Revenir à la rubrique : Mayotte

Mayotte placée en vigilance jaune fortes pluies et orages

La préfecture de Mayotte appelle à la prudence en raison de la dégradation des conditions météorologiques

Ecrit par 1776023 – le lundi 12 décembre 2022 à 15H25

Sur sa page Facebook, la préfecture de Mayotte annonce avoir placé le département en vigilance jaune fortes pluies et orages ce lundi. Après une belle matinée, le temps se dégrade pour laisser place à des averses orageuses.

Si le ciel va se découvrir en soirée et dans la nuit, les fortes pluies et la foudre vont faire leur retour dès la matinée et s’installer de nouveau pour la journée.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mayotte : L’épidémie de choléra s’étend à un nouveau quartier

L’épidémie de choléra qui sévit actuellement à Mayotte continue de susciter l’inquiétude, notamment après la confirmation hier d’un cas dans un nouveau quartier de l’île, portant le total à 67 personnes infectées.
Parmi les victimes figure une fillette de trois ans décédée la semaine dernière.

Choléra à Mayotte : L’ancienne directrice de l’ARS accuse les élus d’être responsables

Dominique Voynet, qui fut ministre de l’Environnement dans le gouvernement de Lionel Jospin et directrice de l’Agence régionale de santé de Mayotte de 2019 à 2021, appelle l’État à accélérer les travaux d’assainissement des eaux usées sur l’île pour freiner le risque de propagation du choléra. Et elle n’hésite pas à pointer du doigt la responsabilité des élus locaux, accusés d’immobilisme.

Un enfant meurt du choléra à Mayotte

Il s’agit du premier décès recensé par l’Agence régionale de santé. L’enfant habitait dans le quartier de Koungou dans lequel plusieurs cas de choléra ont été identifiés ces dernières semaines.