Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Ambition planète : Un énième salon des tartuffes technocrates

Le 9 et 10 Novembre se tiendra à la Nordev un congrès intitulé Ambition Planète avec des thématiques liées à la transition écologique et le réchauffement climatique entre autres. En regardant les intervenants locaux des  tables rondes proposées , la première chose qui me chiffonne c’est l’absence d’écologistes ou de citoyens lambda, vrai amoureux de […]

Ecrit par Johny-Lebon – le mardi 08 novembre 2022 à 10H33

Le 9 et 10 Novembre se tiendra à la Nordev un congrès intitulé Ambition Planète avec des thématiques liées à la transition écologique et le réchauffement climatique entre autres. En regardant les intervenants locaux des  tables rondes proposées , la première chose qui me chiffonne c’est l’absence d’écologistes ou de citoyens lambda, vrai amoureux de la Nature et respectueux de Gaïa.

On y trouve des politiciens , des membres de la sphère économique, des anciens de syndicats corporatistes, des directeurs , des partisans de l’ultra technicisme qui pensent que l’innovation et la technologie vont nous sauver de l’emballement climatique imminent et irréversible. Les animateurs de ces futurs tables rondes me semblent être de bons écotartuffes et tout cela ressemble fort à de l’enfumage pour nous faire croire que ces croissancistes détiennent les solutions aux problèmes qu’ils ont eux même crées et le modèle qu’ils mettent en avant ne fait que continuer dans l’économie extractive, productiviste et ultra libéral dont on sait que c’est la cause du gouffre climatique dans lequel on se précipite. C’est à croire que l’on met l’avenir de notre île dans les mains des pires pyromanes qui ne sont que des poseurs de rustine écotechnocratiques, cela même qui sont les barons locaux de la politique écocide du président en exercice représentant de la Macronie vomitive, politique qui est anti écologique, technocratique et synonyme de casse sociale .

Ces soutenabilistes , ces illimitistes  sont le summum de la gabégie écologique et l’exemple même de ce que l’on fait de mieux en matière de greenwashing. Ces représentants de syndicats patronaux, ces anciens de syndicats de l’industrie agricole ,ceux là même qui ont détruit la terre réunionnaise avec le glyphosate et autres joyeusetés, ceux qui se gavent sur le dos des travailleurs, ceux qui aménagent et marchandent les hauts à des fins purement économiques et prédatrices et la liste est loin d’être exhaustive. On pourrait en rire si le sujet n’était pas aussi sérieux . En  effet , il nous faut changer, le Giec nous donne 3 ans pour inverser ou minimiser notre courbe des gaz à effet de serre mais  nous dépendons massivement  malheureusement  des institutions techniciennes au service de la finance  et du système capitaliste dont le but à peine caché est de préserver les intérêts et les privilèges des classes dominantes-possédantes dont le roi ARGENT est le Dieu  et dont ils défendent mordicus le rendement qui doit continuer à croître quoi qu’il en coûte, continuer dans l’exploitation des ressources finies( pour preuve leur terme développement durable , oxymore de prédilection) , continuer dans le gavage économique et empêcher la lutte des classes car le capitalisme se nourrit de ce schéma de croissance infinie. Leur développement industriel qui sous estime et dénie le coût monstrueux de ce progrès, celui là même qui détruit des écosystèmes entiers  et qui est responsable de la paupérisation du peuple de base avec la prédation de cette classe moyenne-supérieure, matérialiste, petits bourgeois aux dents longues  qui ont la peur de perdre leurs privilèges car cette petite bourgeoisie  semblent vouloir toujours en avoir plus, ceux qui spéculent et ne veulent pas céder un centime de leur gavage patronal, les artisans de la tartufferie annoncée dans  ce colloque.

Le risque c’est de les voir continuer la destruction de la nature réunionnaise sous prétexte de bienfaits économiques , continuer dans la croissance pour la croissance en faisant croire qu’ils ont la fibre écologique. Tous ces intervenants sont ils prêts à renoncer à leurs grosses berlines, à leurs piscines ,à leurs grosses villas , à leurs comptes garnis en banque, à leurs voyages permanents ?  Sont -ils prêts aux partages des ressources, à la distribution des dividendes au peuple, à l’augmentation des salaires ? La réponse est dans leurs ADN, non. C’est de l’indécence de vouloir continuer avec ce logiciel systémique alors que le monde s’effrite. Ceux qui sont illimististes relèvent purement et simplement de la psychiatrie, ceux qui pensent que l’innovation et le scientisme vont nous sauver sont des charmeurs de serpents.

La Terre ne nous appartient pas , nous appartenons à la Terre. A l’heure de la COP 27 en Égypte, au niveau local on est dans le mimétisme, l’effet de mode, tout le monde parle des risques climatiques, de la sobriété énergétique mais cela fait longtemps que les vrais écolos, les activistes ont compris que la sobriété nous sera imposée par le climat, cela impactera plus les pauvres que les riches hélas. Tout miser les nouvelles technologies basées sur l’innovation sera une manière de polluer encore plus la Terre, posons les questions de la provenance des voitures électriques que l’on vantent comme l’eldorado ou la construction de soit disant hôtels écoresponsables qui amèneront des touristes pollueurs dans nos écosystèmes fragiles car l’avion frêt ou le bateau cargo  ou de croisière ont des impacts carbones énormes. UN ENIÈME SALON DES TARTUFFES TECHNOCRATES .

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires