Revenir à la rubrique : Communiqué

« Demande d’annulation du projet en l’état, de construction d’un centre administratif sur la place du parking proche de la Mairie de Saint Pierre »

Ruth Dijoux, porte-parole du collectif citoyens des intérêts des Saint-Pierrois(es) adresse à la mairie de Saint-Pierre une demande d'annulation de construction d'un centre administratif sur la place du parking proche de la mairie de Saint-Pierre. Voici son courrier :

Ecrit par Baradi Siva – le jeudi 17 août 2023 à 09H34

Monsieur le Maire,

Notre collectif vient par la présente vous demander l’annulation du projet de construction du centre administratif tel que vous l’avez proposé.

En effet, bien que conscients de vos préoccupations à mieux organiser vos services, gage de qualité du service public, et de votre souhait de réduire les coûts de location de locaux par la ville, nous considérons que le projet en l’état, de construction d’un centre administratif sur la place du parking proche de la Mairie de Saint- Pierre, ne correspond en rien à une vision innovante et qualitative de notre centre-ville.

Vous avez très certainement eu un retour de la dernière réunion avec les commerçants, à laquelle vous étiez absent… Il en ressort que la préoccupation de tous à ce jour est de ne pas voir le centre-ville saint-pierrois « mourir à petit feu », comme cela se passe dans plusieurs communes de France.

Or, avec ce projet, ce n’est pas une embellie pour la ville que vous avez prévu Monsieur le Maire, mais bien une embolie.

Outre la problématique du manque de place de parking et l’amplification du coma circulatoire, le montant du budget alloué au projet apparait disproportionné par rapport aux besoins. Si vous avez annoncé un budget primitif de 26 millions d’euros, nous avons reçu l’information de votre propre majorité, que les prévisions sont plutôt de 40 millions d’euros.

Notre collectif s’étonne d’un endettement de la ville sur plusieurs années pour un tel motif, alors que par ailleurs, la ville paie des pénalités pour non-respect de construction de logements.

La périphérie de la ville de Saint pierre regorge de locaux vides, anciens et neufs ou de terrains abandonnés pouvant faire l’objet d’une acquisition moins onéreuse. D’ailleurs notre collectif a noté que 14 hectares de terrains agricoles allaient être déclassés pour la construction de commerces. Plutôt que de faire de notre ville un temple de la consommation, alors même que 40 % de sa population vit sous le seuil de pauvreté, une partie de ces terrains ne pourrait-elle pas faire l’objet de négociation en vue de votre centre ?

Notre collectif souhaiterait en ce sens, obtenir un inventaire du nombre d’agents à réunir, et du parc immobilier de la ville.

De même, le retour des fouilles archéologiques témoigne de l’existence d’un moulin à l’emplacement choisi pour la construction. Notre collectif ne voit en aucune manière la valorisation de ce patrimoine.

Le projet donne le sentiment d’une dé contextualisation et de rupture d’échelle, au milieu d’une ville à l’architecture décousue, dans un quartier portant les restes de notre patrimoine.

Soyez sûr, Monsieur le Maire, que notre opposition n’est pas gratuite. Si vous pouviez lire ici un doute sur les compétences de vos services à administrer la ville, soyez certain que notre démarche s’inscrit dans un souhait démocratique de proposition.

Il est dommage que la communication en amont, du projet n’ait pas été plus claire, à l’instar de ce qu’a proposé la ville de Saint Denis et son projet « pole océan » par exemple. Il est aussi à regretter qu’il n’y ait eu aucune concertation avec les principaux acteurs du centre-ville. Cela aurait pu contribuer à recréer le lien, rompu, entre les politiques et la population.

Certains que la conciliation des intérêts peut permettre d’aboutir à un projet plus ambitieux et majoritairement accepté, nous vous invitons à reconsidérer votre positionnement quant à la mise en en œuvre de ce projet.

Nous tenant à votre disposition pour en échanger, veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos salutations distinguées.

Ruth Dijoux

Porte-parole du collectif citoyens des intérêts des Saint-Pierrois(es)

Thèmes : Ruth Dijoux
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Réunion est le département le moins sportif de France

Une étude de l’INSEE révèle que La Réunion est le département français qui pratique le moins d’activité sportive. Seul 50% des Réunionnais pratiquent au moins une activité physique par semaine. Comme partout, le nombre de licenciés est en baisse et les femmes restent minoritaires.