Revenir à la rubrique : Politique

Ary Yée-Chong-Tchi-Kan : “Un projet de tous les Réunionnais pour développer La Réunion”

Le candidat réunionnais sur la liste nationale du Parti communiste aux Européennes appelle à une union sacrée pour proposer un projet global du développement de l’île sur les 15 à 20 prochaines années au niveau national et européen.

Ecrit par Baradi Siva – le mercredi 29 mai 2024 à 06H15

Ary Yée-Chong-Tchi-Kan se trouve en 13ème position sur la liste du Parti communiste français. Le responsable du PCR n’a que peu d’espoirs de siéger à Bruxelles, mais explique que le projet réunionnais sera porté par les candidats du PCF en Europe.

 

 

 

Un projet « consensuel » pour La Réunion

 

Ary Yée-Chong-Tchi-Kan part d’un constat établi : “L’INSEE a dit que La Réunion est un département socialement hors normes. Cela veut dire qu’il faut établir de nouvelles normes.”

Il appelle les Réunionnais de tous les bords politiques à se rassembler pour monter un projet global de développement de l’île : “Les nouvelles normes nécessitent des discussions et c’est la raison pour laquelle nous proposons que les Réunionnais, quel que soit leur bord politique, puissent y travailler.

Ce projet consensuel de toutes les forces vives de La Réunion et qui dépasse les partis politiques permettra de négocier à Paris et à Bruxelles les moyens nécessaires pour développer l’île”, explique-t-il avant d’indiquer l’objectif, “nous allons demander au gouvernement de voter une loi sur 15 à 20 ans pour qu’on ne touche pas à la programmation s’il y a des changements à la tête de l’État.”

Beaucoup de jeunes diplômés ont des capacités et veulent être utiles à leur pays, mais n’ont pas l’espace nécessaire pour s’exprimer. L’occasion arrive”, assure le membre du secrétariat du Parti communiste réunionnais.

 

La crise climatique

 

Ary Yée-Chong-Tchi-Kan indique que La Réunion fait face à de nombreux problèmes urgents comme celui des prix et du logement. Mais les Réunionnais doivent aussi relever un défi, celui du changement climatique.

Au lieu de donner des milliards d’euros pour pousser à la guerre, l’Union européenne devrait donner un milliard d’euros pour aider à préparer de nouvelles villes en moyenne altitude pour loger les réfugiés du littoral. C’est nécessaire, on a pris trop de retard”, s’inquiète le responsable du PCR.

 

Protéger les générations futures

 

Un autre défi à relever pour Ary Yée-Chong-Tchi-Kan est celui de l’évolution démographique. Il rappelle que les Réunionnais qui auront 80 ans à la fin du siècle sont déjà nés.

Il faut qu’on s’occupe de la dignité de ces enfants de maintenant jusqu’à la mort. Si nous n’avons pas un projet, un accord entre Réunionnais, qui va le faire ?” s’interroge-t-il.

La coopération régionale

 

Ary Yée-Chong-Tchi-Kan déplore par ailleurs que les échanges organisés dans la zone océan Indien sont initiés par l’Europe.

Vous trouvez normal que pour négocier des accords avec les pays voisins, c’est Bruxelles qui envoie des fonctionnaires discuter à notre place ?” lance-t-il.

Pour le responsable du PCR, “c’est à nous, Réunionnais, de dire ce que nous voulons dans la relation avec les pays voisins. Ce sont quand même nos voisins.”

Il propose aussi l’apprentissage des langues de la région océan Indien dans les établissements scolaires réunionnais, au même titre que les langues européennes qui figurent déjà au programme.

L’égalité sociale

Un autre sujet abordé par Ary Yée-Chong-Tchi-Kan est la différence de richesse au sein du peuple réunionnais.

Vous avez 10% de la population réunionnaise qui possède un patrimoine de plus de 60% de la richesse. Et vous avez 90% des Réunionnais qui n’ont que des miettes”, rappelle le responsable du PCR, qui déclare, “il faut l’égalité entre nous.”

Voilà pourquoi ce combat pour l’égalité est un combat fondamental de l’existence humaine”, indique-t-il après avoir rappelé que le PCR s’était battu dans les années 70 pour plus d’égalité entre La Réunion et l’Hexagone.

 

Le PCR sera présent dans les prochaines élections

 

Le PCR est un parti historique et il fixe ses objectifs en fonction de l’histoire du pays”, affirme-t-il en rappelant que les sujets de lutte du PCR, notamment la défense du maloya et de la langue créole.

Mais le PCR n’est pas un parti qui appartient à l’histoire, pour Ary Yée-Chong-Tchi-Kan. “Quand on voit les problèmes, les défis climatiques et le reste. Tout ça, c’est dans l’ADN du PCR”, fait-il valoir en rappelant les engagements et les travaux de Paul Vergès.

Le PCR sera présent, en tête de liste ou en partenariat aux prochaines élections”, assure Ary Yée-Chong-Tchi-Kan. “Ceux qui pensent qu’on devrait ne plus exister perdent leur temps”, affirme le responsable du PCR.

Ary Yée-Chong-Tchi-Kan déplore les trahisons de 2010 et déclare que le PCR est “remonté” depuis. “Ce sont les aléas de l’Histoire, les aléas des hommes et des femmes. Aujourd’hui, nous avons à rattraper cette période qui a été désagréable.”

Et pour cela, le PCR appelle toutes les forces vives à rejoindre le projet consensuel pour le développement de La Réunion. “Le PCR est un parti ouvert, de rassemblement et ceux qui veulent y participer trouveront toujours une place”, conclut-il.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
41 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Jean-Marie Virapoullé : « Mon choix dans la 5ème circonscription »

Jean-Marie Virapoullé se positionne dans la 5ème circonscription. S’il fait l’impasse sur cette élection anticipée, il dévoile néanmoins aujourd’hui vers qui son choix se portera les dimanches 30 juin et 7 juillet. Le vice-président du Département et conseiller municipal de l’opposition saint-andréenne votera pour celle qui défendra à l’Assemblée le maintien du fameux « amendement Virapoullé ».

Législatives : Jean-Jacques Morel lance une « alerte cyclonique » sur une gauche « autonomiste »

Habitué des joutes électorales dans le chef-lieu, Jean-Jacques Morel repart au combat dans ces législatives anticipées sous l’étiquette du Rassemblement national, qu’il a rejoint en février dernier. L’avocat dionysien, qui aura pour suppléante Linda Samourgompoullé, compte sur la poussée du RN dans l’île pour enfin l’emporter enfin face au candidat soutenu par le Nouveau Front populaire, le socialiste Philippe Naillet, dans un remake du duel de 2022.

Législatives : La gauche fait front dans l’Ouest

L’heure était au bilan pour Perceval Gaillard et Karine Lebon, mais aussi à la présentation du programme du Nouveau Front Populaire version péi. Face au “danger du RN”, les députés sortants appellent à un sursaut des électeurs.