Revenir à la rubrique : Mayotte

Combani : Trois femmes condamnées pour avoir harcelé sexuellement un homme vulnérable

Trois femmes ont été condamnées le mardi 14 février par le tribunal correctionnel de Mamoudzou pour avoir harcelé sexuellement un jeune homme décrit comme vulnérable, à Combani, en 2020.

Ecrit par P.J – le lundi 20 février 2023 à 10H13

À Mayotte, trois femmes étaient jugées mardi 14 février par le tribunal correctionnel pour avoir harcelé sexuellement un homme décrit comme vulnérable, rapporte Mayotte Hebdo

Les faits se sont déroulés entre décembre et mars 2020 à Combani au sein d’un régiment du service militaire de Mayotte. Dyslexique et inapte à vivre seul, le jeune homme a fait l’objet de harcèlement sexuel de la part des trois femmes. Durant plusieurs semaines, il aurait été caressé sur tout le corps dont le sexe en se laissant faire, a fait ressortir Chantal Combeau, la présidente du tribunal.

Loin de s’arrêter là, les prévenues ont fait humer une culotte à la victime alors qu’elle était filmée, avant de montrer les images à la propriétaire du vêtement et à différents membres de la structure. 

Même après avoir reconnu les faits, les suspectes ont tenté de justifier leur geste. L’une d’elle a précisé que le jeune homme « un peu envahissant », et voulait sans cesse participer à leurs conversations.  « On a fait ça pour rigoler, on ne pensait pas qu’il poserait problème », a-t-elle déclaré.  « Je n’ai jamais touché son pénis », a soutenu l’une d’elle.

Les trois femmes ont été condamnées à 1500 euros d’amende et à effectuer un stage de citoyenneté de deux jours. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Choléra à Mayotte : L’ancienne directrice de l’ARS accuse les élus d’être responsables

Dominique Voynet, qui fut ministre de l’Environnement dans le gouvernement de Lionel Jospin et directrice de l’Agence régionale de santé de Mayotte de 2019 à 2021, appelle l’État à accélérer les travaux d’assainissement des eaux usées sur l’île pour freiner le risque de propagation du choléra. Et elle n’hésite pas à pointer du doigt la responsabilité des élus locaux, accusés d’immobilisme.

Un enfant meurt du choléra à Mayotte

Il s’agit du premier décès recensé par l’Agence régionale de santé. L’enfant habitait dans le quartier de Koungou dans lequel plusieurs cas de choléra ont été identifiés ces dernières semaines.

Mayotte : 26 cas de choléra détectés par les autorités

L’île aux parfums fait face à une augmentation préoccupante du nombre de cas de choléra. Alors que les autorités sanitaires avaient déjà repéré 13 cas, deux jours plus tard, ce sont pas moins de 26 personnes qui ont été diagnostiquées. Un centre de vaccination a été mis en place à Koungou, principal épicentre de l’épidémie.