un autre modèle agro-alimentaire », à savoir :

– CONTRE les pesticides et bien sûr le sinistre « glyphosate » dont l’autorisation de l’utilisation a été scandaleusement renouvelée pour 10 ans fin 2023, en contradiction avec le « principe de précaution » (pourtant inscrit dans notre constitution) dont la stricte application aurait dû entraîner son interdiction,

– POUR une agriculture biologiquement responsable, régénérative, spécialement en agroforesterie, véritablement respectueuse du Vivant, en ce y compris une considération des animaux d’élevage grâce à un concept très « extensif » avec des parcours extérieurs journaliers et un réel lien au sol pour une alimentation fourragère.

« Sans la lumière du passé le futur est dans les ténèbres »… Alors, souvenons-nous :

En 2017 le glyphosate a finalement été reconduit pour 5 ans – à une voix près, celle de l’Allemagne – au lieu des 10 ans demandés, et Emmanuel Macron a alors affirmé qu’il serait retiré au bout de 3 ans seulement et même avant « si une alternative était trouvée ». Nous lui avons aussitôt adressé via la presse ce message (qui est toujours d’actualité et qui figure clairement dans l’excellent film SECRETS TOXIQUES qu’il faut voir, revoir, et surtout faire voir comme nous l’avons déjà fait à plusieurs reprises sur l’île dont à la Foire Agricole de BRAS-PANON en 2022) :

« Très bonne nouvelle Monsieur le président ! Les alternatives existent : 42 000 agriculteurs bio cultivent en France sans aucun pesticide chimique 2,2 millions d’hectares dans toutes les filières agricoles. Alors « Qu’est-ce qu’on attend ? » #MakeOurPlanetGreatAgain ! »

Rappelons qu’ils sont plus de 500 dans ce cas à La Réunion et qu’ils cultivent plus de 2 200 hectares en bio certifiée, et disons clairement, haut et fort, que si un autre principe fondamental pour une bonne prise en compte de la très nécessaire et urgente Transition agroécologique avait été appliqué à l’agriculture française, celui du « pollueur=payeur », nous n’aurions plus depuis longtemps à mener un combat à armes tellement inégales face aux lobbies des géants de l’agroalimentaire et des syndicats agricoles de l’agropétrochimie qui exercent un certain chantage latent au blocage de la libre circulation dans notre pays.

Comment est-il encore possible que nous soyons toujours aussi inactifs voire passifs, si ce n’est défaitistes ? Souvenons-nous aussi de cette phrase sentence de Albert Einstein qui affirmait que « le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire ».

Il est temps d’agir non seulement individuellement par nos votes et nos modes de consommation, mais aussi et de plus en plus collectivement, car comme l’annonçait notre dernière vidéo vue par plus de 95 000 citoyens : « la solution lé la ». C’est une prise en compte urgente de la « vraie » souveraineté alimentaire durable qui n’est probablement pas celle des pouvoirs publics (*) et dont voici la définition que nous retenons : « La souveraineté alimentaire est le droit des peuples à une alimentation saine et culturellement appropriée, produite par des méthodes écologiquement saines et durables, et leur droit de définir leurs propres systèmes alimentaires et agricoles. » telle qu’elle a été énoncée lors du 1er Forum de la Souveraineté Alimentaire (Mali, 2007) conformément au « Droit à l’Alimentation » qui est un des Droits de l’Homme adoptés par les états membres de l’ONU dès 1948. Il nous appartient désormais à nous, citoyens souverains, de faire enfin RESPECTER CE DROIT qui est un des droits humains essentiels les plus bafoués sur la planète. Et il est grand temps d’exiger des pouvoirs publics de le mettre en oeuvre sur l’île, avec les accompagnements techniques et les engagements financiers adéquats conformément aux objectifs du Manifeste d’Oasis Réunion à lire et signer sur https://oasis-reunion.bio/

(*) Pour information nous attendons depuis le 21 mai de monsieur le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire la définition officielle, selon son gouvernement, de « la Souveraineté Alimentaire » que nous publierons aussitôt avec tous commentaires qui s’imposeront. Nous avons également demandé cette définition à madame la présidente de la Région Réunion, à monsieur le président du Conseil départemental, à monsieur le directeur de la DAAF, et à monsieur le président de la Chambre d’agriculture.

Corinne Doublat – Yvette Duchemann – Stéphane Le Duff
pour le Comité de pilotage

Collectif citoyen Oasis Réunion
https://oasis-reunion.bio/
https://www.facebook.com/oasis.reunion.bio/
https://www.instagram.com/oasis.reunion.bio/

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique