Revenir à la rubrique : Santé

Journée mondiale du diabète: 48.000 Réunionnais sont traités pour un diabète

Avec près de 48.000 Réunionnais traités pour diabète, La Réunion est l’une des régions les plus touchée par la maladie en France. A l’occasion de la Journée mondiale du diabète, qui se déroule ce 14 novembre 2014, l’ARS OI, la CGSS, le CHU, la Mutualité de la Réunion et leurs partenaires se mobilisent. Des actions sont […]

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 14 novembre 2014 à 09H13

Avec près de 48.000 Réunionnais traités pour diabète, La Réunion est l’une des régions les plus touchée par la maladie en France. A l’occasion de la Journée mondiale du diabète, qui se déroule ce 14 novembre 2014, l’ARS OI, la CGSS, le CHU, la Mutualité de la Réunion et leurs partenaires se mobilisent. Des actions sont organisées à destination de la population et des professionnels de santé pour mieux faire connaître le diabète, son ampleur et surtout les moyens de le prévenir.

La prévention du diabète, un enjeu de santé publique à La Réunion

Près de 3 millions de personnes diabétiques sont traitées en France aujourd’hui, un chiffre qui a doublé en 10 ans. Du fait du manque d’activité physique et d’une mauvaise hygiène de vie, 1 Français sur 10 sera touché d’ici 15 ans.

A La Réunion, en 2012, on estime que près de 48.000 Réunionnais sont traités pour diabète, avec une prédominance féminine. La Réunion se caractérise par une prévalence du « diabète traité » la plus élevée de France : 8,8% en 2009, soit deux fois plus que le taux national (4,4 %).

Prévenir le diabète est l’une des priorités de santé publique identifiée par l’ARS Océan Indien et inscrite au projet de santé Réunion-Mayotte, tant en termes de prévention que d’optimisation du parcours de soins. Maladie silencieuse et galopante, il est en effet possible de prévenir ou de retarder l’apparition du diabète de type 2 en agissant sur les habitudes de vie.

La mobilisation des acteurs pour lutter contre le diabète

Face à cet enjeu de santé publique, les acteurs de santé à La Réunion mobilisent des moyens financiers, humains et matériels nécessaires dans leurs programmes d’actions respectifs, pour soutenir les actions déterminées dans un cadre partenarial. Les actions se déclinent autour de 4 axes prioritaires :

– Prévenir le diabète en population générale et chez les personnes à risque 
– Informer et accompagner les personnes qui vivent avec le diabète pour améliorer leur qualité de vie et éviter les complications de la maladie
– Favoriser l’accès aux soins et la prise en charge précoce des personnes atteintes de diabète 
– Soutenir la recherche pour une meilleure connaissance de la maladie et le développement d’interventions adaptées.

La Journée mondiale du diabète, l’occasion d’informer et de dépister

Plus que jamais, il est nécessaire de continuer à informer sur le diabète, à accompagner et prendre en charge les personnes diabétiques, à soutenir la recherche pour un jour vaincre la maladie.
A l’occasion de la 23ème Journée mondiale du diabète, l’ARS OI, la CGSS, le CHU, la Mutualité de la Réunion et leurs partenaires se mobilisent : différentes manifestations sont organisées à La Réunion pour sensibiliser et informer la population et les professionnels.

>> Des actions d’information pour la population
♦ 14 novembre : information et sensibilisation au service d’accompagnement personnalisé Sophia par la DRSM et la CGSS Animation, prévention, dépistage, information nutrition, présentation du dispositif Sophia, dégustation du fondant au chocolat « recette Sophia »

♦ 16 novembre : Journée d’information et de sensibilisation au Parc du Colosse à St-André organisée par le GHER, en partenariat avec la Mairie Activité physique (randonnée, démonstration de zumba), atelier diététique, stand de dépistage du diabète … Télécharger le programme

>> Une journée d’échange et d’information pour les acteurs
14 novembre : Une journée d’échange et d’information est organisée en faveur des acteurs locaux investis dans la prévention du diabète et l’accompagnement des personnes diabétiques par la Mutualité de la Réunion, en partenariat avec l’ARS OI et la CGSS.
Au programme : une conférence donnée par André Grimaldi, professeur d’endocrinologie à la Pitié Salpêtrière, sur l’hyperglycémie et risque cardio-vasculaire et quatre ateliers sur les thèmes suivants :
– les dispositifs de dépistage du diabète et leurs enjeux auprès des personnes à risques
– la prévention du diabète de type 2 : approche globale de l’alimentation ;
– la diversité et la complémentarité des programmes ambulatoires d’éducation thérapeutique du patient diabétique ;
– l’activité physique au cœur de la prévention et de la prise en charge du diabète : perspectives de développements.

>> Un congrès de recherche en santé publique
12 et 13 novembre : Le Centre Hospitalier Universitaire de la Réunion organise le premier congrès de recherche en santé publique centré sur l’Océan Indien. Ce congrès sera l’occasion pour les acteurs et chercheurs dans le domaine de la santé publique de faire le point sur les problématiques associées aux transitions épidémiologiques et sanitaires.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les cas de coqueluche augmentent en France, comment protéger les nourrissons ?

Face à la recrudescence de la coqueluche en France depuis le début de l’année 2024, la Haute Autorité de santé (HAS) a publié aujourd’hui de nouvelles recommandations vaccinales.
Cette infection respiratoire, hautement contagieuse, a causé la mort de 17 personnes depuis janvier, dont 12 nourrissons âgés d’un à deux mois, un enfant de quatre ans et trois adultes de plus de 85 ans.

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.