Revenir à la rubrique : Communiqué

Jean Charles Nagou met fin aux rumeurs de fusion

 Après l’annonce de sa candidature début juillet à la présidence de la Chambre des Métiers, Jean-Charles NAGOU veut clarifier les rumeurs de fusion avec d’autres candidatures véhiculées ces derniers jours. Rappelons qu’avec son équipe de « La Réunion des Artisans », M. NAGOU veut changer de méthode à la Chambre des Métiers et donner un […]

Ecrit par Nicolas Payet – le vendredi 13 août 2021 à 18H11

 Après l’annonce de sa candidature début juillet à la présidence de la Chambre des Métiers, Jean-Charles NAGOU veut clarifier les rumeurs de fusion avec d’autres candidatures véhiculées ces derniers jours. Rappelons qu’avec son équipe de « La Réunion des Artisans », M. NAGOU veut changer de méthode à la Chambre des Métiers et donner un nouveau souffle à la gestion de l’instance consulaire. Dans ce contexte, difficile d’accepter toute alliance contre-nature qui ne répondrait pas à ces objectifs.
Avant se présenter et lors des consultations d’artisans qu’il avait menées, Jean-Charles NAGOU et son équipe avaient souvent entendu ses consœurs et confrères dénoncer le manque de disponibilité des élus, pour relayer leurs doléances ou répondre à leurs enjeux du quotidien, alors que ces mêmes élus étaient extrêmement présents au moment des élections.
 
Des élus actuels qui, dans un jeu de chaises musicales, se succèdent depuis de nombreuses années aux postes et aux fonctions (Président, vice-président, trésorier, membres de l’opposition…). Il est donc bien paradoxal que ces personnes prétendent aujourd’hui vouloir apporter un nouveau souffle à la Chambre des Métiers. Qu’ont-elles fait pendant toutes ces années aux responsabilités ? Le constat est clair : on change de tête de liste mais l’équipe dirigeante qui elle est à la gouvernance et aux responsabilités de la Chambre depuis plus d’une quinzaine d’années, on ne la change pas !
Avec « La Réunion des Artisans », Jean-Charles Nagou veut proposer un nouveau souffle, de nouveaux visages et des solutions nouvelles et adaptées à la situation actuelle des artisans réunionnais. Les différentes rencontres initiées avec les chefs d’entreprise, depuis l’annonce de candidature en juillet, témoignent d’un réel intérêt pour le projet porté par cette liste et d’une forte attente pour moderniser la gouvernance de la Chambre.
Naturellement et comme dans toute élection, Jean-Charles NAGOU a également rencontré les candidats concurrents. De ces discussions, il ressort que ces candidats n’ont qu’une seule proposition : renverser l’actuel Président. Pas de propositions concrètes et fortes pour les artisans réunionnais qui connaissent encore aujourd’hui les difficultés du confinement et du couvre-feu.
 
Alors, forte de son indépendance, la liste « La Réunion des Artisans » ne souhaite ni fusionner ni être absorbée car les projets ébauchés par les autres candidats ne sont en phase ni avec les valeurs ni avec le projet de gouvernance qu’elle souhaite mettre en oeuvre à la Chambre des métiers, si elle est élue par les artisans en octobre prochain(gouvernance partagée, grande disponibilité des élus, permettre aux ressortissants de retrouver toute leur la place dans la chambre).

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Démission de Perceval Gaillard : La majorité municipale saint-pauloise s’exprime

Le député Perceval Gaillard a démissionné de son mandat de conseiller municipal et communautaire, a révélé le JIR. Une démission qui interviendrait après une série de désaccords avec Huguette Bello et Emmanuel Séraphin, selon le média. Suite à cette annonce, la majorité municipale de Saint-Paul a indiqué regretter cette démission.