Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

Frédéric Maillot sur le budget 2024 : « L’austérité… sur le dos des pauvres »

Le député Frédéric Maillot dénonce vivement la récente baisse de 10 milliards d'euros du budget, déplorant les conséquences désastreuses sur les Réunionnais et pointant du doigt une politique gouvernementale menant à une aggravation des crises sociales et économiques.

Ecrit par N.P. – le vendredi 23 février 2024 à 18H04
Frédéric Maillot, député de La Réunion

Le communiqué :

Le ministre de l’Économie a récemment annoncé une baisse de 10 milliards du budget. Face à une telle annonce, je ne peux que porter la voix de l’indignation des Réunionnais.es qui attendent beaucoup et qui ne voient pas le bout du tunnel. Entre crise du logement, crise de l’emploi ou encore crise de l’enseignement, le gouvernement nous plonge une fois de plus dans une véritable politique de casse sociale pour cette année.

Lors des dernières discussions budgétaires, nous avions mis en garde contre les prévisions de croissance trop optimistes du gouvernement et nous constatons aujourd’hui, qu’ils n’ont d’autre choix que de faire marche arrière et entamer des coupes budgétaires massives.

Cette coupe budgétaire drastique de 10 milliards se traduira notamment par 1 milliard en moins pour le travail et l’emploi, 904 millions en moins pour la Recherche et l’enseignement supérieur. Mais ce qui m’interpelle et m’indigne profondément ce sont les 300 millions en moins sur l’aide à l’accès au logement alors que les associations qui militent dans ce domaine nous disent très clairement que nous sommes dans une crise sans précédent. Comment être aussi hors sol face à la réalité du peuple ?

Après la réduction des Aides Personnelles au Logement, le gouvernement poursuit une trajectoire catastrophique qui enfonce le clou de la précarité dans notre société déjà fragilisée par sept années de gouvernance macroniste. De même, alors que la rénovation de milliers de logements réunionnais devaient démarrer pour lutter contre l’insalubrité ou la vétusté, le dispositif MaPrimeRénov’ pâtit d’une annulation d’un milliard d’euros, retardant encore l’accès à des logements dignes.

Nos pays dits d’Outremer ont besoin d’investissements massifs pour lutter contre toutes ces crises. Pourtant, nous devrons renoncer à 80 millions d’euros alors même que tous nos voyants sont au rouge sur la santé, le logement ou encore l’enseignement. Nous, peuples d’Outre-mer, méritons des budgets à la hauteur de nos réalités pour que le pouvoir de vivre ne soit pas qu’une simple promesse mais une réalité pour ces prochaines années car pour reprendre le capitaine Thomas Sankara : « Il faut choisir entre le champagne pour quelques-uns et l’eau potable pour tous ».

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Emmanuelle Wargon : “La Réunion peut progresser sur le photovoltaïque”

Pour son troisième jour de visite, Emmanuelle Wargon, la présidente de la commission de régulation de l’énergie, s’est rendue dans la nouvelle centrale photovoltaïque de la rivière des Galets au Port. L’ancienne secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire du gouvernement d’Edouard Philippe a salué les progrès de l’île pour la transition énergétique.