Revenir à la rubrique : Communiqué | Politique

[Communiqué] Le Parti Socialiste et ses élus en soutien des TPE et PME réunionnaises

Communiqué de presse conjoint d’Ericka Bareigts, Première secrétaire fédérale PS de La Réunion, Audrey Bélim, Sénatrice de La Réunion, et Philippe Naillet, Député de La Réunion.

Ecrit par N.P. – le jeudi 06 juin 2024 à 16H03

Suite à l’adoption de notre amendement au Sénat, nous avons réussi à relancer l’expérimentation de la Stratégie du Bon Achat (SBA). Les TPE et PME réunionnaises pourront à nouveau bénéficier d’au moins 20% des plus importants marchés publics.

La SBA (Stratégie du Bon Achat) était lancée via l’article 73 de la loi Égalité Réelle Outremer, portée par la ministre Ericka Bareigts. Grâce à cette mesure, les acheteurs publics pouvaient exiger de réserver une partie des marchés publics de plus de 500 000 euros aux TPE et PME réunionnaises. Cette expérimentation a pris fin le 31 mars 2023.

Or, la SBA était un outil adapté à notre territoire comme le démontrait l’étude du Haut Conseil de la Commande Publique de La Réunion publiée en octobre 2022. En lien avec les acteurs économiques locaux, nous avons travaillé de concert pour une nouvelle phase d’expérimentation.

Dès janvier 2023, le député Philippe Naillet proposait au Gouvernement d’étudier une prolongation du dispositif.

Nous avons poursuivi ce combat qui a abouti à une victoire aujourd’hui au Sénat. Cette expérimentation devrait être prochainement reconduite grâce à notre amendement qui permettra de réserver au moins 20% des plus gros marchés publics aux entreprises locales.

Nous avons proposé de remettre en place ces dispositifs pour 5 ans, soit jusqu’en 2029.

Mobilisée en circonscription, la sénatrice Audrey Bélim remercie les sénateurs socialistes qui ont défendu à Paris cet amendement pour le compte de La Réunion et des Outre-mer.

Il s’agit d’une avancée concrète pour nos TPE et PME réunionnaises qui représentent 90% du tissu économique de notre île.

Il est nécessaire que l’ensemble des acheteurs publics se saisissent de cette opportunité de soutenir nos artisans et entreprises locaux.

Le combat du Parti Socialiste continue pour plus d’activité économique et plus d’emplois à La Réunion.

Éricka BAREIGTS
Audrey BÉLIM
Philippe NAILLET

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Jean-Marie Virapoullé : « Mon choix dans la 5ème circonscription »

Jean-Marie Virapoullé se positionne dans la 5ème circonscription. S’il fait l’impasse sur cette élection anticipée, il dévoile néanmoins aujourd’hui vers qui son choix se portera les dimanches 30 juin et 7 juillet. Le vice-président du Département et conseiller municipal de l’opposition saint-andréenne votera pour celle qui défendra à l’Assemblée le maintien du fameux « amendement Virapoullé ».

Législatives : Jean-Jacques Morel lance une « alerte cyclonique » sur une gauche « autonomiste »

Habitué des joutes électorales dans le chef-lieu, Jean-Jacques Morel repart au combat dans ces législatives anticipées sous l’étiquette du Rassemblement national, qu’il a rejoint en février dernier. L’avocat dionysien, qui aura pour suppléante Linda Samourgompoullé, compte sur la poussée du RN dans l’île pour enfin l’emporter enfin face au candidat soutenu par le Nouveau Front populaire, le socialiste Philippe Naillet, dans un remake du duel de 2022.

Législatives : La gauche fait front dans l’Ouest

L’heure était au bilan pour Perceval Gaillard et Karine Lebon, mais aussi à la présentation du programme du Nouveau Front Populaire version péi. Face au “danger du RN”, les députés sortants appellent à un sursaut des électeurs.

[Communiqué] Rapport 2023 sur les délais de paiement dans les DCOM de la zone euro

Le rapport 2023 de l’IEDOM révèle que les délais de paiement interentreprises dans les DCOM de la zone euro continuent de diminuer, se rapprochant des délais nationaux, malgré des défis persistants dans la construction et le secteur public. Les disparités géographiques demeurent importantes, avec des délais particulièrement élevés en Guyane et à Mayotte.