Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

Hausse du prix de l’électricité : « Je demande que La Réunion soit exemptée de cette augmentation »

"Dans un contexte où les prix explosent déjà et vont encore exploser en raison des gros dégâts subis dans l’agriculture, notamment, il est indécent de prendre une telle décision", reproche le député Ratenon.

Ecrit par N.P. – le mardi 23 janvier 2024 à 10H42

Le communiqué :

A peine sorti du cyclone, le ministre de l’économie a annoncé une nouvelle augmentation des tarifs d’électricité au 1er février prochain.

Dans un contexte où les prix explosent déjà et vont encore exploser en raison des gros dégâts subis dans l’agriculture, notamment, il est indécent de prendre une telle décision.

Ce gouvernement, nous le constatons encore, même s’il y a eu un changement de Premier Ministre, n’a pas l’intention de tenir compte des difficultés des familles.

Il poursuit sa politique d’enrichir les riches et d’appauvrir les pauvres.

Si je me satisfais de la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, je suis très étonné que rien n’est annoncé pour compenser les pertes dans les familles. Quid d’un remboursement des nourritures jetées à cause des coupures de courant. Quid des remboursements des appareils électriques abimés en raison des allers-retours du courant ? Quid des aides pour ces entreprises qui ont dû mettre leurs employés en chômage technique à cause des coupures d’électricité ?

Je déplore qu’EDF n’ait pas daigné répondre à mon courrier du 19 janvier dernier dans lequel j’évoquais ces différents problèmes. Cela signifie que l’on continue à saigner le peuple qui est toujours là pour payer.

C’est totalement indécent, inadmissible que pendant ces moments de grosses difficultés, le gouvernement ose annoncer une augmentation de 9,8% des tarifs d’électricité. Elle s’ajoute à celle de 2% en février 2022 ; de 15% en février 2023 et de 10% en août 2023. Ce qui représente sur 2 ans une augmentation de 36,8% !!!!

La population est toujours considérée comme des moutons que le gouvernement prend plaisir à tondre chaque saison.
Je demande que La Réunion soit exemptée de cette augmentation pour cause de catastrophe naturelle.

Jean Hugues RATENON
Député de La Réunion

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Attaque de chiens errants dans la forêt de l’Etang-Salé : Des cages de captures disposées sur le site

Alors qu’une nouvelle personne a été mordue par des chiens errants dans la forêt de l’Etang-Salé, la CIVIS indique avoir mis en place un dispositif pour « sécuriser le lieu ». Depuis la première attaque au début du mois, 12 chiens ont été capturés par les agents de la fourrière.
Rappelons que La Réunion totalise à elle seule 20% des euthanasies pratiquées au niveau national, preuve s’il en est de l’urgence de modifier les comportements. De leur côté, les associations ne cessent de prôner la stérilisation et d’appeler à la responsabilité des propriétaires pour espérer endiguer le fléau.

« Nous avons assisté à des procès d’intention indignes menés par des opposants à la nomination d’Huguette Bello à Matignon »

« Sa décision de décliner la proposition d’occuper le poste de Première Ministre contraste complètement avec les motivations de certain.e.s ». Les mots sont ceux de la présidente de l’Union des femmes réunionnaises et sénatrice de La Réunion, Evelyne Corbière-Naminzo, qui tient à saluer l' »engagement indéfectible pour plus de justice et de solidarité́ » d’Huguette Bello. Pour rappel, cette dernière a décliné ce dimanche la proposition de la France insoumise (LFI) et du Parti communiste français (PCF) d’occuper le poste de Première ministre. Saluant le « parcours politique exemplaire » de la présidente de Région, Evelyne Corbière-Naminzo regrette que celle ci n’ait pas obtenu « un consensus total » autour de son nom pour occuper Matignon. Elle pointe en particulier le rôle joué par le Parti socialiste, qui « a pourtant pu compter sur les soutiens d’Huguette Bello à François Mitterand, François Hollande et Ségolène Royal, lors des élections présidentielles ».