Revenir à la rubrique : International

Equateur : Les cartels de la drogue enflamment le pays

Depuis le début de cette semaine, le pays d'Amérique du Sud connait une escalade de la violence menée par des gangs de narcotrafic qui s'affrontent et ont, peu à peu, pris le pouvoir. Dix morts sont d'ores et déjà déplorés ainsi que l'évasion de deux chefs de gang redoutés et ennemis.

Ecrit par N.P – le jeudi 11 janvier 2024 à 12H11

L’Equateur était connu pour être un havre de paix. Mais depuis le début de la semaine, un conflit interne enflamme le pays sur fond de guerre entre des gangs de narcotrafic. A tel point que l’état d’urgence a été décrété pour 60 jours par le président Daniel Noboa. Investi en novembre dernier, celui-ci a ordonné la mobilisation et l’intervention des forces armées et de police.

Dimanche, l’évasion de « Fito », l’ennemi public numéro un, de la prison de Guayaquil, suivie de celle de Fabricio Colon Pico, le chef d’un gang adverse, a mis le feu aux poudres. Mutineries et prises d’otage de gardiens ont touché plusieurs centres pénitentiaires. L’université de Guayaquil  a été attaquée tout comme un plateau de télévision envahi par des hommes armés et encagoulés prenant en otage des journalistes couchés au sol face contre terre et menacés.

Selon l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) cité par nos confrères du Parisien, l’Equateur est devenu depuis cinq ans un « narco état ». Ainsi, la violence a explosé ainsi que les règlements de comptes entre bandes de trafiquants rivales. Le pays est comparé à la Colombie des années 90, à la différence qu’il n’y existait qu’un seul cartel, celui de Pablo Escobar, là où en Equateur on en dénombre une quinzaine qui font régner la terreur et « ont pris l’ascendant sur l’Etat », commente IRIS.

L’Equateur est devenu depuis plusieurs années une plaque tournante du trafic de cocaïne fabriquée au Pérou, en Colombie et en Bolivie. Elle rejoint ensuite l’Europe et les Etats-Unis en conteneur. Selon l’Institut de recherches, cette dégradation du climat ambiant fait suite à une politique d’austérité menée en 2017 qui a affaibli les services publics et favorisé la corruption.

Petit à petit, les cartels ont investi toutes les strates de la société, se substituant aux forces de l’ordre et devenant un véritable pouvoir économique et social. Le jeune président Noboa a choisi de militariser sa lutte contre la drogue et promis « la mano dura » (la main dure). Une stratégie qui comporte le risque de mettre son pays à feu et à sang.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Cour européenne des Droits de l’Homme : Rejet de la requête contre 32 États pour « inaction climatique »

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a rendu plusieurs décisions majeures ce 9 avril concernant trois affaires distinctes, portant sur la responsabilité des États en matière d’action contre le changement climatique. Ces recours, engagés par des individus âgés de 12 ans à plus de 80 ans, ont été l’occasion pour la CEDH de se prononcer pour la première fois sur ce sujet brûlant.

[Pierrot Dupuy] Contrairement à ce que vous croyez, La Réunion ne serait pas protégée par l’OTAN en cas de guerre

Depuis quelques semaines, l’actualité bruisse de rumeurs concernant le potentiel déclenchement d’une 3ème guerre mondiale. Il faut dire que les sujets d’inquiétude ne manquent pas : guerre en Ukraine aux portes de l’Europe, guerre à Gaza où les morts se compteraient selon le Hamas par dizaines de milliers, risque de conflit entre l’Iran et Israël, la Chine qui cache de moins en moins ses intentions belliqueuses vis-à-vis de Taïwan…
Dans cet océan de mauvaises nouvelles, nous nous croyons à l’abri sur notre petite île perdue au milieu de l’océan Indien.
En plus, que peut-il nous arriver, protégés que nous sommes par la France, laquelle est elle-même membre de l’OTAN ? Bien fou celui qui oserait s’en prendre à un membre de l’Alliance Nord, et donc aux États-Unis. C’est oublier un peu vite que dans Alliance Nord, il y a Nord…

Attentat de Moscou : Vladimir Poutine a lancé une attaque aérienne de riposte sur l’Ukraine

Alors que le bilan de l’attentat du Crocus City Hall à Moscou s’élève désormais à au moins 133 morts et plus de 100 blessés, le président russe Vladimir Poutine a lancé à l’aube ce dimanche matin une attaque aérienne d’envergure contre l’Ukraine. Des explosions dans la ville de Kiev ont notamment été rapportées par l’AFP. Samedi soir, une dizaine de missiles ukrainiens ont frappé la ville russe de Sebastopol, selon une source officielle rapportée par Le Monde.